Passer au contenu principal

Clinton prêt de décrocher l'investiture démocrate

La candidate a atteint le nombre nécessaire de délégués, selon l'AP.

Le médecin de Donald Trump a réalisé un bulletin de santé en 5 minutes, l'an passé. (Samedi 27 août 2016)
Le médecin de Donald Trump a réalisé un bulletin de santé en 5 minutes, l'an passé. (Samedi 27 août 2016)
Reuters
Le sénateur démocrate Tim Kaine a été investi candidat à la vice-présidence des Etats-Unis. (Mercredi 27 juillet 2016)
Le sénateur démocrate Tim Kaine a été investi candidat à la vice-présidence des Etats-Unis. (Mercredi 27 juillet 2016)
Keystone
Hillary Clinton a été officiellement désignée mardi à Philadelphie par le parti démocrate comme sa candidate à la Maison Blanche pour l'élection de novembre, le 26 juillet 2016. (Image - mardi 26 juillet 2016)
Hillary Clinton a été officiellement désignée mardi à Philadelphie par le parti démocrate comme sa candidate à la Maison Blanche pour l'élection de novembre, le 26 juillet 2016. (Image - mardi 26 juillet 2016)
Keystone
L'ancienne Première dame entre dans l'histoire politique américaine en devant la première femme candidate à la présidentielle pour un grand parti. (Image - 26 juillet 2016)
L'ancienne Première dame entre dans l'histoire politique américaine en devant la première femme candidate à la présidentielle pour un grand parti. (Image - 26 juillet 2016)
Keystone
Bill Clinton devait être, mardi soir, au côté de son épouse lors de son investiture, à Philadelphie. (Mardi 26 juillet 2016)
Bill Clinton devait être, mardi soir, au côté de son épouse lors de son investiture, à Philadelphie. (Mardi 26 juillet 2016)
Keystone
Sur la scène de la convention de Philadelphie, Bernie Sanders a une nouvelle fois appelé à voter pour Hillary Clinton. (Lundi 25 juillet 2016)
Sur la scène de la convention de Philadelphie, Bernie Sanders a une nouvelle fois appelé à voter pour Hillary Clinton. (Lundi 25 juillet 2016)
Keystone
Michelle Obama a livré un vibrant discours en soutien à Hillary Clinton, au premier soir de la convention démocrate de Philadelphie. (Lundi 25 juillet 2016)
Michelle Obama a livré un vibrant discours en soutien à Hillary Clinton, au premier soir de la convention démocrate de Philadelphie. (Lundi 25 juillet 2016)
Keystone
Moscou est soupçonné d'avoir cherché à influencer la campagne électorale américaine en faveur de Donald Trump en orchestrant une fuite d'emails embarrassants pour Hillary Clinton. (Lundi 25 juillet 2016)
Moscou est soupçonné d'avoir cherché à influencer la campagne électorale américaine en faveur de Donald Trump en orchestrant une fuite d'emails embarrassants pour Hillary Clinton. (Lundi 25 juillet 2016)
Keystone
Les préparations vont bon train pour l'ouverture de la convention démocrate à Philadelphie. (Samedi 23 juillet 2016)
Les préparations vont bon train pour l'ouverture de la convention démocrate à Philadelphie. (Samedi 23 juillet 2016)
Keystone
Des mails échangés par des hauts responsables du parti démocrate américain, rendus publics par Wikileaks vendredi, alimente samedi une polémique sur la possible partialité du parti durant la campagne des primaires. (Samedi 23 juillet 2016)
Des mails échangés par des hauts responsables du parti démocrate américain, rendus publics par Wikileaks vendredi, alimente samedi une polémique sur la possible partialité du parti durant la campagne des primaires. (Samedi 23 juillet 2016)
Hillary Clinton a annoncé avoir choisi Tim Kaine, sénateur de Virginie à la solide stature politique, comme colistier pour l'élection présidentielle de novembre. (Vendredi 22 juillet 2016 - Image du 14 juillet)
Hillary Clinton a annoncé avoir choisi Tim Kaine, sénateur de Virginie à la solide stature politique, comme colistier pour l'élection présidentielle de novembre. (Vendredi 22 juillet 2016 - Image du 14 juillet)
Keystone
Donald Trump et sa fille, Ivanka. Celle-ci pourrait venir en aide à son père pour redorer son blason auprès d'une partie de l'électorat. (Jeudi 21 juillet 2016)
Donald Trump et sa fille, Ivanka. Celle-ci pourrait venir en aide à son père pour redorer son blason auprès d'une partie de l'électorat. (Jeudi 21 juillet 2016)
AFP
Donald Trump, Jr, fils du candidat républicain, a lui aussi failli être accusé de plagiat, avant que l'un des rédacteurs de son discours n'avoue en être un des auteurs. (Mercredi 20 juillet 2016)
Donald Trump, Jr, fils du candidat républicain, a lui aussi failli être accusé de plagiat, avant que l'un des rédacteurs de son discours n'avoue en être un des auteurs. (Mercredi 20 juillet 2016)
Keystone
Melania Trump, épouse du candidat républicain Donald Trump, a tenu un discours visant à humaniser son mari. Mais la polémique a vite enflé. Elle est accusée d'avoir plagié un discours de Michelle Obama. (Mardi 19 juillet 2016)
Melania Trump, épouse du candidat républicain Donald Trump, a tenu un discours visant à humaniser son mari. Mais la polémique a vite enflé. Elle est accusée d'avoir plagié un discours de Michelle Obama. (Mardi 19 juillet 2016)
Reuters
Le photographe américain Spencer Tunick a réuni 100 femmes nues, non loin de la convention républicaine à Cleveland. Son équipe entend ainsi dénoncer «la réthorique haineuse de nombre de personnes au sein du Parti républicain vis-à-vis des femmes et des minorités». (Dimanche 17 juillet 2016)
Le photographe américain Spencer Tunick a réuni 100 femmes nues, non loin de la convention républicaine à Cleveland. Son équipe entend ainsi dénoncer «la réthorique haineuse de nombre de personnes au sein du Parti républicain vis-à-vis des femmes et des minorités». (Dimanche 17 juillet 2016)
La sécurité a été augmentée à son niveau maximal en vue de la convention républicaine de Cleveland. (Samedi 16 juillet 2016)
La sécurité a été augmentée à son niveau maximal en vue de la convention républicaine de Cleveland. (Samedi 16 juillet 2016)
Keystone
Quatre jours de discours, de folklore politique et de diatribes en prime time contre «Hillary-la-crapule»: la convention républicaine débute lundi à Cleveland (est des Etats-Unis), tout entière centrée sur Donald Trump et ses rêves de Maison Blanche. (Samedi 16 juillet 2016)
Quatre jours de discours, de folklore politique et de diatribes en prime time contre «Hillary-la-crapule»: la convention républicaine débute lundi à Cleveland (est des Etats-Unis), tout entière centrée sur Donald Trump et ses rêves de Maison Blanche. (Samedi 16 juillet 2016)
Keystone
Le gouverneur conservateur de l'Indiana, choisi vendredi par Donald Trump pour devenir son vice-président, lui apportera son expérience de Washington. (Vendredi 15 juillet 2016)
Le gouverneur conservateur de l'Indiana, choisi vendredi par Donald Trump pour devenir son vice-président, lui apportera son expérience de Washington. (Vendredi 15 juillet 2016)
Keystone
Donald Trump devrait annoncer le nom de son colistier, candidat à la vice-présidence, le 15 juillet à New York. Le gouverneur du New Jersey, Chris Christie, fait partie des favoris. Les deux hommes sont ici à Lawrenceville, New Jersey, le 19 mai 2016 (Jeudi 14 juillet 2016).
Donald Trump devrait annoncer le nom de son colistier, candidat à la vice-présidence, le 15 juillet à New York. Le gouverneur du New Jersey, Chris Christie, fait partie des favoris. Les deux hommes sont ici à Lawrenceville, New Jersey, le 19 mai 2016 (Jeudi 14 juillet 2016).
Les enquêtes se suivent mais ne se ressemblent pas pour les candidats à la Maison Blanche: l'institut Quinnipiac donne Donald Trump en tête dans des états clés alors qu'un précédent sondage Reuters-Ipsos donnait 13 points d'avance à Hillary Clinton. (Mercredi 13 juillet 2016)
Les enquêtes se suivent mais ne se ressemblent pas pour les candidats à la Maison Blanche: l'institut Quinnipiac donne Donald Trump en tête dans des états clés alors qu'un précédent sondage Reuters-Ipsos donnait 13 points d'avance à Hillary Clinton. (Mercredi 13 juillet 2016)
Hillary Clinton avant un meeting à Des Moines, en Iowa, le 26 août 2015. A deux semaines de la convention démocrate, la candidate bénéficie de 13 points d'avance sur son rival Donald Trump. (Mardi 12 juillet 2016)
Hillary Clinton avant un meeting à Des Moines, en Iowa, le 26 août 2015. A deux semaines de la convention démocrate, la candidate bénéficie de 13 points d'avance sur son rival Donald Trump. (Mardi 12 juillet 2016)
Keystone
Bernie Sanders a officiellement annoncé qu'il apportait son soutien à la candidate démocrate Hillary Clinton. (Mardi 12 juillet 2016)
Bernie Sanders a officiellement annoncé qu'il apportait son soutien à la candidate démocrate Hillary Clinton. (Mardi 12 juillet 2016)
Reuters
Bernie Sanders, malheureux second de la primaire démocrate, est sur le point d'apporter son soutien à Hillary Clinton. Cela devrait être officialisé lors d'un meeting, le mardi 12 juillet. (Image - 1er juillet 2016)
Bernie Sanders, malheureux second de la primaire démocrate, est sur le point d'apporter son soutien à Hillary Clinton. Cela devrait être officialisé lors d'un meeting, le mardi 12 juillet. (Image - 1er juillet 2016)
Keystone
Donald Trump en campagne à Cincinatti, dans l'Ohio, le 6 juillet 2016. (Jeudi 7 juillet 2016).
Donald Trump en campagne à Cincinatti, dans l'Ohio, le 6 juillet 2016. (Jeudi 7 juillet 2016).
Hillary Clinton arrive à un meeting à Atlantic City, peu avant l'annonce du ministère de la Justice qui a décidé de ne pas la poursuivre dans l'affaire des emails. (Mercredi 6 juillet 2015)
Hillary Clinton arrive à un meeting à Atlantic City, peu avant l'annonce du ministère de la Justice qui a décidé de ne pas la poursuivre dans l'affaire des emails. (Mercredi 6 juillet 2015)
La campagne de Donald Trump a annoncé avoir récolté en juin 51 millions de dollars, toujours moins que sa rivale démocrate dans la course à la Maison Blanche Hillary Clinton, qui a récolté la somme record de 68,5 millions de dollars. (Mercredi 6 juillet 2016)
La campagne de Donald Trump a annoncé avoir récolté en juin 51 millions de dollars, toujours moins que sa rivale démocrate dans la course à la Maison Blanche Hillary Clinton, qui a récolté la somme record de 68,5 millions de dollars. (Mercredi 6 juillet 2016)
Keystone
U.S. President Barack Obama stands with Democratic U.S. presidential candidate Hillary Clinton during a Clinton campaign event in Charlotte, North Carolina, U.S., July 5, 2016.  REUTERS/Brian Snyder - RTX2JUY6
U.S. President Barack Obama stands with Democratic U.S. presidential candidate Hillary Clinton during a Clinton campaign event in Charlotte, North Carolina, U.S., July 5, 2016. REUTERS/Brian Snyder - RTX2JUY6
Le candidat républicain à la Maison Blanche Donald Trump a suscité l'indignation samedi en tweetant un montage accusant sa rivale démocrate Hillary Clinton d'être corrompue et comportant une étoile à six branches. (Dimanche 3 juillet 2016)
Le candidat républicain à la Maison Blanche Donald Trump a suscité l'indignation samedi en tweetant un montage accusant sa rivale démocrate Hillary Clinton d'être corrompue et comportant une étoile à six branches. (Dimanche 3 juillet 2016)
dr
Newt Gingrich, ex-président de la Chambre des républicains, et le gouverneur du New Jersey Chris Christie tiennent la corde parmi les possibles colistiers de Donald Trump pour la présidentielle américaine. (Samedi 2  juillet 2016)
Newt Gingrich, ex-président de la Chambre des républicains, et le gouverneur du New Jersey Chris Christie tiennent la corde parmi les possibles colistiers de Donald Trump pour la présidentielle américaine. (Samedi 2 juillet 2016)
AFP
Capture d'écran de la vidéo officielle tournée par la Maison Blanche, dans laquelle Barack Obama a annoncé son soutien à Hillary Clinton, le 9 juin 2016.
Capture d'écran de la vidéo officielle tournée par la Maison Blanche, dans laquelle Barack Obama a annoncé son soutien à Hillary Clinton, le 9 juin 2016.
Un jeune homme de 19 ans a tenté de se saisir de l'arme d'un policier pour tuer Donald Trump, le 18 juin lors d'un meeting du candidat républicain à Las Vegas. Il a été arrêté et inculpé le 20 juin (Mardi 21 juin 2016).
Un jeune homme de 19 ans a tenté de se saisir de l'arme d'un policier pour tuer Donald Trump, le 18 juin lors d'un meeting du candidat républicain à Las Vegas. Il a été arrêté et inculpé le 20 juin (Mardi 21 juin 2016).
Le républicain Donald Trump peine à passer la vitesse supérieure dans sa quête de la Maison Blanche. La presse souligne ses «couacs en série». (lundi 20 juin 2016)
Le républicain Donald Trump peine à passer la vitesse supérieure dans sa quête de la Maison Blanche. La presse souligne ses «couacs en série». (lundi 20 juin 2016)
AFP
Hillary Clinton en meeting chez International Brotherhood of Electric Workers à Pittsburgh (Pennsylvanie) le 14 juin 2016. Elle remportera ce soir-là la dernière primaire dans le District de Columbia et rencontrera son adversaire Bernie Sanders (Mercredi 15 juin 2016).
Hillary Clinton en meeting chez International Brotherhood of Electric Workers à Pittsburgh (Pennsylvanie) le 14 juin 2016. Elle remportera ce soir-là la dernière primaire dans le District de Columbia et rencontrera son adversaire Bernie Sanders (Mercredi 15 juin 2016).
Le candidat démocrate Bernie Sanders, qui n'a pas renoncé 1a faire campagne, rencontrera mardi Hillary Clinton. (Image - 9 juin 2016)
Le candidat démocrate Bernie Sanders, qui n'a pas renoncé 1a faire campagne, rencontrera mardi Hillary Clinton. (Image - 9 juin 2016)
Keystone
Le candidat républicain malheureux de 2012, Mitt Romney, ouvertement anti-Trump, a annoncé qu'il ne voterait pas non plus pour Hillary Clinton. (Image d'archive)
Le candidat républicain malheureux de 2012, Mitt Romney, ouvertement anti-Trump, a annoncé qu'il ne voterait pas non plus pour Hillary Clinton. (Image d'archive)
AFP
Le sénateur du Vermont Bernie Sanders a affiché jeudi sa volonté de travailler avec Hillary Clinton. (jeudi 9 juin 2016)
Le sénateur du Vermont Bernie Sanders a affiché jeudi sa volonté de travailler avec Hillary Clinton. (jeudi 9 juin 2016)
Keystone
Le président Obama espère qu'«au cours des deux semaines à venir», Hillary Clinton et Bernie Sanders trouveront une solution. (Mercredi 8 juin 2016)
Le président Obama espère qu'«au cours des deux semaines à venir», Hillary Clinton et Bernie Sanders trouveront une solution. (Mercredi 8 juin 2016)
Le match peut désormais commencer entre Hillary Clinton et Donald Trump. (Photo d'illustration du 30 mai 2016)
Le match peut désormais commencer entre Hillary Clinton et Donald Trump. (Photo d'illustration du 30 mai 2016)
Hillary Clinton a revendiqué mardi 7 juin l'investiture démocrate pour la Maison Blanche, une victoire «historique» pour une femme, a-t-elle rappelé dans son discours à Brooklyn. (Image - 7 juin 2016)
Hillary Clinton a revendiqué mardi 7 juin l'investiture démocrate pour la Maison Blanche, une victoire «historique» pour une femme, a-t-elle rappelé dans son discours à Brooklyn. (Image - 7 juin 2016)
AFP
Bernie Sanders a décidé de ne pas renoncer à combattre Hillary Clinton. (Mercredi 8 juin 2016)
Bernie Sanders a décidé de ne pas renoncer à combattre Hillary Clinton. (Mercredi 8 juin 2016)
AFP
L'ex-secrétaire d'Etat a été félicitée par l'actuel président, Barack Obama, dans la nuit de lundi à mardi, de même que son rival, l'autre candidat démocrate Bernie Sanders. (Image - 7 juin 2016)
L'ex-secrétaire d'Etat a été félicitée par l'actuel président, Barack Obama, dans la nuit de lundi à mardi, de même que son rival, l'autre candidat démocrate Bernie Sanders. (Image - 7 juin 2016)
Keystone
Dans son discours à Brooklyn (banlieue de New York), l'ex-Première dame et sénatrice a tendu la main à son rival des primaires, le sénateur du Vermont Bernie Sanders. (Image - 7 juin 2016)
Dans son discours à Brooklyn (banlieue de New York), l'ex-Première dame et sénatrice a tendu la main à son rival des primaires, le sénateur du Vermont Bernie Sanders. (Image - 7 juin 2016)
Keystone
Il reste à Hillary Clinotn la lourde tâche de rassembler le parti pour gagner la victoire sur Donald Trump. (Image - 7 juin 2016)
Il reste à Hillary Clinotn la lourde tâche de rassembler le parti pour gagner la victoire sur Donald Trump. (Image - 7 juin 2016)
Keystone
Les bureaux de vote du New Jersey fermeront les premiers à 2 heures en Suisse, dans la nuit du 7 au 8 juin 2016, assurant à Hillary Clinton une moisson de délégués suffisante pour dépasser incontestablement la barre des 2383 requis pour l'investiture. (nuit du 7 au 8 juin 2016)
Les bureaux de vote du New Jersey fermeront les premiers à 2 heures en Suisse, dans la nuit du 7 au 8 juin 2016, assurant à Hillary Clinton une moisson de délégués suffisante pour dépasser incontestablement la barre des 2383 requis pour l'investiture. (nuit du 7 au 8 juin 2016)
AFP
Le New Jersey s'apprêtait à se prononcer sur les primaires. (Mardi 7 juin 2016)
Le New Jersey s'apprêtait à se prononcer sur les primaires. (Mardi 7 juin 2016)
Reuters
Hillary Clinton a visité de nombreuses localités de Californie, jusqu'à la veille de la primaire dans cet Etat, qu'elle espère bien conquérir, pour sa haute valeur symbolique. Ici, à Lynwood (lundi 6 juin 2016)
Hillary Clinton a visité de nombreuses localités de Californie, jusqu'à la veille de la primaire dans cet Etat, qu'elle espère bien conquérir, pour sa haute valeur symbolique. Ici, à Lynwood (lundi 6 juin 2016)
AFP
Quoi qu'il arrive, avec la Californie et quatre autres Etats qui doivent encore voter, Hillary Clinton est assurée de gagner l'investiture du parti démocrate et de devenir ainsi la première femme dans cette position. Mais elle se garde bien de crier victoire. (Image - 6 juin 2016)
Quoi qu'il arrive, avec la Californie et quatre autres Etats qui doivent encore voter, Hillary Clinton est assurée de gagner l'investiture du parti démocrate et de devenir ainsi la première femme dans cette position. Mais elle se garde bien de crier victoire. (Image - 6 juin 2016)
Keystone
Son rival démocrate, Bernie Sanders qui a 800 délégués de retard, entend lui compliquer la vie jusqu'au bout. Hillary Clinton avait fait de même face Barack Obama, n'interrompant sa candidature qu'en fin de parcours. (Image - San Diego - 5 juin 2016)
Son rival démocrate, Bernie Sanders qui a 800 délégués de retard, entend lui compliquer la vie jusqu'au bout. Hillary Clinton avait fait de même face Barack Obama, n'interrompant sa candidature qu'en fin de parcours. (Image - San Diego - 5 juin 2016)
Keystone
La candidate Hillary Clinton a remporté la victoire à la primaire de Porto Rico, dimanche 5 juin 2016.
La candidate Hillary Clinton a remporté la victoire à la primaire de Porto Rico, dimanche 5 juin 2016.
AFP
Hillary Clinton se rapproche rapidement de l'investiture démocrate. Elle mise désormais tout sur une victoire hautement symbolique en Californie, où elle multiplie les apparitions. (Image - 5 juin 2016)
Hillary Clinton se rapproche rapidement de l'investiture démocrate. Elle mise désormais tout sur une victoire hautement symbolique en Californie, où elle multiplie les apparitions. (Image - 5 juin 2016)
Keystone
Un bus 'Black Men for Bernie' ('les hommes noirs pour Berniee) est stationné à Los Angeles le 4 juin, à quelques jours de la primaire. (Dimanche 5 juin 2016).
Un bus 'Black Men for Bernie' ('les hommes noirs pour Berniee) est stationné à Los Angeles le 4 juin, à quelques jours de la primaire. (Dimanche 5 juin 2016).
Des électeurs pro-Sanders manifestent contre la venue d'Hillary Clinton, dénonçant sa proximité présumée avec l'industrie pétrolière, le 4 juin 2016 à Santa Barbara (Etats-Unis). (Dimanche 5 juin 2016).
Des électeurs pro-Sanders manifestent contre la venue d'Hillary Clinton, dénonçant sa proximité présumée avec l'industrie pétrolière, le 4 juin 2016 à Santa Barbara (Etats-Unis). (Dimanche 5 juin 2016).
Hillary Clinton en campagne à Oxnard, en Californie, le 4 juin 2016. Elle conserve à ce jour une légère avance dans les sondages face à Bernie Sanders. (Dimanche 5 juin 2016).
Hillary Clinton en campagne à Oxnard, en Californie, le 4 juin 2016. Elle conserve à ce jour une légère avance dans les sondages face à Bernie Sanders. (Dimanche 5 juin 2016).
Des manifestants s'en prennent à une personne qu'ils pensent être un partisan de Donald Trump, à San Jose. Le lendemain, le candidat républicain a traité les protestataires de 'voyous'. (Jeudi 2 juin 2016)
Des manifestants s'en prennent à une personne qu'ils pensent être un partisan de Donald Trump, à San Jose. Le lendemain, le candidat républicain a traité les protestataires de 'voyous'. (Jeudi 2 juin 2016)
Les manifestants anti-Trump en Californie, devant un meeting que tenait le candidat républicain. (2-3 juin 2016)
Les manifestants anti-Trump en Californie, devant un meeting que tenait le candidat républicain. (2-3 juin 2016)
AFP
La candidate démocrate à la Maison Blanche Hillary Clinton a prononcé jeudi un virulent réquisitoire contre son rival républicain Donald Trump. Elle a dénoncé ses positions «dangereusement incohérentes» en matière de politique étrangère. (Jeudi 2 juin 2016)
La candidate démocrate à la Maison Blanche Hillary Clinton a prononcé jeudi un virulent réquisitoire contre son rival républicain Donald Trump. Elle a dénoncé ses positions «dangereusement incohérentes» en matière de politique étrangère. (Jeudi 2 juin 2016)
AFP
Des motards et ancien combattants sont venus écouter Donald Trump à Washington D.C., devant le Mémorial de Lincoln, le 29 mai 2016. (Lundi 30 mai 2016).
Des motards et ancien combattants sont venus écouter Donald Trump à Washington D.C., devant le Mémorial de Lincoln, le 29 mai 2016. (Lundi 30 mai 2016).
La suite de la visite de Donald Trump en Californie a été émaillée vendredi de quelques incidents et arrestations,  contenus par une présence policière massive. (Image - 27 mai 2016)
La suite de la visite de Donald Trump en Californie a été émaillée vendredi de quelques incidents et arrestations, contenus par une présence policière massive. (Image - 27 mai 2016)
Keystone
Partisans (comme ici à g.) et opposants (comme à d.) de Donald Trump se sont fait face devant le centre des conventions, à San Diego, en Californie, où Donald Trump donnait un meeting. (Image - 27 mai 2016)
Partisans (comme ici à g.) et opposants (comme à d.) de Donald Trump se sont fait face devant le centre des conventions, à San Diego, en Californie, où Donald Trump donnait un meeting. (Image - 27 mai 2016)
Keystone
A San Diego, des manifestants se sont rassemblés devant le centre des convention où le milliardaire, connu pour ses propos et propositions polémiques notamment sur l'immigration, tenait un meeting. (27 mai 2016)
A San Diego, des manifestants se sont rassemblés devant le centre des convention où le milliardaire, connu pour ses propos et propositions polémiques notamment sur l'immigration, tenait un meeting. (27 mai 2016)
Keystone
La police anti-émeute a aussi arrêté deux personnes accusées de rassemblements illégaux à Fresno, une autre ville de Californie, vendredi 27 mai. (Image - 27 mai 2016)
La police anti-émeute a aussi arrêté deux personnes accusées de rassemblements illégaux à Fresno, une autre ville de Californie, vendredi 27 mai. (Image - 27 mai 2016)
Keystone
Le candidat présumé du parti républicain (à droite) a finalement refusé de débattre contre Bernie Sanders (à gauche), estimant ne pas pouvoir debattre avec 'que;qu'un arrivant second', en référence au retard de Sanders ur Clinton. (Image prétexte)
Le candidat présumé du parti républicain (à droite) a finalement refusé de débattre contre Bernie Sanders (à gauche), estimant ne pas pouvoir debattre avec 'que;qu'un arrivant second', en référence au retard de Sanders ur Clinton. (Image prétexte)
Keystone
Le républicain a décrit ses propositions en matière d'énergie, lors d'une conférence sur les hydrocarbures de schiste, mercredi 26 mai. Il veut notamment rouvrir le projet canadien d'oléoduc géant Keystone XL. Mais en renégociant les termes pour que les USA profitent des retombées economiques. (Image - 26 mai 2016)
Le républicain a décrit ses propositions en matière d'énergie, lors d'une conférence sur les hydrocarbures de schiste, mercredi 26 mai. Il veut notamment rouvrir le projet canadien d'oléoduc géant Keystone XL. Mais en renégociant les termes pour que les USA profitent des retombées economiques. (Image - 26 mai 2016)
AFP
Etrillant Barack Obama pour ses actions de lutte contre le changement climatique, Donald Trump s'est engagé, le 26 mai, à relancer la production de pétrole et de gaz naturel aux Etats-Unis, notamment en développant les forages sur les terrains fédéraux, pour atteindre une «indépendance énergétique américaine». (Image - 25 mai 2016)
Etrillant Barack Obama pour ses actions de lutte contre le changement climatique, Donald Trump s'est engagé, le 26 mai, à relancer la production de pétrole et de gaz naturel aux Etats-Unis, notamment en développant les forages sur les terrains fédéraux, pour atteindre une «indépendance énergétique américaine». (Image - 25 mai 2016)
AFP
Lui qui avait qualifié de 'canular' le réchauffement climatique promet aussi d'«annuler tous les décrets d'Obama destructeurs d'emplois, notamment son plan d'action climatique» ainsi que l'accord de Paris sur le climat, et que les USA ne versera plus d'argent public aux programmes de l'ONU sur le réchauffement climatique. (Image - 25 mai 2016)
Lui qui avait qualifié de 'canular' le réchauffement climatique promet aussi d'«annuler tous les décrets d'Obama destructeurs d'emplois, notamment son plan d'action climatique» ainsi que l'accord de Paris sur le climat, et que les USA ne versera plus d'argent public aux programmes de l'ONU sur le réchauffement climatique. (Image - 25 mai 2016)
AFP
Le candidat républicain à la Maison Blanche Donald Trump a franchi un cap historique jeudi: il a atteint la majorité de délégués requise pour l'investiture présidentielle de son parti, selon le décompte de l'agence de presse Associated Press. (Jeudi 26 mai 2016)
Le candidat républicain à la Maison Blanche Donald Trump a franchi un cap historique jeudi: il a atteint la majorité de délégués requise pour l'investiture présidentielle de son parti, selon le décompte de l'agence de presse Associated Press. (Jeudi 26 mai 2016)
Reuters
Lors d'un meeting à Anaheim, dans le sud de la Californie, Donald Trump a doublé la mise contre l'immigration clandestine mais assuré que «les Mexicains» voteraient pour lui à la présidentielle. (Mercredi 25 mai 2016)
Lors d'un meeting à Anaheim, dans le sud de la Californie, Donald Trump a doublé la mise contre l'immigration clandestine mais assuré que «les Mexicains» voteraient pour lui à la présidentielle. (Mercredi 25 mai 2016)
Keystone
Un audit de l'administration américaine a condamné mercredi l'usage par Hillary Clinton, du temps où elle était secrétaire d'Etat, d'un serveur et d'une messagerie privés pour gérer ses emails. Cette affaire empoisonne sa campagne présidentielle.(Mercredi 25 mai 2016)
Un audit de l'administration américaine a condamné mercredi l'usage par Hillary Clinton, du temps où elle était secrétaire d'Etat, d'un serveur et d'une messagerie privés pour gérer ses emails. Cette affaire empoisonne sa campagne présidentielle.(Mercredi 25 mai 2016)
AFP
Sans concurrents républicains depuis trois semaines, Donald Trump a gagné sans surprise la primaire de l'Etat de Washington (Nord-Ouest). L'investiture est acquise d'avance, mais les primaires se poursuivent. (Image - 24 mai 2016 - Sy Bean / The seattle times / AP)
Sans concurrents républicains depuis trois semaines, Donald Trump a gagné sans surprise la primaire de l'Etat de Washington (Nord-Ouest). L'investiture est acquise d'avance, mais les primaires se poursuivent. (Image - 24 mai 2016 - Sy Bean / The seattle times / AP)
Keystone
La candidate démocrate Hillary Clinton doit se rassurer dans le Kentucky et l'Oregon, alors que Bernie Sanders, son adversaire, ne désarme pas. (Mardi 17 mai 2016)
La candidate démocrate Hillary Clinton doit se rassurer dans le Kentucky et l'Oregon, alors que Bernie Sanders, son adversaire, ne désarme pas. (Mardi 17 mai 2016)
Reuters
Jusqu'à présent, Donald Trump insultait sans vergogne à peu près n'importe qui sur Twitter dans la campagne présidentielle américaine. Mais il vient de trouver une adversaire à sa mesure, une sénatrice démocrate dont le nom est susurré pour la vice-présidence, Elizabeth Warren. (Vendredi 13 mai 2016)
Jusqu'à présent, Donald Trump insultait sans vergogne à peu près n'importe qui sur Twitter dans la campagne présidentielle américaine. Mais il vient de trouver une adversaire à sa mesure, une sénatrice démocrate dont le nom est susurré pour la vice-présidence, Elizabeth Warren. (Vendredi 13 mai 2016)
Keystone
En dépit de la suspension de sa campagne, Ted Cruz a déclaré ce 10 mai 2016 qu'il pourrait se relancer, si les électeurs le choisissaient dans le Nebraska. (mardi 10 mai 2016)
En dépit de la suspension de sa campagne, Ted Cruz a déclaré ce 10 mai 2016 qu'il pourrait se relancer, si les électeurs le choisissaient dans le Nebraska. (mardi 10 mai 2016)
AFP
Gary Johnson, qui s'est déjà présenté à la présidentielle américaine en 2012, espère remporter l'investiture du parti libertarien. Surtout, il compte recueillir les votes des républicains qui rechignent à voter pour Donald Trump et, pourquoi pas, des démocrates qui pensent que le déficit d'image d'Hillary Clinton est trop important. (9 mai 2016)
Gary Johnson, qui s'est déjà présenté à la présidentielle américaine en 2012, espère remporter l'investiture du parti libertarien. Surtout, il compte recueillir les votes des républicains qui rechignent à voter pour Donald Trump et, pourquoi pas, des démocrates qui pensent que le déficit d'image d'Hillary Clinton est trop important. (9 mai 2016)
garyjohnson2016.com
La présidence des Etats-Unis, «ce n'est pas du divertissement. Ce n'est pas une émission de télé-réalité», a lancé Barack Obama lors d'une conférence de presse, s'en prenant à Donald Trump. (Vendredi 6 mai 2016)
La présidence des Etats-Unis, «ce n'est pas du divertissement. Ce n'est pas une émission de télé-réalité», a lancé Barack Obama lors d'une conférence de presse, s'en prenant à Donald Trump. (Vendredi 6 mai 2016)
Keystone
Donald Trump tente désormais de rassembler son camp pour mener la bataille de la présidentielle contre Hillary Clinton, candidate probable des démocrates, mais de nombreux conservateurs rejettent le milliardaire. (Mercredi 4 mai 2016)
Donald Trump tente désormais de rassembler son camp pour mener la bataille de la présidentielle contre Hillary Clinton, candidate probable des démocrates, mais de nombreux conservateurs rejettent le milliardaire. (Mercredi 4 mai 2016)
Keystone
Le dernier rival de Donald Trump aux primaires républicaines américaines, John Kasich, a annoncé mercredi soir son retrait de la course. Son abandon ouvre définitivement la voie de l'investiture au milliardaire new-yorkais. (Mercredi 4 mai 2016)
Le dernier rival de Donald Trump aux primaires républicaines américaines, John Kasich, a annoncé mercredi soir son retrait de la course. Son abandon ouvre définitivement la voie de l'investiture au milliardaire new-yorkais. (Mercredi 4 mai 2016)
Reuters
Donald Trump s'est révélé un formidable animal politique, porté par un ego surdimensionné. En battant dans l'Indiana  Ted Cruz, il s'est imposé en tant que candidat naturel des républicains. (Mardi 3 mai 2016)
Donald Trump s'est révélé un formidable animal politique, porté par un ego surdimensionné. En battant dans l'Indiana Ted Cruz, il s'est imposé en tant que candidat naturel des républicains. (Mardi 3 mai 2016)
Reuters
Dans l'Indiana, Donald Trump a remporté 53% des voix républicaines se rapprochant à marche forcée de l'investiture pour la présidentielle de novembre. (Mardi 3 mai 2016)
Dans l'Indiana, Donald Trump a remporté 53% des voix républicaines se rapprochant à marche forcée de l'investiture pour la présidentielle de novembre. (Mardi 3 mai 2016)
Keystone
Battu par Donald Trump, le sénateur du Texas Ted Cruz (37%), a annoncé  «le coeur lourd», qu'il suspendait sa campagne, constatant que sa candidature n'était plus viable.
Battu par Donald Trump, le sénateur du Texas Ted Cruz (37%), a annoncé «le coeur lourd», qu'il suspendait sa campagne, constatant que sa candidature n'était plus viable.
Keystone
Le sénateur du Texas Ted Cruz espérait rebondir dans l'Indiana après la douche froide de la semaine dernière, quand M. Trump s'était imposé dans les cinq Etats du Nord-Est.  ( 3 mai 2016)
Le sénateur du Texas Ted Cruz espérait rebondir dans l'Indiana après la douche froide de la semaine dernière, quand M. Trump s'était imposé dans les cinq Etats du Nord-Est. ( 3 mai 2016)
Keystone
Le milliardaire Donald Trump, aussi haï qu'adulé, est donné gagnant dans l'Indiana, qui votait mardi 5 mai. Gagner cet Etat lui permettra de faire un grand pas vers l'investiture comme candidat officiel du parti républicain. (2 mai 2016)
Le milliardaire Donald Trump, aussi haï qu'adulé, est donné gagnant dans l'Indiana, qui votait mardi 5 mai. Gagner cet Etat lui permettra de faire un grand pas vers l'investiture comme candidat officiel du parti républicain. (2 mai 2016)
Keystone
Hillary Clinton (ici à Philadelphie), a remporté la primaire démocrate dans le Maryland, en Pennsylvanie, dans le Delaware et le Connecticut, mardi 26 avril. (26 avril 2016)
Hillary Clinton (ici à Philadelphie), a remporté la primaire démocrate dans le Maryland, en Pennsylvanie, dans le Delaware et le Connecticut, mardi 26 avril. (26 avril 2016)
Keystone
Le milliardaire Donald Trump est arrivé premier dans le Maryland, la Pennsylvanie, le Delaware, Connecticut et Rhode Island, selon les estimations des médias américains, avec des marges très favorables sur ses rivaux. (Image - 26 avril 2016)
Le milliardaire Donald Trump est arrivé premier dans le Maryland, la Pennsylvanie, le Delaware, Connecticut et Rhode Island, selon les estimations des médias américains, avec des marges très favorables sur ses rivaux. (Image - 26 avril 2016)
Keystone
Bernie Sanders, l'opposant démocrate d'Hillary Clinton a remporté le petit Etat de Rhode Island, mardi 26 avril. Il est clairement distancé par l'ex-première dame, Hillary Clinton. (Image - 26 avril 2016)
Bernie Sanders, l'opposant démocrate d'Hillary Clinton a remporté le petit Etat de Rhode Island, mardi 26 avril. Il est clairement distancé par l'ex-première dame, Hillary Clinton. (Image - 26 avril 2016)
Keystone
Côté délégués, Trump devra gagner avec de bons scores dans les 10 derniers scrutins pour s'assurer les 1237 délégués nécessaires à l'investiture. Hillary Clinton devrait finir ce super mardi avec environ 2000 délégues - de plus en plus loin devant les 1300 de son rival Bernie Sanders. (Image - 26 avril 2016)
Côté délégués, Trump devra gagner avec de bons scores dans les 10 derniers scrutins pour s'assurer les 1237 délégués nécessaires à l'investiture. Hillary Clinton devrait finir ce super mardi avec environ 2000 délégues - de plus en plus loin devant les 1300 de son rival Bernie Sanders. (Image - 26 avril 2016)
Keystone
Donald Trump lors d'un meeting dans le Maryland. Ses rivaux John Kasich et Ted Cruz ont annoncé un accord pour faire barrage au milliardaire. (Dimanche 24 avril 2016)
Donald Trump lors d'un meeting dans le Maryland. Ses rivaux John Kasich et Ted Cruz ont annoncé un accord pour faire barrage au milliardaire. (Dimanche 24 avril 2016)
Reuters
Sanders pense avoir perdu certaines primaires car «les pauvres ne votent pas». (Image 19 avril 2016)
Sanders pense avoir perdu certaines primaires car «les pauvres ne votent pas». (Image 19 avril 2016)
Keystone
Donald Trump est annoncé largement vainqueur de la primaire républicaine, dans l'Etat de New York. (Mardi 19 avril 2016)
Donald Trump est annoncé largement vainqueur de la primaire républicaine, dans l'Etat de New York. (Mardi 19 avril 2016)
Reuters
Cette victoire à domicile, dans un Etat qui pèse lourd en termes de délégués, est stratégique pour le milliardaire, qui doit conforter sa position pour être sûr d'être choisi par le parti à l'été. (Mardi 19 avril 2016)
Cette victoire à domicile, dans un Etat qui pèse lourd en termes de délégués, est stratégique pour le milliardaire, qui doit conforter sa position pour être sûr d'être choisi par le parti à l'été. (Mardi 19 avril 2016)
Keystone
La victoire semblait, en milieu de soirée, plus serrée pour la candidate démocrate Hillary Clinton. (Mardi 19 avril 2016)
La victoire semblait, en milieu de soirée, plus serrée pour la candidate démocrate Hillary Clinton. (Mardi 19 avril 2016)
Reuters
Pour Clinton également, cette victoire est stratégique dans la course à l'investiture démocrate: elle doit faire oublier les 7 victoires successives de son rival Bernie Sanders, et continuer d'engranger des délégués pour le distancer.  (Mardi 19 avril 2016)
Pour Clinton également, cette victoire est stratégique dans la course à l'investiture démocrate: elle doit faire oublier les 7 victoires successives de son rival Bernie Sanders, et continuer d'engranger des délégués pour le distancer. (Mardi 19 avril 2016)
Reuters
Les bureaux de vote ont ouvert pour les primaires américaines dans l'Etat de New York. (Mardi 19 avril 2016)
Les bureaux de vote ont ouvert pour les primaires américaines dans l'Etat de New York. (Mardi 19 avril 2016)
Reuters
Hillary Clinton et Bernie Sanders se sont affrontés dans un débat sur CNN, cinq jours avant les élections primaires de New York.  (Jeudi 14 avril 2016)
Hillary Clinton et Bernie Sanders se sont affrontés dans un débat sur CNN, cinq jours avant les élections primaires de New York. (Jeudi 14 avril 2016)
Reuters
Les deux démocrates se sont fréquemment coupé la parole. L'enjeu des primaires de New York est de taille: 291 délégués démocrates (dont 44 super-délégués) sont en jeu, le plus gros butin derrière la Californie.  (Jeudi 14 avril 2016)
Les deux démocrates se sont fréquemment coupé la parole. L'enjeu des primaires de New York est de taille: 291 délégués démocrates (dont 44 super-délégués) sont en jeu, le plus gros butin derrière la Californie. (Jeudi 14 avril 2016)
Keystone
Le débat est devenu à un point tellement tendu, que le modérateur de CNN leur a dit que s'ils criaient ainsi, les téléspectateurs ne pourraient les entendre ni l'un ni l'autre. (Jeudi 14 avril 2016)
Le débat est devenu à un point tellement tendu, que le modérateur de CNN leur a dit que s'ils criaient ainsi, les téléspectateurs ne pourraient les entendre ni l'un ni l'autre. (Jeudi 14 avril 2016)
Keystone
Bernie Sanders s'est moqué des liens de Mme Clinton avec Wall Street et de son insistance à dire qu'elle était montée au créneau contre les grosses banques quand elle était sénatrice. (Jeudi 14 avril 2016)
Bernie Sanders s'est moqué des liens de Mme Clinton avec Wall Street et de son insistance à dire qu'elle était montée au créneau contre les grosses banques quand elle était sénatrice. (Jeudi 14 avril 2016)
Reuters
Hillary Clinton a attaqué Bernie Sanders pour être contre la possibilité pour les victimes de poursuivre les fabricants d'armes à feu. (Jeudi 14 avril 2016)
Hillary Clinton a attaqué Bernie Sanders pour être contre la possibilité pour les victimes de poursuivre les fabricants d'armes à feu. (Jeudi 14 avril 2016)
Reuters
Le sénateur du Vermont Bernie Sanders a de nouveau battu la favorite Hillary Clinton, le 9 avril, en remportant les caucus démocrates du Wyoming. Il ne rattrape pas son retard en termes de nombre de délégués. Le prochain rendez-vous important est celui de l'Etat de New York. (5 avril 2016, dans le Wyoming)
Le sénateur du Vermont Bernie Sanders a de nouveau battu la favorite Hillary Clinton, le 9 avril, en remportant les caucus démocrates du Wyoming. Il ne rattrape pas son retard en termes de nombre de délégués. Le prochain rendez-vous important est celui de l'Etat de New York. (5 avril 2016, dans le Wyoming)
Keystone
Ted Cruz remporte le Wisconsin. Le sénateur républicain  a largement battu Donald Trump. La stratégie du héros ultra-conservateur du Tea Party consiste à forcer cette convention «ouverte», où il compterait alors sur les voix des anti-Trump pour être intronisé. (Mercredi 6 avril 2016)
Ted Cruz remporte le Wisconsin. Le sénateur républicain a largement battu Donald Trump. La stratégie du héros ultra-conservateur du Tea Party consiste à forcer cette convention «ouverte», où il compterait alors sur les voix des anti-Trump pour être intronisé. (Mercredi 6 avril 2016)
AFP
Chez les démocrates, le sénateur du Vermont Bernie Sanders a facilement battu Hillary Clinton, dont c'est la sixième défaite en sept consultations depuis deux semaines. (Mardi 5 avril 2016)
Chez les démocrates, le sénateur du Vermont Bernie Sanders a facilement battu Hillary Clinton, dont c'est la sixième défaite en sept consultations depuis deux semaines. (Mardi 5 avril 2016)
AFP
Comme pressenti par les sondages, Donald Trump et Hillary Clinton ont remporté, mardi 22 mars 2016, chacun dans son camp, la primaire en Arizona, un état frontalier du Mexique qui compte une forte population hispanique. (Image - montage de photos d'archive)
Comme pressenti par les sondages, Donald Trump et Hillary Clinton ont remporté, mardi 22 mars 2016, chacun dans son camp, la primaire en Arizona, un état frontalier du Mexique qui compte une forte population hispanique. (Image - montage de photos d'archive)
AFP
Lors du 2e Super Tuesday de la primaire américaine, HIllary Clinton a gagné (à ce stade) trois novueaux Etats. L'ex première dame confirme son avance face à son rival démocrate Bernie Sanders. Ici, soirée électorale du Super Tuesday en Floride. (mardi 15 mars 2016)
Lors du 2e Super Tuesday de la primaire américaine, HIllary Clinton a gagné (à ce stade) trois novueaux Etats. L'ex première dame confirme son avance face à son rival démocrate Bernie Sanders. Ici, soirée électorale du Super Tuesday en Floride. (mardi 15 mars 2016)
Sur les cinq Etats qui choisissaient leur candidat républicain, lors du 2e Super Tuesday de la primaire, Donald Trump en a raflé trois : Caroline du Nord (sud-est), et celles de Floride (sud-est) et de l'Illinois (nord) (mardi 15 mars, en Floride)
Sur les cinq Etats qui choisissaient leur candidat républicain, lors du 2e Super Tuesday de la primaire, Donald Trump en a raflé trois : Caroline du Nord (sud-est), et celles de Floride (sud-est) et de l'Illinois (nord) (mardi 15 mars, en Floride)
Donald Trump et Hillary Clinton confirmaient leur avance dans leur course à l'investiture respective. (Image - mardi 15 mars)
Donald Trump et Hillary Clinton confirmaient leur avance dans leur course à l'investiture respective. (Image - mardi 15 mars)
Avec une victoire dans son Etat de l'Ohio (sa première de la course à l'investiture), le gouverneur John Kasich est devenu de facto le candidat de la base traditionnelle du parti. Il se voit comme au dessus de la mêlée républicaine. (mardi 15 mars 2016)
Avec une victoire dans son Etat de l'Ohio (sa première de la course à l'investiture), le gouverneur John Kasich est devenu de facto le candidat de la base traditionnelle du parti. Il se voit comme au dessus de la mêlée républicaine. (mardi 15 mars 2016)
Battu à domicile (en Floride) par Donal Trump, le candidat républicain Marco Rubio a annoncé mettre fin à sa campagne pour l'investiture de son parti. (mardi 15 mars 2016)
Battu à domicile (en Floride) par Donal Trump, le candidat républicain Marco Rubio a annoncé mettre fin à sa campagne pour l'investiture de son parti. (mardi 15 mars 2016)
Keystone
Un coup dur pour les partisans de Marco Rubio, un temps présenté comme le «Obama républicain». (mardi 15 mars 2016)
Un coup dur pour les partisans de Marco Rubio, un temps présenté comme le «Obama républicain». (mardi 15 mars 2016)
Keystone
Marco Rubio n'a pas su trouver le ton juste lors de cette campagne. «C'est un tsunami politique, nous aurions dû nous en apercevoir avant», a-t-il déclaré mardi. (mardi 15 mars 2016)
Marco Rubio n'a pas su trouver le ton juste lors de cette campagne. «C'est un tsunami politique, nous aurions dû nous en apercevoir avant», a-t-il déclaré mardi. (mardi 15 mars 2016)
Le deuxième super Tuesday se transforme en référendum pour ou contre Donald Trump. (lundi 14 mars 2016)
Le deuxième super Tuesday se transforme en référendum pour ou contre Donald Trump. (lundi 14 mars 2016)
AFP
Le sénateur républicain ultra-conservateur Ted Cruz a gagné samedi les Etats du Kansas et du Maine, samedi, devançant son adversaire Trump. (Image - 5 mars 2016)
Le sénateur républicain ultra-conservateur Ted Cruz a gagné samedi les Etats du Kansas et du Maine, samedi, devançant son adversaire Trump. (Image - 5 mars 2016)
Dans le Kansas et le Nebraska, côté démocrate, c'est Bernie Sanders qui a remporté la victoire, samedi, contre sa rivale, Hillary Clinton. (Image - 5 mars 2016)
Dans le Kansas et le Nebraska, côté démocrate, c'est Bernie Sanders qui a remporté la victoire, samedi, contre sa rivale, Hillary Clinton. (Image - 5 mars 2016)
La démocrate Hillary Clinton gagnait la convoitée Louisiane. (Image - 5 mars 2016)
La démocrate Hillary Clinton gagnait la convoitée Louisiane. (Image - 5 mars 2016)
Enfin le milliardaire républicain Donald Trump, l'emportait en Louisiane - un Etat stratégique - et dans le Kentucky. (Image - 5 mars 2016)
Enfin le milliardaire républicain Donald Trump, l'emportait en Louisiane - un Etat stratégique - et dans le Kentucky. (Image - 5 mars 2016)
Donald Trump tente de convaincre en Louisiane, où il est le favori du côté des Républicains. Mais il divise de plus en plus dans son propre camp. (4 mars 2016)
Donald Trump tente de convaincre en Louisiane, où il est le favori du côté des Républicains. Mais il divise de plus en plus dans son propre camp. (4 mars 2016)
Keystone
Donald Trump s'exprime dans son club de Mar-A-Lago, à Palm Beach, en Floride. A ses côtés, le gouverneur du New Jersey Chris Christie, dont le regard abattu a bien fait rire les internautes. (1er mars 2016).
Donald Trump s'exprime dans son club de Mar-A-Lago, à Palm Beach, en Floride. A ses côtés, le gouverneur du New Jersey Chris Christie, dont le regard abattu a bien fait rire les internautes. (1er mars 2016).
Le sénateur républicain Marco Rubio, ici dans son fief de Miami en Floride, a remporté les caucus du Minnesota, son premier Etat depuis le début des primaires. (mardi 1er mars 2016).
Le sénateur républicain Marco Rubio, ici dans son fief de Miami en Floride, a remporté les caucus du Minnesota, son premier Etat depuis le début des primaires. (mardi 1er mars 2016).
Le sénateur du Vermont Bernie Sanders a gagné son Etat. Mais il apparaît comme le grand perdant de la soirée. (Mardi 1er mars 2016).
Le sénateur du Vermont Bernie Sanders a gagné son Etat. Mais il apparaît comme le grand perdant de la soirée. (Mardi 1er mars 2016).
Le sénateur républicain du Texas Ted Cruz fêtant sa victoire dans son fief, à Stafford, avec femme et enfants. Il a également remporté l'Etat voisin de l'Oklahoma. (mardi 1er mars 2016).
Le sénateur républicain du Texas Ted Cruz fêtant sa victoire dans son fief, à Stafford, avec femme et enfants. Il a également remporté l'Etat voisin de l'Oklahoma. (mardi 1er mars 2016).
Les supporters d'Hillary fêtent sa victoire, à Miami (Floride) en attendant son discours. (1er mars 2016).
Les supporters d'Hillary fêtent sa victoire, à Miami (Floride) en attendant son discours. (1er mars 2016).
Hillary Clinton est la grande gagnante du Super Tuesday côté démocrate. Elle s'exprime ici à Miami, en Floride. (1er mars 2016).
Hillary Clinton est la grande gagnante du Super Tuesday côté démocrate. Elle s'exprime ici à Miami, en Floride. (1er mars 2016).
Les Américains ont commencé à se rendre aux urnes mardi pour les primaires du «Super Mardi». (Virginie, 1er mars 2016)
Les Américains ont commencé à se rendre aux urnes mardi pour les primaires du «Super Mardi». (Virginie, 1er mars 2016)
Keystone
Trump et Clinton sont les grands favoris du «super mardi». (Lundi 29 février 2016)
Trump et Clinton sont les grands favoris du «super mardi». (Lundi 29 février 2016)
Hillary Clinton a remporté une large victoire, samedi, à la primaire démocrate de l'Etat de Caroline du Sud. (27 février 2016)
Hillary Clinton a remporté une large victoire, samedi, à la primaire démocrate de l'Etat de Caroline du Sud. (27 février 2016)
AP, Keystone
La candidate peut compter sur des supporters parfois très jeunes. (27 février 2016)
La candidate peut compter sur des supporters parfois très jeunes. (27 février 2016)
Reuters
Le résultat de samedi laisse présager d'autres succès pour Hillary Clinton lors du «super mardi», qui se déroulera le 1er mars. (27 février 2016)
Le résultat de samedi laisse présager d'autres succès pour Hillary Clinton lors du «super mardi», qui se déroulera le 1er mars. (27 février 2016)
Getty, AFP
C'est le visage un peu fermé que Bernie Sanders, l'adversaire de Hillary Clinton pour les primaires démocrates, s'est adressé à ses partisans à Rochester, dans l'Etat du Minnesota, en prévision des prochains scrutins. (27 février 2016)
C'est le visage un peu fermé que Bernie Sanders, l'adversaire de Hillary Clinton pour les primaires démocrates, s'est adressé à ses partisans à Rochester, dans l'Etat du Minnesota, en prévision des prochains scrutins. (27 février 2016)
Reuters
Chris Christie est le premier poids-lourd du parti républicain à annoncer son soutien à Donald Trump. (Vendredi 26 février 2016)
Chris Christie est le premier poids-lourd du parti républicain à annoncer son soutien à Donald Trump. (Vendredi 26 février 2016)
Reuters
Marco Rubio, Ted Cruz, Ben Carson, John Kasich et Donald Trump (photo) sont encore en lice pour la nomination républicaine. Ils se retrouvent à Houston (Texas) pour un dixième débat crucial avant le «Super Tuesday» (jeudi 25 février 2016)
Marco Rubio, Ted Cruz, Ben Carson, John Kasich et Donald Trump (photo) sont encore en lice pour la nomination républicaine. Ils se retrouvent à Houston (Texas) pour un dixième débat crucial avant le «Super Tuesday» (jeudi 25 février 2016)
Reuters
Après la victoire de Trump et le duel Cruz-Rubio pour la deuxième place, l'ex-gouverneur de Floride Jeb Bush a annoncé le retrait de sa candidature. Après George H.W. et George W, il n'y aura pas de troisième Bush à la Maison Blanche. (20 février 2016).
Après la victoire de Trump et le duel Cruz-Rubio pour la deuxième place, l'ex-gouverneur de Floride Jeb Bush a annoncé le retrait de sa candidature. Après George H.W. et George W, il n'y aura pas de troisième Bush à la Maison Blanche. (20 février 2016).
Reuters
Donald Trump a largement remporté la primaire républicaine, en Caroline du Sud, le 20 février. (Image, lors d'un meeting en Caroline du Sud, le 19 février 2016)
Donald Trump a largement remporté la primaire républicaine, en Caroline du Sud, le 20 février. (Image, lors d'un meeting en Caroline du Sud, le 19 février 2016)
Reuters
Hillary Clinton a remporté de peu les caucus démocrates dans le Nevada (Ouest des Etats-Unis), le 201 février, devant son rival Bernie Sanders. (Ici, lors d'une visite de campagne à Las Vegas - 20 février 2016)
Hillary Clinton a remporté de peu les caucus démocrates dans le Nevada (Ouest des Etats-Unis), le 201 février, devant son rival Bernie Sanders. (Ici, lors d'une visite de campagne à Las Vegas - 20 février 2016)
Reuters
Score serré: le démocrate Bernie Sanders affiche ennviron 47% des voix contre 53% des délégués attribués à Hillary Clinton. (20 février 2016)
Score serré: le démocrate Bernie Sanders affiche ennviron 47% des voix contre 53% des délégués attribués à Hillary Clinton. (20 février 2016)
Reuters
La primaire républicaine a lieu le 20 février en Caroline du Sud. Le même jour a lieu le caucus dans le Nevada pour les Démocrates. Ici la fille de Eric Garner décédé en juillet 2014, à New York, suite à son arrestation, assiste à un débat de Bernie Sanders, en Caroline du Sud.
La primaire républicaine a lieu le 20 février en Caroline du Sud. Le même jour a lieu le caucus dans le Nevada pour les Démocrates. Ici la fille de Eric Garner décédé en juillet 2014, à New York, suite à son arrestation, assiste à un débat de Bernie Sanders, en Caroline du Sud.
Jim Young, Reuters
Les bureaux de vote ont ouvert dans le New Hampshire, coup d'envoi de la 2e étape des primaires américaines pour désigner les candidats qui représenteront les démocrates et les républicains à la présidentielle. ( 9 février 2016)
Les bureaux de vote ont ouvert dans le New Hampshire, coup d'envoi de la 2e étape des primaires américaines pour désigner les candidats qui représenteront les démocrates et les républicains à la présidentielle. ( 9 février 2016)
Reuters
Les principaux bureaux de vote du New Hampshire ont ouvert à 06h00 locales (midi en Suisse) et fermeront à 19h00 locales (01h00 dans la nuit de mardi à mercredi). (9 février 2016).
Les principaux bureaux de vote du New Hampshire ont ouvert à 06h00 locales (midi en Suisse) et fermeront à 19h00 locales (01h00 dans la nuit de mardi à mercredi). (9 février 2016).
Reuters
Les sondages dans le New Hampshire donnent le républicain Donald Trump et le démocrate Bernie Sanders favoris de ce scrutin. (9 février 2016)
Les sondages dans le New Hampshire donnent le républicain Donald Trump et le démocrate Bernie Sanders favoris de ce scrutin. (9 février 2016)
Reuters
Le ton est à nouveau monté mercredi entre deux des principaux candidats républicains à la Maison Blanche. Donald Trump a accusé Ted Cruz d'avoir triché pour remporter lundi les caucus de l'Iowa.  (Mercredi 3 février 2016)
Le ton est à nouveau monté mercredi entre deux des principaux candidats républicains à la Maison Blanche. Donald Trump a accusé Ted Cruz d'avoir triché pour remporter lundi les caucus de l'Iowa. (Mercredi 3 février 2016)
Reuters
La voie vers l'investiture républicaine à l'élection présidentielle de novembre aux Etats-Unis se dégage pour Donald Trump. Un de ses rivaux, Rick Santorum, va se retirer de la course, rapporte mercredi la chaîne de télévision CNN, citant des sources non identifiées. (Mercredi 3 février 2016)
La voie vers l'investiture républicaine à l'élection présidentielle de novembre aux Etats-Unis se dégage pour Donald Trump. Un de ses rivaux, Rick Santorum, va se retirer de la course, rapporte mercredi la chaîne de télévision CNN, citant des sources non identifiées. (Mercredi 3 février 2016)
Reuters
Le sénateur républicain du Kentucky, Rand Paul, a décidé de retirer sa candidature à la présidentielle américaine. (Mercredi 3 février 2016)
Le sénateur républicain du Kentucky, Rand Paul, a décidé de retirer sa candidature à la présidentielle américaine. (Mercredi 3 février 2016)
Reuters
La candidate démocrate à la Maison Blanche Hillary Clinton a battu lundi d'une très courte marge son rival Bernie Sanders lors des «caucus» de l'Iowa, selon le décompte officiel du parti. Avec la totalité des résultats recensés, l'ancienne secrétaire d'Etat a remporté 49,8% des votes lors des caucus organisés lundi soir dans ce petit Etat du centre, contre 49,6% pour le sénateur Bernie Sanders. (1er février 2016).
La candidate démocrate à la Maison Blanche Hillary Clinton a battu lundi d'une très courte marge son rival Bernie Sanders lors des «caucus» de l'Iowa, selon le décompte officiel du parti. Avec la totalité des résultats recensés, l'ancienne secrétaire d'Etat a remporté 49,8% des votes lors des caucus organisés lundi soir dans ce petit Etat du centre, contre 49,6% pour le sénateur Bernie Sanders. (1er février 2016).
Reuters
Un écran géant montre les résultats projetés par CNN. L'ultra-conservateur Ted Cruz l'emporte côté républicain (1er février 2016).
Un écran géant montre les résultats projetés par CNN. L'ultra-conservateur Ted Cruz l'emporte côté républicain (1er février 2016).
Reuters
«Ce soir est une victoire pour les courageux conservateurs, dans l'Iowa et à travers ce grand pays», a lancé Ted Cruz avant d'embrasser sa femme (1er février 2016).
«Ce soir est une victoire pour les courageux conservateurs, dans l'Iowa et à travers ce grand pays», a lancé Ted Cruz avant d'embrasser sa femme (1er février 2016).
Reuters
C'est la soupe à la grimace chez les supporters de Donald Trump, grand favori battu (1er février 2016).
C'est la soupe à la grimace chez les supporters de Donald Trump, grand favori battu (1er février 2016).
Reuters
Pour Donald Trump, dont le discours anti-immigrés, anti-musulmans et «politiquement incorrect» lui a permis de faire un bond dans les sondages, l'équation se complique (1er février 2016).
Pour Donald Trump, dont le discours anti-immigrés, anti-musulmans et «politiquement incorrect» lui a permis de faire un bond dans les sondages, l'équation se complique (1er février 2016).
Reuters
Hillary Clinton était quasiment à égalité avec le surprenant sénateur du Vermont, Bernie Sanders (1er février 2016).
Hillary Clinton était quasiment à égalité avec le surprenant sénateur du Vermont, Bernie Sanders (1er février 2016).
Reuters
Hillary Clinton a donné un discours au ton rassembleur, avec son mari Bill à ses côtés. L'ancienne First Lady a été battue dans l'Iowa il y a huit ans par Barack Obama (1er février 2016).
Hillary Clinton a donné un discours au ton rassembleur, avec son mari Bill à ses côtés. L'ancienne First Lady a été battue dans l'Iowa il y a huit ans par Barack Obama (1er février 2016).
Reuters
Aucune télévision ne s'aventurait à désigner un vainqueur entre les deux candidats séparés par quelques dixièmes de point seulement (1er février 2016).
Aucune télévision ne s'aventurait à désigner un vainqueur entre les deux candidats séparés par quelques dixièmes de point seulement (1er février 2016).
Reuters
1 / 149

Hillary Clinton a remporté lundi le nombre de délégués requis pour obtenir l'investiture démocrate, selon des médias américains. Elle est en passe de devenir la première femme à représenter un grand parti pour l'élection présidentielle du pays.

Mais la candidate n'a pas crié victoire. Elle craint une démobilisation lors du dernier «super mardi» des primaires dans six Etats dont la Californie, où son poursuivant Bernie Sanders espère arracher une victoire symbolique.

Et le sénateur du Vermont a immédiatement dénoncé la précipitation médiatique. Et d'affirmer que sa rivale ne pourrait pas revendiquer de victoire avant la convention d'investiture de Philadelphie, fin juillet.

Flattés mais concentrés

Selon l'agence de presse Associated Press (AP), l'ancienne secrétaire d'Etat a dépassé la majorité absolue de 2383 délégués nécessaire pour l'investiture. Le calcul a été effectué en comptant les délégués remportés lors des primaires et les superdélégués, ces responsables et élus du parti disposant du droit de vote à la convention de Philadelphie, du 25 au 28 juillet.

Les chaînes NBC et ABC ont dans la foulée déclaré Hillary Clinton vainqueur des primaires, même si l'investiture ne sera officielle qu'après le vote de la convention.

«C'est une étape importante, mais six Etats voteront mardi, avec des millions de personnes devant se rendre aux urnes, et Hillary Clinton se démène pour gagner chaque voix. Nous avons hâte d'être mardi, quand Hillary Clinton scellera non seulement une victoire dans le vote populaire, mais également une majorité des délégués désignés par les primaires», a déclaré Robby Mook, directeur de campagne.

«Mes partisans sont passionnés»

Hillary Clinton était certaine de dépasser la barre fatidique à l'issue des primaires de mardi, en recevant une fraction des délégués en jeu. Mais les médias américains ont avancé d'un jour l'annonce de cette victoire, en actualisant leurs estimations du nombre de superdélégués favorables à la démocrate.

«Nous sommes flattés, AP, mais nous avons encore des primaires à gagner», a écrit Hillary Clinton sur Twitter. Bernie Sanders a environ 800 délégués de retard sur elle.

«Ce n'est pas fini tant que ce n'est pas fini», avait-elle dit plus tôt à des journalistes lors d'un point presse à Compton, lors duquel elle a brièvement évoqué le caractère historique de sa candidature.

«Mes partisans sont passionnés», a dit Hillary Clinton, notamment «car ils pensent qu'avoir une femme présidente enverra un message fort, un message historique sur le type de pays que nous sommes, et nos valeurs». «C'est très émouvant.»

Calcul dénoncé

Le sénateur du Vermont dénonce tout calcul incluant les superdélégués, qu'il affirme pouvoir faire changer d'allégeance avant Philadelphie. Plus de 500 sur 700 se sont ralliés à Hillary Clinton.

«Mme Clinton n'a pas et n'aura pas le nombre requis de délégués désignés par les primaires pour sceller l'investiture», a déclaré son porte-parole Michael Briggs dans un communiqué. «Elle dépend des superdélégués qui ne voteront pas avant le 25 juillet, et peuvent changer leur avis d'ici là».

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.