Passer au contenu principal

Le «communautarisme a protégé» Salah Abdeslam

La maire de Paris Anne Hidalgo a évoqué «la forme très communautariste de la ville de Molenbeek».

La Belgique a demandé à la France de lui remettre Salah Abdeslam, seul terroriste vivant des attentats de Paris de novembre 2015. Elle veut le juger dans le cadre d'un autre procès. (Vendredi 27 octobre 2017)
La Belgique a demandé à la France de lui remettre Salah Abdeslam, seul terroriste vivant des attentats de Paris de novembre 2015. Elle veut le juger dans le cadre d'un autre procès. (Vendredi 27 octobre 2017)
AFP
La justice belge a inculpé un nouveau suspect en lien avec les attentats ayant fait 32 morts dans le centre et à l'aéroport de Bruxelles, le 22 mars 2016. (Mercredi 11 octobre 2017)
La justice belge a inculpé un nouveau suspect en lien avec les attentats ayant fait 32 morts dans le centre et à l'aéroport de Bruxelles, le 22 mars 2016. (Mercredi 11 octobre 2017)
AFP
L'enquête a montré que ces attentats avaient largement été préparés et coordonnés depuis Bruxelles. (Mardi 15 mars 2016)
L'enquête a montré que ces attentats avaient largement été préparés et coordonnés depuis Bruxelles. (Mardi 15 mars 2016)
AFP
1 / 63

La maire de Paris Anne Hidalgo a dénoncé lundi une «forme très communautariste d'organisation» de la commune bruxelloise de Molenbeek. Elle estime qu'elle a «sans aucun doute protégé» Salah Abdeslam, seul survivant du commando auteur des attentats du 13 novembre.

«Il y a des réseaux de solidarité familiaux, sûrement aussi de petite délinquance qui ont joué, l'enquête dira tout ça, je ne suis pas qualifiée pour avoir un jugement là-dessus. Ce qui est sûr, c'est que la forme très communautariste d'organisation de la ville de Molenbeek est un sujet», a déclaré Anne Hidalgo à la radio France Info, qui l'interrogeait sur les quatre mois de cavale d'Abdeslam.

«Sans aucun doute, c'est aussi cette forme-là qui a, entre guillemets, protégé non seulement l'auteur des attentats du 13 novembre mais aussi beaucoup d'autres avant», a poursuivi la maire de Paris. «Ça nous pousse bien sûr à travailler, à réfléchir, à faire en sorte que ces formes très communautaristes d'organisation qui peuvent exister dans certaines villes soient combattues», a ajouté Anne Hidalgo.

Suspect-clé des sanglants attentats de Paris, Salah Abdeslam, en fuite depuis plus de quatre mois, a été capturé vendredi à Molenbeek. Il est désormais incarcéré dans la prison de haute sécurité de Bruges, dans le nord-ouest de la Belgique, dans l'attente d'un transfèrement en France contre lequel son avocat bruxellois belge a commencé une bataille judiciaire.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.