Passer au contenu principal

Le Chili renonce à organiser la COP25

Après ce désistement, l'ONU a fait savoir qu'elle «étudiait les alternatives» pour accueillir la COP25.

Le président chilien Sebastian Piñera.
Le président chilien Sebastian Piñera.
AFP

Le Chili renonce à organiser la conférence mondiale sur le climat COP25 ainsi que le sommet du forum de Coopération économique Asie-Pacifique (Apec) en raison du mouvement de contestation qui agite le pays, a annoncé le président Sebastian Piñera mercredi. Le sommet de l'Apec devait avoir lieu à Santiago les 16 et 17 novembre et la COP25 du 2 au 13 décembre.

«C'est avec un profond sentiment de douleur, parce que c'est douloureux pour le Chili, que notre gouvernement a décidé de ne pas organiser le sommet de l'Apec (...), ni celui de la COP25», a déclaré le chef de l'Etat conservateur. Le Chili est depuis 12 jours secoué par un mouvement de contestation inédit contre les inégalités socio-économiques avec des manifestations qui ont parfois été émaillées de violences à Santiago et dans d'autres villes.

«Cela a été une décision très difficile à prendre. Une décision qui nous cause énormément de peine parce que nous comprenons parfaitement l'importance de l'APEC et de la COP pour le Chili et pour le monde entier», a poursuivi Sebastian Piñera, en fonction depuis mars 2018. Environ 25'000 délégués étaient attendus à la COP25 à Santiago, dont la jeune militante suédoise pour le climat Greta Thunberg.

Le Chili s'était porté volontaire après le désistement du Brésil, qui avait renoncé dans la foulée de l'élection du président d'extrême droite Jair Bolsonaro, un climato-sceptique assumé. Pour l'heure, l'ONU a fait savoir qu'elle «étudiait les alternatives» pour accueillir la COP25.

«La Malaisie accueillera le prochain sommet de l'APEC en 2020», a fait de son côté savoir le forum dans un communiqué, laissant entendre qu'aucun sommet du forum ne serait finalement organisé cette année.

(ATS)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.