Colis piégés à des anti-Trump: 20 ans de prison

Etats-UnisL'homme qui avait envoyé des bombes artisanales aux détracteurs du président américain a été condamné à la prison.

Le coupable vivait dans une camionnette couverte de posters pro-Trump.

Le coupable vivait dans une camionnette couverte de posters pro-Trump. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un Américain de 57 ans qui avait envoyé une série de colis piégés à des personnalités démocrates et à des détracteurs du président américain Donald Trump a été condamné lundi à New York à 20 ans de prison.

Les envois par la poste de ces bombes artisanales, pour lesquels Cesar S. avait plaidé coupable en mars, avaient suscité une inquiétude à l'échelle nationale, doublée d'une vaste enquête policière sur tout le territoire américain.

«La nature et les circonstances de ces crimes sont épouvantables», a expliqué le juge Jed Rakoff en livrant son verdict.

Aucune victime

Cesar S., un habitant de la Floride, avait expédié ses colis fin octobre 2018 à une quinzaine de personnalités anti-Trump. Parmi les personnes visées figuraient le milliardaire et philanthrope George Soros, l'ex-secrétaire d'Etat Hillary Clinton, l'ancien président Barack Obama et son ancien vice-président Joe Biden ou l'acteur new-yorkais Robert de Niro.

Aucun des colis n'avait explosé ni même atteint leur destinataire. Mais en visant spécifiquement les démocrates, ils avaient fait monter la tension aux Etats-Unis, en pleine campagne électorale pour les élections de mi-mandat du 6 novembre.

Trahi par ses empreintes et son ADN

Cesar S., qui avait des antécédents judiciaires et vivait dans une camionnette couverte de posters pro-Trump et anti-démocrates, avait été arrêté en Floride, cinq jours après que le premier colis eut été retrouvé dans la boîte aux lettres de la résidence de M. Soros, au nord de New York.

Dans le cadre d'une vaste chasse à l'homme, la police avait retrouvé ses empreintes digitales et son ADN sur les paquets. Le marginal avait initialement été inculpé de 30 chefs d'accusation, qui lui faisaient encourir la prison à vie.

Il avait finalement plaidé coupable à 65 chefs d'inculpation, reconnaissant avoir envoyé 16 colis piégés à des personnalités démocrates. (afp/nxp)

Créé: 05.08.2019, 22h14

Articles en relation

Colis piégés à des anti-Trump: il plaide coupable

Etats-Unis L'homme qui avait envoyé fin octobre des colis piégés à 13 personnalités et détracteurs de Donald Trump a plaidé coupable jeudi. Plus...

Trump dénonce un «crime contre l'humanité»

Fusillades Le président a réagi lundi après les fusillades qui ont fait 31 morts ce week-end aux USA. Il insiste sur le rôle néfaste d'Internet. Plus...

Trump fait plonger la Bourse suisse

Finance A la suite des déclarations de Donald Trump sur l'annonce de nouvelles taxes douanières entre les USA et la Chine, le SMI a fini en recul. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.