Passer au contenu principal

La coalition frappe les rebelles houthis

Après les attaques en Arabie saoudite, la coalition menée par Ryad a détruit des sites au Yémen utilisés par les rebelles houthis soutenus par l'Iran.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a appelé à une «cessation immédiate» des hostilités au Yémen qui menacent le processus politique de règlement du conflit, dans une déclaration adoptée à l'unanimité. (Jeudi 30 janvier 2020)
Le Conseil de sécurité de l'ONU a appelé à une «cessation immédiate» des hostilités au Yémen qui menacent le processus politique de règlement du conflit, dans une déclaration adoptée à l'unanimité. (Jeudi 30 janvier 2020)
Keystone
Les Houthis se sont emparés samedi d'un axe routier stratégique à l'est de Sanaa, poursuivant leur offensive face aux troupes du gouvernement au nord et à l'est de la capitale yéménite. (27 janvier 2020)
Les Houthis se sont emparés samedi d'un axe routier stratégique à l'est de Sanaa, poursuivant leur offensive face aux troupes du gouvernement au nord et à l'est de la capitale yéménite. (27 janvier 2020)
AFP
En 2013, le pays est secoué par des violences sans précédent: attentats, tentatives d'assassinat, enlèvements. Le 4 août, le Royaume Uni, l'Allemagne et la France ferment leur ambassade à Sanaa, suivant l'exemple des Etats-Unis. Elles seront rouvertes avant la fin du mois.
En 2013, le pays est secoué par des violences sans précédent: attentats, tentatives d'assassinat, enlèvements. Le 4 août, le Royaume Uni, l'Allemagne et la France ferment leur ambassade à Sanaa, suivant l'exemple des Etats-Unis. Elles seront rouvertes avant la fin du mois.
AFP
1 / 150

La coalition dirigée par l'Arabie saoudite a annoncé avoir lancé jeudi une opération militaire au Yémen contre les rebelles houthis soutenus par l'Iran, la première depuis les attaques de drones sur des installations pétrolières saoudiennes la semaine dernière.

La coalition a détruit quatre sites situés au nord de la ville portuaire de Hodeida (ouest du Yémen), utilisés par les rebelles pour assembler des bateaux télécommandés et des mines marines, selon un communiqué publié par l'agence de presse officielle saoudienne SPA. Elle considérait ces sites comme des menaces à la sécurité maritime dans le stratégique détroit de Bab al-Mandeb et le sud de la mer Rouge.

Peu avant l'annonce de cette opération militaire, la coalition avait affirmé avoir déjoué une attaque au bateau piégé, sans équipage. «La force navale de la coalition a détecté une tentative de la milice terroriste houthie liée à l'Iran de commettre un acte hostile et terroriste imminent dans le sud de la mer Rouge en utilisant un bateau piégé télécommandé», avait indiqué la coalition dans un communiqué diffusé par SPA.

Tensions croissantes

Le bateau a été lancé «depuis le gouvernorat de Hodeida», dans l'ouest du Yémen, a-t-elle ajouté, sans savoir ce qu'il visait. Il a été détruit. Les rebelles houthis n'ont pas réagi.

Ces nouveaux développements surviennent alors que les tensions régionales avec l'Iran croissent à la suite de deux attaques simultanées la semaine dernière contre d'importantes installations pétrolières saoudiennes, qui ont réduit de moitié la production du royaume et provoqué la chute libre des cours de l'énergie. Les Houthis ont revendiqué ces attaques, mais Washington et Ryad en ont rendu responsable l'Iran, qui a nié.

La coalition est intervenue pour soutenir le gouvernement yéménite en 2015 lorsque le président Abedrabbo Mansour Hadi s'est enfui en exil en Arabie saoudite alors que les rebelles s'approchaient de son dernier réduit, Aden, la deuxième ville du Yémen. Le conflit a fait des dizaines de milliers de morts, des civils pour la plupart, et plongé ce pays - le plus pauvre de la péninsule arabique - dans la pire crise humanitaire au monde, selon l'ONU.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.