Passer au contenu principal

«La condamnation d’Hissène Habré est une victoire de ses victimes»

Jugé à Dakar, l’ancien dictateur tchadien a écopé de la prison à vie. Interview de l’avocat genevois Alain Werner.

L'ancien dictateur tchadien, en 1987. Il a été condamné ce lundi à la prison à vie.
L'ancien dictateur tchadien, en 1987. Il a été condamné ce lundi à la prison à vie.
DOMINIQUE FAGET, AFP

L’ancien dictateur tchadien Hissène Habré a été condamné ce lundi à la prison à vie, à Dakar. Les Chambres africaines extraordinaires (CAE), un tribunal spécial mis en place pour l’occasion par le Sénégal et l’Union africaine, l’ont reconnu coupable de «crimes contre l’humanité» et «crimes de guerre». Une grande victoire pour les victimes du tyran et leur entourage, qui n’ont jamais abandonné l’espoir de faire juger celui qui a dirigé, de façon brutale et sanguinaire, le Tchad de 1982 à 1990. Interview de l’avocat genevois Alain Werner, directeur de l’ONG Civitas Maxima, qui plaidait dans ce procès au nom des parties civiles.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.