Passer au contenu principal

Couvre-feu pour mettre au pas les juifs ultraorthodoxes

La communauté haredi, qui fait fi des règles de distanciation, est très touchée par le Covid-19. Pessah se fêtera à huis clos.

Un ultraorthodoxe arrêté lors d’une manifestation.
Un ultraorthodoxe arrêté lors d’une manifestation.
AP

Plus personne devant les grandes pancartes blanches aux inscriptions en hébreu, pas non plus d’attroupements d’enfants aux habits identiques – papillotes et kippas vissées sur la tête – ni d’hommes aux larges chapeaux longeant les murs la tête baissée, plongés dans leur lecture religieuse. Quelques heures avant le début de Pessah, la Pâque juive, le calme est saisissant à Mea Shearim, quartier ultraorthodoxe de Jérusalem. Seuls des haut-parleurs résonnent, en yiddish, pour intimer aux habitants de rester chez eux. Les ruelles se sont vidées et le couvre-feu imposé mercredi après-midi semble respecté.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.