Un chef de gang arrêté avec... son tigre

MexiqueUn caïd local a été interpellé avec le tigre qui «gardait» sa maison, au cours d'une opération conjointe entre la police et l'armée.

Image: Archive/photo d'illustration/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Nous avons mené deux perquisitions lors desquelles ont été saisis des armes à feu, de la drogue, du matériel de communication radio et un tigre qui gardait la maison» à San Martin Texmelucan dans l'Etat de Puebla (centre), a déclaré jeudi Jesus Morale, responsable de la sécurité pour l'Etat, au cours d'une conférence de presse.

Les autorités accusent la personne arrêtée, qui n'a pas été identifiée, d'être l'un des dirigeants d'un gang spécialisé dans le vol de carburant à San Martin Texmelucan, localité située à une centaine de km de Mexico, une pratique qui génère de la violence dans la région.

Dans sa maison ont été également retrouvées des couvertures portant des messages menaçants signés par le cartel Jalisco Nouvelle Génération, l'un des plus puissants cartels mexicains. De telles couvertures sont souvent laissées par des narcotrafiquants sur les corps de leurs victimes, a précisé lors de la conférence de presse le commissaire de police Victor Torres Moreno.

Le vol de carburant cause d'importantes pertes à la compagnie pétrolière publique mexicaine Pemex. L'Etat de Puebla est l'épicentre de ces activités et les gangs y agissent parfois en collusion avec la police ou des fonctionnaires.

Début mai, un total de 119 policiers de San Martin Texmelucan, dont le chef de la police, avaient été démis de leurs fonctions, soupçonnés de telles activités. (afp/nxp)

Créé: 18.05.2018, 12h18

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...