Une colonie va porter le nom de Trump

IsraëlBenjamin Netanyahu veut remercier Donald Trump d'avoir reconnu la souveraineté de l'Etat hébreu sur la partie de ce territoire syrien annexé par Israël.

Israël a annexé 1200 kilomètres carrés du Golan en 1981, une annexion qui n'a jamais été reconnue par la communauté internationale.

Israël a annexé 1200 kilomètres carrés du Golan en 1981, une annexion qui n'a jamais été reconnue par la communauté internationale. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une colonie israélienne sur le plateau du Golan occupé portera le nom du président américain. En visite dans la région avec sa famille à l'occasion des vacances de la Pâque juive, le Premier ministre israélien a déclaré dans un message vidéo qu'il soumettrait prochainement cette résolution au gouvernement.

«Tous les Israéliens ont été profondément émus lorsque le président Trump a pris la décision historique de reconnaître la souveraineté d'Israël sur le plateau du Golan», a-t-il déclaré.

Consensus rompu

Le président américain avait de nouveau rompu avec le consensus international, lorsqu'il avait reconnu, le 25 mars, la souveraineté d'Israël sur la partie du Golan conquise à la Syrie pendant la guerre des Six Jours de 1967. La décision du président américain était intervenue à peine deux semaines avant des élections israéliennes à l'issue desquelles Benjamin Netanyahu a remporté un cinquième mandat.

Donald Trump a adopté depuis sa prise de fonctions une politique de soutien sans faille à l'Etat hébreu. Il a notamment reconnu unilatéralement Jérusalem comme la capitale d'Israël, alors que les Palestiniens souhaitant faire de Jérusalem-Est, occupée et annexée par l'Etat hébreu depuis 1967, la capitale de l'Etat auquel ils aspirent.

Annexion non reconnue

Israël a annexé 1200 kilomètres carrés du Golan en 1981, une annexion qui n'a jamais été reconnue par la communauté internationale. Environ 18'000 Syriens appartenant à la communauté druze - dont la plupart refusent la citoyenneté israélienne - restent dans le Golan occupé, où se sont installés quelque 20'000 colons israéliens dans 33 colonies de peuplement. (ats/nxp)

Créé: 23.04.2019, 21h07

Galerie photo

Israël-Palestine: Jérusalem, les colonies, les violences

Israël-Palestine: Jérusalem, les colonies, les violences La décision du président américain de reconnaître Jérusalem le 7 décembre 2017 comme la capitale d'Israël provoque une vague de violences entre Palestiniens et Israéliens.

Galerie photo

Proche Orient: un siècle de conflit entre Israël et Palestine

Proche Orient: un siècle de conflit entre Israël et Palestine Le conflit israélo-palestinien a pris naissance à la fin du XIXe siècle. De la déclaration Balfour promettant la création d'un Foyer national juif à la reconnaissance par Donald Trump de Jérusalem comme capitale d'Israël.

Articles en relation

Netanyahu en bonne voie pour être premier ministre

Israël Sauf coup de tonnerre, Benjamin Netanyahu paraît assuré de se voir confier la tâche de premier ministre. Plus...

Le parti de Netanyahu progresse encore en sièges

Israël Le parti Likoud du Premier ministre israélien sortant devrait former le groupe le plus important du Parlement. Plus...

Netanyahu donné vainqueur par les médias

Israël Benjamin Netanyahu sort vainqueur des élections législatives et va pouvoir former le prochain gouvernement. Plus...

Les préoccupations des électeurs israéliens

Législatives C'est mardi prochain que les Israéliens éliront notamment leur nouveau Premier ministre. Le sortant Benjamin Netanyahu risque une inculpation pour corruption. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.