Passer au contenu principal

La COP21 avance, mais l'objectif des 2° n'y est pas

Dernier round de négociation avant l’ouverture du Sommet pour le climat à Paris dans trois semaines. Un coup politique du G20 est espéré afin de ficeler un accord historique.

FragileLe grand glacier d’Aletsch (VS) a reculé de 800?mètres en trente ans. Les Alpes suisses pourraient perdre 80% de leurs glaciers si aucun changement ne survient.
FragileLe grand glacier d’Aletsch (VS) a reculé de 800?mètres en trente ans. Les Alpes suisses pourraient perdre 80% de leurs glaciers si aucun changement ne survient.
Reuters / Denis Balibouse

«Nous avons franchi avec la «pré-COP» une étape importante, mais la tâche qui reste est considérable!» Laurent Fabius, optimiste, ne cache pas les difficultés qui l’attendent. Le ministre des Affaires étrangères tricolore présidera à Paris, dans trois semaines, la conférence de l’ONU sur le climat.

Il a réuni les ministres de plus de soixante pays pendant trois jours afin de progresser sur les points encore en suspens dans le futur accord final de la COP21 (à Paris, du 30 novembre au 11 décembre). Le but étant d’engager les 196 Etats membres de l’ONU à prendre des mesures afin de maintenir le climat au-dessous de 2°C d’ici à la fin du siècle. Mais le compte n’y est pas! Selon les contributions annoncées – à ce jour 157 pays, soit 90% des émissions de gaz à effet de serre –, le réchauffement prévisible de la planète grimperait à 3 °C.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.