Les civils meurent à un rythme «inacceptable»

AfghanistanLa mission de l'ONU en Afghanistan, la Manua, publie son rapport semestriel. Un tiers des victimes sont des enfants.

Un attentat a encore frappé Kaboul le 29 juillet 2019.

Un attentat a encore frappé Kaboul le 29 juillet 2019. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les civils continuent de mourir et d'être blessés à un rythme «inacceptable» en Afghanistan. Et ce malgré les discussions visant à mettre fin à des décennies de guerre, a dénoncé la mission de l'ONU dans le pays (Manua) mardi.

Malgré une baisse de 27% du nombre de victimes au premier semestre 2019 par rapport aux six premiers mois de 2018, 1366 civils ont tout de même été tués et 2446 blessés, a fait savoir la Manua dans un rapport semestriel. «Le mal fait aux civils est choquant et inacceptable», a souligné la mission de l'ONU, qui qualifie d'«insuffisants» les «efforts» annoncés par les deux parties pour limiter les pertes civiles.

Un tiers des victimes sont des enfants (327 morts et 880 blessés), notamment en raison des munitions non-explosées qu'ils manipulent, inconscients du danger. Davantage de civils ont été tués par les forces pro-gouvernementales que par les groupes insurgés (717 morts contre 531), en grande partie du fait des frappes aériennes afghanes et américaines, selon la Manua.

Les forces pro-gouvernementales ont ainsi causé 31% de pertes civiles supplémentaires au premier semestre 2019 par rapport à la même période en 2018. Celles attribuées aux différents groupes insurgés – principalement les talibans et le groupe État islamique – ont diminué de 43%, du fait d'une baisse des attentats suicides et des attaques complexes.

900 enfants tués en 2018

Début juillet, lors d'une rencontre historique à Doha entre des responsables talibans et des représentants du gouvernement afghan, les deux parties avaient publié une résolution commune dans laquelle elles appelaient à réduire les victimes civiles à «zéro». Mais le massacre de civils s'est poursuivi depuis lors.

«Tout le monde a entendu haut et fort le message des délégués afghans aux pourparlers de Doha : «Réduisez le nombre de victimes civiles à zéro !», a lancé dans un communiqué le dirigeant de la Manua, Tadamichi Yamamoto.

«Nous exhortons toutes les parties à tenir compte de cet impératif et à répondre à l'appel des Afghans pour que des mesures immédiates soient prises afin de réduire les terribles dommages infligés», a-t-il poursuivi. L'année 2018 avait été la plus meurtrière pour les civils afghans avec 3804 tués (dont 900 enfants) et 7189 blessés. (ats/nxp)

Créé: 30.07.2019, 07h22

Articles en relation

Washington et Kaboul veulent la fin de la guerre

Afghanistan Mike Pompeo et le président afghan se sont expliqués après la polémique suscitée par les propos de Donald Trump. Pendant ce temps trois attentats ont eu lieu à Kaboul. Plus...

Trois explosions meurtrières à Kaboul

Afghanistan Un attentat suicide suivi de deux autres explosions ont fait au moins 10 morts, selon les autorités afghanes. Une attaque a été revendiquée par les talibans. Plus...

Afghanistan: Trump affiche son optimisme

Etats-Unis Le président américain a loué lundi les efforts d'Islamabad dans le processus de paix en Afghanistan. Plus...

Une bombe explose près d'une Uni à Kaboul

Afghanistan En pleine période d'examens, une bombe explose près de l'entrée d'une université à Kaboul. Il y aurait 8 morts et des dizaines de blessés. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...