Confondu par son ADN, il mourra en prison

Etats-UnisUn Américain, confondu par la généalogie génétique, a été condamné mercredi à perpétuité pour un double meurtre.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: Wiki Commons

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un Américain, confondu par son ADN et son arbre généalogique, a été condamné mercredi à la réclusion à perpétuité à l'issue du premier procès impliquant cette technique d'enquête révolutionnaire.

Fin juin, William Talbott, un chauffeur routier de 56 ans, avait été reconnu coupable par un jury du meurtre de deux jeunes Canadiens en 1987 près de Seattle, dans le nord-ouest des Etats-Unis. Tanya Van Cuylenborg, 18 ans, avait été abattue d'une balle dans la tête, et son petit ami Jay Cook était mort étranglé, un paquet de cigarettes enfoncé dans la gorge.

Après des décennies d'enquête infructueuse, la police avait finalement annoncé en mai 2018 avoir arrêté William Talbott, grâce à la «généalogie génétique».

Un mois plus tôt, cette méthode avait fait les gros titres en menant à l'arrestation d'un autre homme, soupçonné d'être le «tueur du Golden State», auteur de 12 meurtres et d'une cinquantaine de viols en Californie dans les années 1970 et 80.

Appel

Dans les deux cas, l'ADN retrouvé sur les scènes de crime a été comparé à la base de données d'un site public de généalogie, GEDmatch. Sur ce site, les personnes ayant réalisé des tests ADN --une pratique en vogue aux Etats-Unis-- peuvent entrer leur profil génétique pour retrouver des parents éloignés et compléter leur arbre généalogique.

Une fois que les enquêteurs ont identifié des cousins du profil suspect, ils ont reconstruit leurs arbres généalogiques et, en les croisant, sont arrivés aux suspects. Cette technique a permis de résoudre environ 70 dossiers restés des années sans réponse et certains suspects identifiés ont été condamnés après avoir plaidé coupable. Mais c'est la première fois qu'un procès était organisé, car William Talbott a maintenu son innocence. Mercredi, il s'est à nouveau dit innocent et a annoncé son intention de faire appel. (afp/nxp)

Créé: 25.07.2019, 00h37

Articles en relation

Une erreur judiciaire corrigée avec la généalogie

Etats-Unis Grâce aux données des sites de généalogie, Christopher Tapp, qui a fait 20 ans de prison pour viol et meurtre, a pu être blanchi. Plus...

Un meurtre résolu grâce à la généalogie génétique

Etats-Unis Le mystère du meurtre d'une adolescente américaine en 1986 vient d'être résolu, 32 ans après, grâce à la généalogie génétique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...