Un climatosceptique à la tête de l’Environnement

Etats-UnisDonald Trump confie le ministère à Scott Pruitt, un élu qui remet en question le réchauffement climatique.

Scott Pruitt, dont les campagnes ont bénéficié de dons de l’industrie pétrolière, affirme que le débat sur le réchauffement de la planète est «loin d’être réglé».

Scott Pruitt, dont les campagnes ont bénéficié de dons de l’industrie pétrolière, affirme que le débat sur le réchauffement de la planète est «loin d’être réglé». Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Donald Trump poursuit son démantèlement de la politique de Barack Obama. En l’espace de vingt-quatre heures, le futur président des Etats-Unis a confié le Ministère de l’environnement (EPA) à Scott Pruitt, un homme qui remet en question le réchauffement climatique, et le Ministère du travail à Andrew Puzder, le patron de deux chaînes de fast-food et un opposant à la hausse du salaire minimum. Ce dernier avait notamment défendu une campagne publicitaire de ses restaurants utilisant des femmes en bikini et posant avec un hamburger. «J’aime avoir de belles femmes mangeant des hamburgers en bikini», avait-il assuré au magazine Entrepreneur en mai 2015. «C’est très américain.»

Si la nomination d’Andrew Puzder au Ministère du travail annoncée par les médias américains ce jeudi inquiète les défenseurs d’une hausse du salaire minimum, celle de Scott Pruitt à l’EPA mercredi affole les milieux écologiques. Le procureur général de l’Oklahoma était notamment à la tête d’une coalition de 29 Etats américains qui ont porté plainte contre l’EPA pour tenter de bloquer le plan de l’administration Obama limitant les émissions de CO2 des usines électriques.

Scott Pruitt, un républicain de 48 ans dont les campagnes électorales ont bénéficié de dons de l’industrie pétrolière, s’est expliqué en mai dans les colonnes du National Review, affirmant que l’administration Obama allait «détruire les usines de charbon». Il a ajouté que le débat sur le réchauffement de la planète «divisait» les scientifiques et était «loin d’être réglé».

En début d’année, Trump avait promis de limiter le champ d’action de l’EPA. «Nous gaspillons tout cet argent pour la protection de l’environnement», avait-il affirmé lors d’un débat républicain le 25 février. «Nous allons supprimer de nombreux départements.» Il avait aussi promis de sortir de l’Accord de Paris sur le climat, avant d’affirmer le mois dernier au New York Times qu’il serait «ouvert» sur cette question. Lundi, le futur président a rencontré Al Gore, mais a finalement décidé de prendre le contre-pied de l’ambassadeur de la lutte contre le réchauffement climatique en nommant Scott Pruitt à l’EPA.

Bernie Sanders a promis de se battre «vigoureusement» contre cette décision lors du processus de confirmation de Scott Pruitt au Sénat. De son côté, Noam Chomsky a mis en garde contre l’impact de Donald Trump sur la lutte contre le réchauffement climatique. «Les Etats-Unis ouvrent la voie au désastre pendant que le monde se tourne vers la Chine comme leader de la lutte contre le réchauffement climatique», a affirmé le célèbre linguiste lundi à New York. «C’est une image incroyable et ahurissante.»

Créé: 08.12.2016, 22h47

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...