Un copilote de KLM blessé par un passager

ChineUn homme a agressé en vol un employé de la compagnie aérienne néerlandaise, dimanche.

Un employé de la compagnie aérienne a été victime d'une agression.

Un employé de la compagnie aérienne a été victime d'une agression. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un passager à bord d'un avion de la compagnie néerlandaise KLM, en vol vers Pékin, a légèrement blessé dimanche un copilote avant d'être maîtrisé par d'autres passagers, a indiqué KLM mardi. Selon plusieurs médias néerlandais, citant des témoins, la victime aurait été poignardée, soit avec un couteau, soit avec un fragment de verre brisé, ce que KLM refuse de confirmer.

«Le dimanche 3 janvier, à bord du vol KL897 vers Pékin, un passager confus s'est enfermé dans les toilettes pour s'infliger des blessures légères», a indiqué la compagnie aérienne dans une déclaration envoyée à l'AFP.

«Il a ensuite légèrement blessé un copilote dans l'une des cuisines en cabine», ajoute KLM, soulignant que la sécurité de l'appareil n'avait pas été mise en danger.

Emmené par la police

Le vol KL897 avait décollé à 17H35 heure locale (16H35 GMT) de l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol. «Après avoir été maîtrisé, l'homme a été attaché à un siège pendant le reste du trajet», a raconté un témoin anonyme au quotidien populaire De Telegraaf.

Après l'atterrissage, il a été emmené par une quinzaine de policiers qui attendaient l'appareil sur le tarmac à Pékin, selon un autre témoin. La victime a été soignée à Pékin et est entre-temps revenue aux Pays-Bas, a assuré KLM.

(afp/nxp)

Créé: 05.01.2016, 12h30

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.