Passer au contenu principal

BahreïnCondamné à 5 ans de prison pour des «tweets»

L'opposant bahreïni Nabil Rajab a été condamné à de la prison ferme pour avoir dénoncé l'intervention militaire au Yemen sur Twitter.

Nabil Rajab l'une des figures des manifestations de 2011 au Bahreïn. (Mercredi 21 février 2018)
Nabil Rajab l'une des figures des manifestations de 2011 au Bahreïn. (Mercredi 21 février 2018)
Archives, AFP

Le célèbre opposant bahreïni Nabil Rajab a été condamné mercredi à cinq ans de prison pour des tweets dénonçant l'intervention de la coalition militaire arabe au Yémen et des cas de torture dans une prison à Bahreïn, ont déclaré deux ONG.

M. Rajab, l'une des figures des manifestations de 2011 déclenchées dans le sillage du Printemps arabe, avait déjà été condamné à deux ans de prison en juillet dernier pour «propagation de rumeurs et de fausses nouvelles» lors d'interviews télévisées critiquant le pouvoir à Manama.

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.