Novartis offre 130 millions de doses de chloroquine

CoronavirusUn antipaludéen que le laboratoire suisse Novartis produit pourrait être utilisé dans la lutte contre le coronavirus.

La chloroquine que le laboratoire suisse Novartis se dit prêt à fournir est un antipaludéen peu cher utilisé depuis plusieurs décennies. (Photo d'illustration)
Vidéo: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le laboratoire suisse Novartis s'est dit prêt vendredi à offrir jusqu'à 130 millions de doses de chloroquine, un traitement contre le paludisme potentiellement efficace dans la lutte contre le nouveau coronavirus.

Dans un communiqué le groupe pharmaceutique a annoncé «son engagement à fournir jusqu'à 130 millions de doses de 200 mg d'ici la fin mai quand les autorités de régulation auront donné leur accord pour son utilisation au profit de patients infectés par le Covid-19».

Il indique qu'il sollicitera des licences auprès de la Food and Drug Administration (FDA), l'organisme fédéral qui supervise la commercialisation des médicaments aux Etats-Unis, et des agences européennes, tout en s'assurant, notamment auprès de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), «du large accès des patients qui auront le plus besoin de ce médicament dans le monde».

Également utilisée depuis des décennies dans les maladies auto-immunes de type lupus ou polyarthrite rhumatoïde, la chloroquine est un antipaludéen peu cher utilisé depuis plusieurs décennies.

Ce traitement est souvent recommandé lorsque l'on prévoit de se rendre en zone infestée par le parasite du paludisme, transmis par les moustiques. Selon une étude chinoise publiée mi-février, un essai clinique mené dans une dizaine d'hôpitaux a donné des résultats prometteurs avec des tests sur plus de 100 patients.

Plusieurs essais sont actuellement en cours, notamment aux Etats-Unis et en France, pour confirmer ou infirmer ces hypothèses et mesurer les effets secondaires éventuels de la chloroquine dans le traitement du Covid-19. D'autres laboratoires, dont le français Sanofi et l'israélien Teva, ont annoncé vouloir fournir des stocks d'hydroxychloroquine.

(afp/nxp)

Créé: 20.03.2020, 21h43

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.