Une infidélité pousse le chef de la CIA à démissionner

Etats-UnisDavid Petraeus, le directeur de la CIA, la puissante agence de renseignement américaine, a annoncé vendredi sa démission en raison d'une relation extraconjugale. Michael Morell doit assurer l'intérim.

David Petraeus a remis sa démission à Barack Obama.

David Petraeus a remis sa démission à Barack Obama. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

David Petraeus a soumis sa démission au président Barack Obama, a annoncé le directeur du Renseignement national américain, James Clapper. Dans un message au personnel de la CIA, le démissionnaire a évoqué une liaison extraconjugale.

«Après avoir été marié pendant plus de 37 ans, j'ai fait preuve d'un manque de jugement en ayant une relation extraconjugale. Semblable attitude est inacceptable à la fois comme époux et comme patron d'une organisation telle que la nôtre», explique-t-il.

«La décision de Dave de quitter son poste constitue, pour notre nation, la perte de l'un des plus respectés serviteurs de l'Etat», a déclaré James Clapper.

Le président américain Barack Obama a salué les états de service du directeur de la CIA en acceptant la démission du général à la retraite. «David Petraeus a servi les Etats-Unis depuis des décennies de façon extraordinaire», a affirmé Barack Obama dans un communiqué, en disant sa confiance au numéro deux de la centrale du renseignement, Michael Morell, pour assurer l'intérim.

«Hier après-midi (jeudi), je me suis rendu à la Maison Blanche et j'ai demandé au président d'accepter ma démission de directeur de la CIA pour raisons personnelles (...) et le président l'a acceptée», a confirmé de son côté David Petraeus, âgé de 60 ans.

«Intellectuel soldat»

David Petraeus est aux Etats-Unis un général populaire et médiatique. Il a quitté l'armée américaine pour prendre les rênes de la CIA. Il est considéré comme l'artisan de la stratégie qui a permis aux Etats-Unis de sortir du bourbier irakien. Sa démission intervient aussi alors que Barack Obama doit remplacer plusieurs membres influents de son cabinet comme la secrétaire d'Etat Hillary Clinton et le chef du Pentagone Leon Panetta, donné partant.

Auréolé de sa stature de héros de la guerre en Irak, ce général quatre étoiles a échappé à la mort à deux reprises.

Lorsqu'il a été confirmé à l'unanimité par le Sénat américain à la tête de la puissante agence de renseignement en juin 2011, il commandait les 140'000 soldats de l'Isaf (la force d'assistance internationale en Afghanistan). De nombreux observateurs lui prêtaient alors une ambition politique, ce que lui-même démentait.

Visage effilé, regard bleu et direct, David Petraeus, fils d'émigré néerlandais né le 7 novembre 1952, est perçu comme un «intellectuel soldat». Jugé «incroyablement intelligent» par ses admirateurs, notamment républicains, «arrogant» et très ambitieux par d'autres, il passait à Washington pour être respecté de tous.

Convocation jeudi

Dernièrement, la CIA a été critiquée pour son échec à sécuriser le consulat américain de Benghazi en Libye dont une attaque terroriste a coûté la vie il y a deux mois à l'ambassadeur américain. David Petraeus devait être entendu jeudi prochain par le Congrès à ce sujet.

Les relations du général avec la Maison-Blanche et le président Barack Obama ont été tumultueuses et ont connu des crispations début 2009 lorsque le président a accepté de n'envoyer que 30'000 soldats supplémentaires en Afghanistan alors qu'il en recommandait beaucoup plus pour pouvoir rééditer la stratégie gagnante en Irak.

Rompu au jeu politique de Washington, le nom du général Petraeus avait circulé pour plusieurs postes prestigieux dans la haute hiérarchie militaire américaine, comme celui de chef d'état-major interarmées, le principal conseiller militaire du président. C'est sans son uniforme qu'il a poursuivi sa carrière, à la CIA où son expérience de la lutte contre al-Qaïda était vue comme un atout. (afp/nxp)

Créé: 09.11.2012, 21h38

Articles en relation

La CIA est née il y a 70 ans

Renseignements L'OSS, ancêtre de la Central Intelligence Agency, est né en 1942, en pleine guerre mondiale. Retour sur la création des services secrets américains, à l’origine de la culture du complot aux Etats-Unis. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.