Charniers de la guerre de Bosnie découverts

ConflitLe conflit intercommunautaire avait fait près de 100'000 victimes entre 1992-1995. Les restes d'une vingtaine de victimes ont été trouvés.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les restes d'une vingtaine de victimes de la guerre de Bosnie (1992-95) ont été exhumés de deux fosses communes qui viennent d'être découvertes, a annoncé mercredi l'Institut pour les disparus. Il s'agit probablement de Bosniaques musulmans.

Un de ces deux charniers a été découvert dans la région montagneuse de Koricanske Stijene, sur le mont de Vlasic (centre), lieu d'exécution en août 1992 par des forces serbes, de plus de 200 hommes civils, des Bosniaques et des Croates, qui avaient préalablement été expulsés de la région de Prijedor (nord-ouest).

Il s'agit de l'un des épisodes les plus horribles du conflit intercommunautaire bosnien (1992-95) qui avait fait au total 100'000 victimes.

Toujours 6500 disparus

A la fin de ce conflit, 31'500 personnes restaient portées disparues. Depuis, les restes d'environ 25'000 victimes ont été exhumés de centaines de charniers. Mais les proches de quelque 6500 victimes restent en quête des dépouilles d'êtres chers, selon les chiffres de l'Institut bosnien pour les personnes disparues. Il y a eu très peu de charniers découverts ces dernières années.

«Depuis le début de l'exhumation à Koricanske Stijene, le 7 septembre, une trentaine d'amas d'os humains ont été exhumés. Il s'agit essentiellement de squelettes incomplets», a déclaré Lejla Cengic, porte-parole de l'Institut, précisant qu'«il ne s'agit pas forcément de tant d'identités». Elles seront déterminées par des tests ADN.

Lors des cinq exhumations précédentes dans cette zone, entre 2003 et 2013, les restes de 117 victimes ont été trouvés et on recherche encore ceux de 98 victimes, selon Mme Cengic.

Exhumations en cours

«Le second charnier a été découvert dans la région de Vlasenica (est). Des travaux d'exhumation ont commencé mardi et on y a découvert jusqu'à maintenant les squelettes complets de dix personnes. Nous pensons qu'il s'agit de victimes bosniaques tuées en 1992», a dit Lejla Cengic.

Selon les associations des victimes, 2600 Bosniaques musulmans de Vlasenica ont été tués au cours du conflit, dont environ 1600 dans la ville même et ses environs, au début de la guerre, et un millier lors du massacre de Srebrenica (est), où ils avaient fui au début du conflit.

Quelque 8000 hommes et adolescents bosniaques ont été tués dans le massacre de Srebrenica en juillet 1995, un crime qualifié de génocide par la justice internationale. Plus d'un millier restent disparus. (ats/nxp)

Créé: 13.09.2017, 14h02

Galerie photo

Articles en relation

Ces femmes criminelles de guerre

Bosnie Une dizaine de femmes ont été inculpées ou condamnées pour avoir commis des atrocités pendant le conflit entre 1992 et 1995. Plus...

Vingt-deux ans après le massacre de Srebrenica

Bosnie-Herzégovine Le 11 juillet 1995, près de 8000 hommes étaient massacrés dans l'enclave musulmane. Vidéo. Plus...

Srebrenica: les Pays-Bas responsables du massacre

Justice internationale En juillet 1995, 35o musulmans ont été massacrés par les Serbes dans une enclave sous protection des casques bleus néerlandais de l'ONU. L'Etat néerlandais est fautif, selon le TPI. Plus...

Musulmans bosniaques «attachés aux valeurs»

Suisse L'Eglise protestante suisse et le grand mufti de Bosnie ont signé une déclaration, le 12 mai, à Sarajevo. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

«Christian Constantin dérape une fois de trop», paru le 23 septembre 2017.
(Image: Valott) Plus...