La cigarette électronique peut sauver des vies

Etats-UnisUne étude estime que le passage à la cigarette électronique pourrait réduire d'un quart les décès liés au tabagisme.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le tabac tue plus de la moitié de ses consommateurs.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le tabac tue plus de la moitié de ses consommateurs. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le passage généralisé des fumeurs du tabac à la cigarette électronique pourrait permettre de réduire d'un quart les morts liées au tabagisme aux Etats-Unis d'ici 2100, soit 6,6 millions de décès évités, selon une étude publiée mardi.

Le débat sur les éventuels effets nocifs pour la santé de la cigarette électronique n'est toujours pas tranché, même si nombre de spécialistes soulignent que sa dangerosité est moindre que celle du tabac.

Les auteurs de l'étude, publiée dans la revue Tobacco Control, se sont livrés à des projections selon deux scénarios.

Un quart de morts en moins

Dans le scénario le plus optimiste, ils sont partis de l'hypothèse que les risques liés aux cigarettes électroniques représentaient 5% de ceux du tabac, et que seule une minorité de gens continuerait à fumer de manière «traditionnelle» d'ici 2026.

Dans cette hypothèse, les auteurs de l'étude estiment que 6,6 millions de morts pourraient être évitées d'ici 2100 aux Etats-Unis. Cela représente un quart des morts prévisibles (26,1 millions) si la situation reste telle qu'elle est aujourd'hui, où, chez les Américains, 19,3% des hommes et 14,1% des femmes fument.

Dans le scénario pessimiste, les auteurs sont partis de l'hypothèse que les risques liés aux cigarettes électroniques représentaient 40% de ceux du tabac. Dans ce cas, c'est 1,6 million de vies qui seraient épargnées d'ici 2100.

De plus en plus d'adeptes

L'usage de la cigarette électronique divise scientifiques et spécialistes de la lutte contre le tabagisme.

Ses détracteurs craignent que son image plus sûre attire une nouvelle génération de fumeurs et qu'elle soit une porte d'entrée au tabac.

Ses défenseurs estiment au contraire que, quels que soient les risques qu'elle présente via l'inhalation de vapeurs de liquides contenant de la nicotine, elle reste infiniment moins nocive que le tabac.

La cigarette électronique fait de plus en plus d'adeptes: on estime son nombre d'utilisateurs en Europe à sept millions.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le tabac tue plus de la moitié de ses consommateurs, soit sept millions de personnes par an dans le monde (dont près d'un million exposé au tabagisme passif). (afp/nxp)

Créé: 03.10.2017, 13h09

Articles en relation

L'e-cigarette aiderait à arrêter de fumer

Santé Une étude faite en Angleterre ne repose cependant pas sur un essai clinique. Plus...

La Pologne met à l'index l'e-cigarette

Jeunes Dès jeudi, la cigarette électronique sera interdite aux jeunes et dans les lieux publics. Plus...

L'utilisation de l'e-cigarette a stagné en 2015

Suisse Le produit avait connu une importante progression entre 2013 et 2014, mais il continue de séduire davantage les hommes que les femmes. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Ce week-end à Lausanne, les coureurs du semi-marathon et du marathon se verront proposer une bière (sans alcool) à l'issue de la course. Les organisateurs suivent ce qui se fait en Allemagne ou en Suisse alémanique. Car la bière est isotonique, riche en vitamines B10 et B12, et passe mieux que certaines autres boissons.
(Image: Bénédicte) Plus...