Cinq Témoins de Jéhovah arrêtés pour «extrémisme»

Russie La police russe dit avoir saisi chez cinq membres des Témoins de Jéhovah, deux grenades et un engin explosif. Ils ont été arrêtés.

Distribution de brochures par des membres des Témoins de Jéhovah. (image d'illustration)

Distribution de brochures par des membres des Témoins de Jéhovah. (image d'illustration) Image: archives/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les forces de l'ordre russes ont annoncé mercredi avoir arrêté pour «extrémisme» cinq membres des Témoins de Jéhovah, organisation religieuse interdite dans le pays depuis 2017, assurant avoir saisi chez eux deux grenades et un engin explosif.

Les armes, ainsi qu'un «grand nombre de livres à contenu extrémiste» ont été saisis lors des perquisitions effectuées au domicile de ces cinq personnes à Kirov, dans le centre de la Russie, a indiqué dans un communiqué le Comité d'enquête, organisme chargé des principales affaires criminelles dans le pays.

Réunions clandestines?

Les cinq membres des Témoins de Jéhovah sont accusés d'avoir organisé des réunions clandestines à Kirov entre le 16 août 2017 et le 29 septembre 2018, malgré l'interdiction de l'organisation, selon la même source.

«Ils organisaient des réunions et appelaient les autres à les rejoindre», a déclaré à l'AFP une porte-parole de l'antenne locale du Comité d'enquête, Evguenia Vorojtsova. Tous les cinq sont en outre accusés d'avoir collecté plus de 500'000 roubles (environ 6'500 euros) auprès des Témoins de Jéhovah à Kirov, selon les enquêteurs.

Ils ont été inculpés pour organisation et financement d'une «organisation extrémiste», ajoute le communiqué.

Mouvement millénariste

Mouvement fondé en 1873 aux Etats-Unis par Charles Russel, les Témoins de Jéhovah se revendiquent du christianisme.

En 2017, les Témoins de Jéhovah ont été interdits en Russie sur décision de la Cour suprême, sur demande du ministère de la Justice qui a estimé que ce mouvement millénariste présentait des «signes d'activité extrémiste». L'organisation revendiquait alors quelque 170'000 membres en Russie.

L'organisation de défense des droits de l'homme Human Rights Watch (HRW) a dénoncé cette année une «vaste campagne» de «persécution religieuse» contre les Témoins de Jéhovah en Russie, en accusant les autorités d'avoir procédé «à des dizaines de perquisitions, de raids, d'interrogatoires et d'autres actes de harcèlement et de persécution». (afp/nxp)

Créé: 10.10.2018, 14h28

La réaction des Témoins de Jéhovah

Suite à la publication de cet article, le porte-parole des Témoins de Jéhovah pour la Suisse romande, Georges-Philippe Mayor, précise que seule une personne parmi les cinq arrêtées est membre de leur communauté. «La personne en possession de grenades et de mines n'appartient pas à la communauté des Témoins de Jéhovah», explique le communiqué qui se fonde sur des contrôles du siège mondial à Walkill aux Etats-Unis. On apprend également que ces personnes sont membres de la même famille et que les engins explosifs dateraient de la deuxième Guerre mondiale, qu'ils sont rouillés et hors d'usage. Ils auraient été collectionnés par le père de famille.

Articles en relation

Les Témoins de Jéhovah interdits

Russie Le mouvement a été inscrit sur la liste des organisations interdites sur territoire russe. Cela concerne quelque 175'000 personnes. Plus...

Le TF déboute les Témoins de Jéhovah

Canton de Neuchâtel Les recourants s'opposaient à l'éventualité de devoir subir une transfusion contre leur gré ainsi qu'à celle de devoir se faire soigner dans un autre canton. Plus...

Service religieux des Témoins de Jéhovah pour Prince

Etats-Unis Une cérémonie privée en mémoire de l'icône américaine de la pop a eu lieu dimanche dans son église près de Minneapolis (nord) ont rapporté des médias locaux. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 18 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...