Passer au contenu principal

La Chine a envoyé 65 tonnes de médicaments

Alors que le blocus américain envers le régime de Nicolas Maduro se poursuit, Pékin a envoyé de l'aide humanitaire.

LEs services de renseignements vénézuéliens ont mené une perquisition dans les bureaux du chef de l'opposition Juan Guaido, actuellement en Europe. (Mardi 21 janvier 2020)
LEs services de renseignements vénézuéliens ont mené une perquisition dans les bureaux du chef de l'opposition Juan Guaido, actuellement en Europe. (Mardi 21 janvier 2020)
AFP
Le secrétaire d'État américain a appelé à en «finir avec la tyrannie» de celui qu'il ne considère plus comme le président du Venezuela. (Lundi 20 janvier 2020)
Le secrétaire d'État américain a appelé à en «finir avec la tyrannie» de celui qu'il ne considère plus comme le président du Venezuela. (Lundi 20 janvier 2020)
AFP
Lilian Tintori, la femme du leader de l'opposition Leopoldo Lopez, estime qu'elle est retenue contre son gré au Venezuela, alors qu'elle doit partir à l'étranger pour rencontrer plusieurs dirigeants européens. (Samedi 2 septembre 2017)
Lilian Tintori, la femme du leader de l'opposition Leopoldo Lopez, estime qu'elle est retenue contre son gré au Venezuela, alors qu'elle doit partir à l'étranger pour rencontrer plusieurs dirigeants européens. (Samedi 2 septembre 2017)
1 / 150

Un avion en provenance de Chine avec 65 tonnes de médicaments et de matériel médical est arrivé vendredi au Venezuela. Le gouvernement du président Nicolas Maduro a salué cette livraison comme une «victoire» face aux sanctions américaines.

«Nous sommes en train de vaincre le prétendu siège, le blocus mis en place (...) par l'administration du président (Donald) Trump et le pantin diabolique ici au Venezuela», a déclaré le vice-président chargé de l'Economie, Tareck El Aissami. Il faisait référence au chef de file de l'opposition, Juan Guaido.

M. El Aissami a assuré, lors d'une conférence de presse à l'aéroport international de Caracas, qu'il s'agissait «d'une première cargaison» qui serait suivie par d'autres. Selon le vice-président, cette aide humanitaire comprend notamment des lots d'antibiotiques, d'analgésiques, des médicaments pour le diabète, ainsi que du matériel chirurgical.

«Accords de coopération»

Présent à l'arrivée de l'avion, l'ambassadeur de Chine au Venezuela, Li Baorong, a indiqué que cet envoi entrait dans le cadre d'«accords de coopération» conclus précédemment entre Caracas et Pékin. Dans un pays frappé par de graves pénuries d'aliments et de médicaments, l'entrée de l'aide humanitaire est au centre du bras de fer que se livrent Nicolas Maduro et Juan Guaido, reconnu comme président par intérim par une cinquantaine de pays.

Le dirigeant socialiste rejette la responsabilité des pénuries sur les sanctions financières imposées par Washington. L'opposition, les organisations de défense des droits humains et des malades accusent le gouvernement d'être responsable de la grave crise économique qui a contraint le pays à diminuer drastiquement ses importations. La Chine fait partie des alliés du pouvoir chaviste, avec la Russie. Cette dernière a envoyé il y a quelques jours une mission militaire à Caracas, qualifiée de «provocation» par la Maison Blanche.

La Croix Rouge internationale a annoncé vendredi qu'elle allait distribuer dans deux semaines de l'aide humanitaire dans le pays à 650'000 personnes. Elle a mis en garde contre toute «interférence» politique dans sa mission.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.