Complice d'Abdeslam, Sofiane Ayari inculpé

Attentats de BruxellesLa justice belge a inculpé ce vendredi Sofiane Ayari dans le cadre de l'enquête sur les attaques du 22 mars 2016 à Bruxelles.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le djihadiste tunisien Sofiane Ayari complice de la cavale de Salah Abdeslam et déjà mis en cause pour les attentats de novembre 2015 à Paris, a été inculpé dans l'enquête sur les attaques du 22 mars 2016 à Bruxelles, a annoncé vendredi le parquet fédéral belge.

Ayari, arrêté le 18 mars 2016 à Bruxelles en même temps qu'Abdeslam, a été inculpé jeudi pour «participation aux activités d'un groupe terroriste», a précisé le parquet dans un communiqué.

Mêlé à un autre projet d'attentat

Les enquêteurs soupçonnent cet ancien combattant du groupe Etat islamique (EI) d'avoir été mêlé à un projet d'attentat à l'aéroport d'Amsterdam-Schipol qu'envisageait la cellule à l'origine des attaques parisiennes du 13 novembre 2015 (130 morts), selon une source proche du dossier.

Incarcéré en Belgique, il était le coprévenu de Salah Abdeslam dans le procès qui s'est tenu à Bruxelles en février pour la fusillade avec des policiers survenue le 15 mars 2016 dans la capitale belge, trois jours avant leur arrestation.

Comme Abdeslam, Ayari, 24 ans, a été condamné le 23 avril à vingt ans de prison pour «tentatives d'assassinat terroriste», une condamnation devenue définitive fin mai puisqu'aucun d'eux n'a fait appel du jugement.

Le neuvième inculpé

Quatre policiers avaient été blessés le 15 mars 2016 dans cette fusillade consécutive à une perquisition dans une des nombreuses planques belges de la cellule djihadiste, dont d'autres membres allaient commettre peu après les attentats de Bruxelles (32 morts le 22 mars 2016).

Selon la presse belge, l'inculpation d'Ayari ouvre la voie à celle de Salah Abdeslam dans le dossier du 22 mars par le juge d'instruction Berta Bernardo-Mendez, en charge de l'enquête. «Cela paraît plausible, c'est le juge qui décidera», a dit à l'AFP la source proche du dossier.

Selon le parquet fédéral, Ayari est le neuvième inculpé dans le dossier du 22 mars. Parmi ces neufs suspects, six sont en détention provisoire, dont Mohamed Abrini et Osama Krayem, arrêtés en avril 2016 à Bruxelles.

Trois kamikazes s'étaient fait exploser le 22 mars 2016 -- deux à l'aéroport de Bruxelles-Zaventem et un troisième peu après dans une station de métro de la capitale belge --, faisant 32 morts et des centaines de blessés. Comme celles de Paris quatre mois auparavant, ces attaques avaient été revendiquées par l'EI. (afp/nxp)

Créé: 01.06.2018, 10h39

Articles en relation

Pas de second procès pour Abdeslam

Fusillade en Belgique Le seul djihadiste survivant des attentats de Paris, qui a été condamné en Belgique à 20 ans de prison pour une fusillade, ne fera pas appel de son jugement. Plus...

Un convoyeur d'Abdeslam remis en liberté

Attentats de Paris La France a libéré un Belge qui avait reconnu avoir transporté Salah Abdeslam après les attentats parisiens. Il était incarcéré depuis deux ans. Plus...

Abdeslam ne fait pas appel de sa condamnation

Fusillade à Bruxelles en 2016 Le djihadiste français, qui avait participé aux attentats de Paris en 2015, a renoncé à contester sa peine de 20 ans de prison. Plus...

Après Bruxelles, Salah Abdeslam sera jugé à Paris

Terrorisme Impliqué dans les attentats du 13 novembre à Paris, le djihadiste a écopé de 20 ans de prison pour sa participation à une fusillade en Belgique. Plus...

Retrouvez le suivi du procès d'Abdeslam

Bruxelles Le deuxième et dernier jour du procès de Salah Abdeslam et Sofiane Ayari s'est terminé ce jeudi. Le verdict tombera au plus tôt le 29 mars. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.