Passer au contenu principal

Etats-UnisCorée du Nord: «La patience est terminée»

À l'occasion de sa rencontre avec le nouveau président sud-coréen vendredi, Donald Trump a mis en garde le régime de Pyongyang.

Le président américain Donald Trump s'est entretenu avec son homologue sud-coréen Moon Jae-In à la Maison Blanche.
Le président américain Donald Trump s'est entretenu avec son homologue sud-coréen Moon Jae-In à la Maison Blanche.
AFP

Donald Trump a lancé vendredi une mise en garde au régime «dangereux et brutal» de Corée du Nord, alors qu'il recevait le nouveau président sud-coréen Moon Jae-In. Il a affirmé que le temps de la patience était révolu, tout en restant évasif sur sa stratégie.

Aucun respect pour la vie humaine

«Nous discutons des nombreuses options dont nous disposons» pour répondre aux programmes nucléaire et balistique de Pyongyang, a déclaré sans autres précisions le président étasunien en accueillant son homologue sud-coréen à la Maison Blanche à Washington.

«Notre objectif est la paix, la sécurité et la stabilité pour la région. Mais les Etats-Unis se défendront toujours et nous défendrons toujours nos alliés», a lancé M. Trump. «La patience stratégique avec le régime nord-coréen a échoué. Honnêtement, la patience est terminée», a-t-il ajouté lors d'une déclaration depuis les jardins de la Maison Blanche.

«Ensemble, nous faisons face à la menace du régime dangereux et brutal de Corée du Nord (...) La dictature nord-coréenne n'attache aucun importance à la sécurité de son peuple et de ses voisins et n'a aucun respect pour la vie humaine», a-t-il ajouté.

Diplomatie, économie, sécurité

Moon Jae-In, qui plaide pour une forme d'ouverture face à son voisin du nord, a souligné «la détermination et le pragmatisme» du nouveau locataire de la Maison Blanche. Il a annoncé l'avoir invité à Séoul d'ici la fin de l'année, insistant sur la solidité des liens entre les deux pays alliés.

Quelque 28'000 soldats américains sont déployés en Corée du Sud face à une Corée du Nord qui multiplie les essais de missiles - cinq depuis l'entrée en fonction de M. Moon. Pyongyang tente en effet de mettre au point un engin balistique intercontinental susceptible de porter le feu nucléaire sur le continent américain.

M. Trump a assuré que les Etats-Unis travaillaient étroitement avec la Corée du Sud, le Japon et d'autres partenaires à travers le monde sur «un ensemble de mesures diplomatiques, économiques et de sécurité». Sans citer explicitement la Chine, il a appelé «les autres puissances régionales et toutes les nations responsables» à se joindre aux efforts américains pour appliquer les sanctions visant le régime de Pyongyang.

Echange commerciaux

L'administration Trump a annoncé jeudi, pour la première fois, des sanctions contre une banque chinoise (Bank of Dandong). Elle est accusée d'avoir facilité des transactions au profit de compagnies impliquées dans le développement de missiles balistiques en Corée du Nord.

En ce qui concerne les relations bilatérales avec Séoul, Donald Trump a insisté sur la nécessaire évolution des échanges commerciaux entre les deux pays alliés. «Nous sommes en train de renégocier un accord commercial qui sera, je l'espère, équitable pour les deux parties», a-t-il déclaré.

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.