Christchurch: 21 mois de prison pour avoir diffusé la vidéo

Nouvelle-ZélandeUn Néo-Zélandais de 44 ans a été condamné pour avoir partagé sur Facebook la vidéo du carnage de Christchurch.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un Néo-Zélandais de 44 ans a été incarcéré mardi pour 21 mois, après avoir partagé la vidéo que l'auteur du carnage dans les mosquées de Christchurch a filmée et diffusée en direct sur Facebook, ont rapporté des médias locaux.

Philip Arps, qui se présente comme un suprémaciste blanc, avait été arrêté à Christchurch quatre jours après que l'extrémiste australien Brenton Tarrant a ouvert le feu dans deux mosquées de Christchurch - la plus grande ville de l'île du Sud - tuant 51 fidèles et en blessant des dizaines, le 15 mars dernier. M. Arps a plaidé coupable de diffusion de contenus répréhensibles.

Selon le tribunal du district de Christchurch, il a distribué les images de la tuerie à une trentaine de personnes et a été en possession d'une autre version, modifiée afin d'y inclure une mire et un «décompte des meurtres», a rapporté le «New Zealand Herald».

«Particulièrement cruel»

«C'était en fait un crime de haine contre la communauté musulmane,» a déclaré le juge Stephen O'Driscoll. Il était «particulièrement cruel» de partager cette vidéo dans les jours suivant la tuerie, quand les familles attendaient toujours des nouvelles de leurs proches, a-t-il souligné.

Le juge a estimé que Philip Arps avait entrepris de «glorifier» la mort de musulmans et que toute sanction autre qu'une incarcération était inappropriée, selon Radio New Zealand. Le responsable de la censure néo-zélandaise, David Shanks, avait qualifié la vidéo de la tuerie de contenu répréhensible, ce qui faisait de la diffusion de la séquence un crime passible de 14 ans de prison.

Philip Arps avait déjà été condamné en 2016 pour avoir déposé une tête de porc à la mosquée al-Noor, l'une des deux attaquées en mars, a rapporté Newshub. Brenton Tarrant, inculpé pour la tuerie de Christchurch, a plaidé non coupable la semaine dernière de tous les chefs d'accusation. Son procès débutera en mai 2020. (afp/nxp)

Créé: 18.06.2019, 05h40

Articles en relation

Christchurch: le suspect plaide non coupable

Nouvelle-Zélande L'homme accusé d'avoir tué 51 fidèles de deux mosquées néo-zélandaises a plaidé non coupable vendredi. Plus...

Le tireur des mosquées inculpé pour terrorisme

Nouvelle-Zélande Brenton Tarrant était déjà inculpé pour le meurtre de 51 fidèles dans deux mosquées de Christchurch en mars. Il l'est désormais pour terrorisme. Plus...

Christchurch: le bilan revu à la hausse

Nouvelle-Zélande Un homme de 46 ans, blessé lors des attaques contre les mosquées, est décédé. Le bilan monte à 51 morts. Plus...

Visa permanent pour les familles des victimes

Attaques en Nouvelle-Zélande Le ministère néo-zélandais de l'Immigration proposera aux familles des victimes de l'attentat de Christchurch un statut de résident permanent. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.