Les chrétiens célèbrent le Vendredi saint

ReligionDe Jérusalem aux Philippines, des milliers de fidèles autour du globe se sont remémorés le chemin de croix de Jésus-Christ.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des milliers de pèlerins du monde entier et de chrétiens palestiniens ont refait lors de la célébration du Vendredi saint à Jérusalem le chemin que Jésus a emprunté en portant sa croix jusqu'au lieu de sa crucifixion. Un rituel répété en plusieurs endroits du monde.

Haute surveillance

Les étroites ruelles entrelacées de la Vieille ville ont été placées sous très haute surveillance de la police présente tout le long et autour du parcours. Comme chaque année, des pèlerins ont porté sur leur dos de larges croix de bois en psalmodiant et en chantant. La plupart étaient des chrétiens venus des quatre coins du monde.

Dans le cadre des célébrations précédant les festivités de Pâques, les fidèles parcourent en procession la Via Dolorosa (chemin de la souffrance), située dans le secteur oriental de Jérusalem, palestinien mais occupé et annexé par Israël depuis 1967.

La Via Dolorosa compte 14 stations où Jésus a, selon les Evangiles, rencontré sa mère, chuté, reçu de l'aide pour porter la croix, et rencontré des femmes en pleurs. La procession s'achève à l'église du Saint-Sépulcre, construite au-dessus du tombeau supposé du Christ et considéré comme le lieu le plus saint du christianisme.

Simple messe en Egypte

Les coptes égyptiens célébraient eux le Vendredi saint dans la prière et le jeûne, encore sous le choc d'un double attentat-suicide qui a fait des dizaines de morts le jour du dimanche des Rameaux. Les célébrations, qui retracent le chemin de croix du Christ et sa mise à mort, se déroulent dans une tristesse décuplée pour la minorité chrétienne, a déclaré l'évêque copte Kirillos.

Samedi, la communauté orthodoxe célébrera Pâques. Le pape copte Tawadros II doit notamment présider une célébration dans la cathédrale Saint-Marc au Caire. L'Eglise a annoncé dans un communiqué qu'elle limiterait les célébrations de Pâques à une simple messe, «compte tenu des circonstances actuelles et de (sa) solidarité avec les familles des victimes».

Sécurité dans les Balkans

Le Kosovo, l'Albanie et la Macédoine ont renforcé leurs mesures de sécurité pour prévenir tout acte terroriste, notamment contre des lieux de culte à l'occasion des fêtes chrétiennes de Pâques qui commencent vendredi.

Au Kosovo, le Conseil national de sécurité a annoncé avoir «mis au jour les actions de quelques individus et groupes associés à des groupes et individus de pays tiers». Ils auraient «planifié des actions contre des responsables institutionnels et politiques», selon un communiqué qui ne donne pas plus de détail sur la nature des projets d'attaques.

En Albanie, la police a aussi renforcé son dispositif «afin de prévenir des incidents criminels mais aussi des actes terroristes».

De son côté, le ministère macédonien de l'Intérieur a annoncé avoir pris une «série de mesures» afin de «prendre en compte les menaces terroristes globales, avec comme cibles les bâtiments religieux», évoquant l'Egypte.

Crucifixions

Des fidèles ont été cloués sur la croix par des soldats romains en armes, vendredi aux très catholiques Philippines, lors du traditionnel, sanglant et spectaculaire crucifiement des dernières heures du Christ. (ats/nxp)

Créé: 14.04.2017, 19h08

Articles en relation

Mendrisio fait la part belle aux processions de Pâques

Canton du Tessin Des milliers de spectateurs ont assisté aux processions pascales de Mendrisio (TI) qui ont eu lieu dans la soirée du Jeudi saint et du Vendredi saint. Elles sont célébrées depuis 1798. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.