Des commandos tuent 25 djihadistes

SyrieL'armée a mis à mal les rangs du groupe Etat islamique, avec le soutien de la Russie.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Au moins 25 djihadistes du groupe Etat islamique (EI) ont été tués dans une opération commando de l'armée syrienne avec une couverture aérienne russe, rapporte dimanche l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). D'autres ont été blessés dans le centre.

Avec le soutien de Moscou, l'armée du régime de Bachar el-Assad mène depuis des mois une offensive pour reprendre à l'EI la badiya. Ce vaste désert syrien s'étend du centre du pays aux frontières irakiennes et jordaniennes.

Six combattants des forces du régime ont également été tués dans les affrontements, d'après les sources du directeur de l'OSDH Rami Abdel Rahmane sur le terrain. Une source militaire syrienne citée par l'agence officielle Sana a pour sa part rapporté que l'opération a été menée «avec succès», permettant à l'armée de s'emparer de trois villages en plein désert.

Lancer l'assaut

Depuis mai, l'armée syrienne a chassé les djihadistes de larges pans de la province de Homs. Selon l'OSDH, il ne reste plus à l'EI que quelques dizaines de villages dans l'est de cette région située en grande partie dans le désert.

Le 6 août, l'OSDH a rapporté la capture par le régime d'Al-Soukhna, dernière ville aux mains de l'EI dans la province. Ce week-end, le régime et son allié russe ont confirmé la reprise totale de cette ville stratégique.

«La libération d'Al-Soukhna des terroristes de l'EI ouvre des possibilités pour les forces gouvernementales syriennes pour lancer un assaut et lever le siège de Deir Ezzor», a indiqué un communiqué de l'armée. Al-Soukhna est en effet un des trois axes à partir desquels l'armée va avancer pour lancer son offensive vers la province pétrolière de Deir Ezzor, située à l'est de celle de Homs et frontalière de l'Irak.

Dernière province de l'EI

Deir Ezzor est la dernière province contrôlée encore quasi-totalement par l'EI en Syrie. Le groupe a été chassé par l'armée de la province d'Alep (nord) et de la majeure partie de Homs par l'armée, et de la plupart de la province de Raqa (nord) par une alliance soutenue par les Etats-Unis.

Deir Ezzor «est un point important (...) qui marquerait en grande partie, pour ne pas dire complètement, la fin de la lutte contre l'EI», a souligné dimanche le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou sur la chaîne Rossiïa-24.

D'après le ministre, au cours des deux derniers mois, les territoires contrôlés par le régime en Syrie ont plus que doublé.

La guerre en Syrie a fait 320'000 morts en six ans. Elle s'est transformée en un conflit très complexe avec la montée des djihadistes et l'implication de puissances régionales et internationales. Elle a débuté en mars 2011 après la répression dans le sang par le régime Assad de manifestations prodémocratie (ats/nxp)

Créé: 13.08.2017, 14h13

Articles en relation

Del Ponte: il y a assez de preuves contre Assad

Syrie La juge tessinoise est convaincue que les preuves sont suffisantes pour condamner le président syrien de crimes de guerre. Plus...

Sept Casques blancs tués en zone rebelle

Syrie L'attaque s'est produite à l'aube à Sarmine, une ville de la province d'Idleb qui échappe au régime du président Bachar el-Assad. Plus...

Des milliers de civils coincés à Raqa

Syrie 10 à 15'000 personnes, dont des civils, sont privées d'aide humanitaire à Raqa, alerte l'ONU. Plus...

Combats meurtriers entre le régime et l'EI

Syrie Entre offensive du régime et contre-attaques de Daech, des dizaines de morts sont à déplorer dans le centre de la Syrie. Plus...

Galerie photo

Syrie: de la guerre totale aux négociations de paix (janvier-mai 2017)

Syrie: de la guerre totale aux négociations de paix (janvier-mai 2017) Plus de six ans de guerre ont fait plus d'un demi-million de morts et cinq à six millions de déplacés. Les négociations de paix patinent.

Galerie photo

Syrie, la guerre jusqu'à la chute d'Alep (juillet-décembre 2016)

Syrie, la guerre jusqu'à la chute d'Alep (juillet-décembre 2016) L'intervention des Russes a permis au pouvoir syrien de redresser une situation compromise et de reprendre le contrôle de larges pans du territoire.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

La drague au parlement fédéral (paru le 16 décembre 2017)
(Image: Valott) Plus...