Chelsea Manning écrouée pour refus de témoigner

Etats-UnisL'ex-analyste du renseignement a refusé de répondre aux questions d'un grand jury réputé superviser une enquête sur Julian Assange.

Chelsea Manning a déjà passé sept ans derrière les barreaux

Chelsea Manning a déjà passé sept ans derrière les barreaux Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Chelsea Manning, l'ancienne informatrice de WikiLeaks, a été placée en détention vendredi par un juge pour son refus de témoigner devant un grand jury d'un tribunal de l'Etat de Virginie. L'annonce a été faite par son entourage.

L'ex-analyste du renseignement, qui a déjà passé sept ans derrière les barreaux, est sanctionnée pour refuser de répondre aux questions de ce grand jury réputé superviser une enquête sur Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks. Ce dernier est devenu célèbre quand son organisation a publié de milliers de documents confidentiels du département d'État et du Pentagone.

Elle restera écrouée tant qu'elle ne reviendra pas sur sa décision ou jusqu'à ce que le grand jury soit dissous, a averti le juge Claude Hilton du tribunal d'Alexandria, cité par le Sparrow Project, une agence de presse et de communication proche des causes de Mme Manning.

Chelsea Manning, devenue par ailleurs une icône des personnes transgenres, avait publié jeudi un communiqué informant qu'elle craignait de retourner en prison.

«Un juge va examiner le fondement juridique de mon refus de répondre aux questions devant un grand jury. Le tribunal va peut-être conclure que je suis responsable d'entrave à la bonne marche de la justice et me renvoyer en prison», avait écrit Mme Manning, âgée de 31 ans.

Peine commuée par Obama

En 2010 le soldat Manning, alors prénommé Bradley, avait fait fuiter grâce à Wikileaks plus de 700'000 documents confidentiels ayant trait aux guerres d'Irak et d'Afghanistan, dont plus de 250'000 câbles diplomatiques qui avaient plongé les Etats-Unis dans l'embarras.

L'ex-analyste du renseignement a purgé sept ans de prison sur les 35 de sa condamnation, ayant bénéficié d'une commutation de peine octroyée par l'ancien président Barack Obama. Lors de sa détention, elle avait entamé sa transition vers son identité de femme. (ats/nxp)

Créé: 08.03.2019, 17h26

Articles en relation

Chelsea Manning assignée à comparaître

Etats-Unis La lanceuse d'alerte devra se présenter devant un grand jury, sans connaître précisément les motivations de cette assignation. Plus...

Chelsea Manning privée de visa en Australie

Polémique L'Australie pourrait refuser à l'activiste et lanceuse d'alerte Chelsea Manning un visa avant une conférence. Plus...

Chelsea Manning veut être candidate démocrate

Etats-Unis La lanceuse d'alerte américaine graciée par Obama vise le poste de sénatrice du Maryland, aujourd'hui solidement démocrate. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.