Passer au contenu principal

«Champagne» et Beyoncé à l'investiture d'Obama

Le premier déjeuner du second mandat de Barack Obama se terminera sur une coupe de «Champagne» de Californie, le 21 janvier au Capitole. Beyoncé Knowles interprétera par ailleurs l'hymne national lors de la cérémonie.

Barack Obama.
Barack Obama.
AFP

Le comité d'organisation de l'investiture a publié mercredi le menu du repas auquel participera le président américain immédiatement après sa prestation de serment, en compagnie de dignitaires américains et d'anciens présidents.

Homard et riesling, bison et merlot, et en dessert: tarte aux pommes et «Korbel Natural, Special Inaugural Cuvée Champagne, California».

Or l'utilisation du terme «Champagne» est exclusivement réservée aux vins produits dans la région de Champagne, en France. Le menu devrait préciser «California Champagne» («Champagne de Californie»), en un seul bloc de mots. La différence peut sembler dérisoire, mais touche au coeur de la défense des appellations contrôlées par la France et l'Union européenne (UE).

Accord pas rétroactif

En prenant connaissance du menu, le sang de Sam Heitner, qui représente les producteurs français à Washington, n'a fait qu'un tour.

«Les Etats-Unis ont une faille dans la loi qui permet aux producteurs qui utilisaient le mot «Champagne» avant 2006 de continuer à le faire, mais ils doivent dire «Champagne de Californie» ou «Champagne américain» ou «Champagne de New York», explique-t-il

Un accord sur le vin signé en 2006 entre l'UE et les Etats-Unis a entériné l'interdiction pour les producteurs américains de nommer leurs vins «Champagne», mais l'accord n'était pas rétroactif. Les maisons comme Korbel ont conservé le droit d'étiqueter leurs bouteilles «Champagne» à condition d'y accoler le mot «Californie», ce qu'une consultation de son catalogue en ligne confirme qu'elle fait.

Beyoncé interprétera l'hymne national

La star américaine du R&B et amie du couple Obama Beyoncé chantera l'hymne américain face à plusieurs centaines de milliers de personnes avant la prestation de serment de Barack Obama le 21 janvier, a par ailleurs annoncé le comité d'organisation mercredi. La chanteuse a effectué des dons importants avec son mari, le rappeur Jay-Z, pendant la campagne présidentielle de Barack Obama.

Il y a quatre ans, Beyoncé avait eu l'honneur d'ouvrir le bal d'investiture en interprétant sa version d'«At Last» d'Etta James. Elle aura cette fois-ci le rôle principal en chantant «The Star-Spangled Banner«(La Bannière étoilée) à la cérémonie d'investiture.

En 2009, c'est Aretha Franklin qui avait eu l'honneur d'interpréter l'hymne national.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.