«Closer» et le paparazzi renvoyés devant la justice

Affaire Hollande-GayetLe photographe Sébastien Valiela et deux responsables de Closer sont renvoyés devant le tribunal correctionnel.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le paparazzi Sébastien Valiela, auteur des photos qui ont révélé la relation de François Hollande avec Julie Gayet, un de ses proches et deux responsables de Closer sont renvoyés devant le tribunal correctionnel, a annoncé samedi Robert Gelli, procureur de la République à Nanterre.

Le parquet avait ouvert une enquête après la publication le 17 janvier dans le magazine people Closer d'une photo de l'actrice au volant de sa voiture, une semaine après les révélations de l'hebdomadaire sur sa liaison avec François Hollande.

L'audience se tiendra le 1er juillet devant le tribunal correctionnel de Nanterre (Hauts-de-Seine). (afp/nxp)

Créé: 12.04.2014, 15h33

Articles en relation

Julie Gayet obtient la condamnation de «Closer»

Affaire Hollande-Gayet Le magazine people Closer a été condamné jeudi à payer 15'000 euros de dommages et intérêts à Julie Gayet pour «atteinte à la vie privée». Plus...

Julie Gayet saura ce jeudi si la justice condamne Closer

«Juliegate» La comédienne Julie Gayet sera fixée dans quelques heures sur le sort que la justice va réserver à la plainte qu'elle a déposée contre Closer. Le magazine people a révélé sa liaison avec François Hollande. Plus...

Rupture en vue pour le couple Gayet-Hollande?

GayetGate Rien ne va plus entre le président français et l’actrice. Selon le magazine «Closer», le couple est sur le point de rompre. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...