Passer au contenu principal

YémenLes combats menacent 59 enfants hospitalisés

Des dizaines d'enfants sont en danger de mort dans un hôpital de Hodeida, au Yémen.

Un responsable rebelle s'est dit lundi favorable à un gel des opérations contre les forces loyalistes.
Un responsable rebelle s'est dit lundi favorable à un gel des opérations contre les forces loyalistes.
AFP
Le médiateur de l'ONU pour le Yémen a annoncé vouloir lancé «rapidement» des pourparlers pour la paix, après 4 ans de guerre civile. (Vendredi 16 novembre 2018)
Le médiateur de l'ONU pour le Yémen a annoncé vouloir lancé «rapidement» des pourparlers pour la paix, après 4 ans de guerre civile. (Vendredi 16 novembre 2018)
AFP
Le Yémen du Sud, ancien protectorat britannique indépendant depuis 1967, et le Yémen du Nord, ancienne possession ottomane indépendante depuis 1918, s'unifient le 22 mai 1990. Dès lors, ils forment la République yéménite, sous la présidence d'Ali Abdallah Saleh, président du Yémen du Nord depuis 1978.
Le Yémen du Sud, ancien protectorat britannique indépendant depuis 1967, et le Yémen du Nord, ancienne possession ottomane indépendante depuis 1918, s'unifient le 22 mai 1990. Dès lors, ils forment la République yéménite, sous la présidence d'Ali Abdallah Saleh, président du Yémen du Nord depuis 1978.
AFP
1 / 141

La vie de 59 enfants dans un hôpital de Hodeida est menacée par les combats entre rebelles et forces progouvernementales dans cette ville de l'ouest du Yémen en guerre, a averti mardi le Fonds de l'ONU pour l'enfance (Unicef).

«Les combats intenses dans la ville portuaire de Hodeida se sont rapprochés dangereusement de l'hôpital Al-Thawra, ce qui met en danger de mort 59 enfants, dont 25 sont en soins intensifs», a indiqué cette organisation dans un communiqué.

«Le personnel médical et les patients à l'hôpital ont confirmé qu'ils entendaient le bruit de bombardements et d'échanges de tirs intenses. L'accès de et vers l'hôpital, le seul opérationnel dans le secteur, est désormais dangereux», a-t-elle ajouté.

Selon l'Unicef, parmi les 400'000 enfants du pays qui souffrent de malnutrition sévère, 40% viennent de Hodeida et des régions voisines. «Certains parmi les plus malades sont transférés à l'hôpital de Hodeida».

Cinq jours d'affrontements

Des équipes de l'Unicef sur le terrain distribuent de l'aide, dont des médicaments, de l'eau potable et des produits alimentaires pour venir en aide aux enfants qui souffrent d'une sous-alimentation grave, a poursuivi l'Unicef.

Elle a appelé toutes les parties «à mettre fin aux combats près et autour de l'hôpital, à permettre aux civils d'y accéder en toute sécurité, et de cesser d'attaquer les infrastructures civiles, y compris le port de Hodeida».

Près des trois quarts de l'aide humanitaire entrant au Yémen transite par le port de Hodeida, non loin de l'hôpital.

Cinq jours d'affrontements à Hodeida entre forces loyalistes, soutenues par une coalition sous commandement saoudien, et rebelles Houthis, appuyés par l'Iran, ont fait au moins 150 morts de part et d'autre.

Les forces progouvernementales veulent reprendre le port stratégique contrôlé par les rebelles.

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.