Le cyclone Fani fait huit morts en Inde

MétéorologieLe cyclone anticipé par les autorités indiennes a touché l'est du pays et le Bangladesh avec des vents à 200 km/h.

Alors que le puissant cyclone Fani a touché terre dans l’est de l’Inde, voici un petit rappel sur la formation des ouragans.
Vidéo: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Au moins trois personnes ont péri lorsque le cyclone Fani, le plus puissant dans l'océan Indien depuis des années, a frappé vendredi l'est de l'Inde et le Bangladesh, arrachant les arbres et coupant l'eau, l'électricité et les communications.

Le monstre météorologique a atteint l'est de l'Inde vers huit heures locales dans l'Etat de l'Odisha (46 millions d'habitants), au sud de Calcutta, avec des vents dépassant les 200 km/h.

En prévision de son arrivée, les autorités de l'Odisha, où 10'000 personnes avaient été tuées en 1999 par un cyclone, avaient fait évacuer plus d'un million de personnes, craignant une montée des eaux pouvant atteindre jusqu'à un mètre et demi.

Un homme est mort d'une crise cardiaque dans un des milliers de refuges aménagés pour l'occasion et un autre a été tué par la chute d'un arbre, selon les autorités indiennes. Les médias locaux ont évoqué jusqu'à six morts, ce que les autorités n'ont pas confirmé.

Au Bangladesh, plus au nord, où 400'000 personnes ont été évacuées de villages côtiers vers des abris en dur, les autorités ont annoncé la mort d'une femme, également tuée par un arbre. 14 villages ont été inondés lorsque des digues se sont rompues à cause de la montée des eaux, selon les mêmes sources.

Fani a touché terre à Puri, ville indienne côtière de 200'000 habitants célèbre pour son temple de Shree Jagannath, l'un des plus sacrés de l'hindouisme et qui accueille des millions de pèlerins chaque année.

L'électricité et l'eau ont été coupées dans la plupart des quartiers, des centaines d'arbres déracinés. «Tout est devenu noir d'un coup et soudain on n'y voyait plus à cinq mètres», a témoigné un homme réfugié dans un hôtel. «Les stands de nourriture et les enseignes se sont envolés. Le vent est assourdissant».

Calcutta menacée

Le cyclone devrait traverser des zones peuplées de plus de 100 millions d'habitants, se dirigeant vers le nord-ouest depuis l'Odisha pour traverser le Bengale occidental, où la capitale Calcutta pourrait être touchée samedi, avant d'atteindre le Bangladesh en s'affaiblissant progressivement.

A Puri et Bhubaneswar, capitale de l'Odisha, les autorités peinaient à rétablir les communications et dégager les arbres tombés sur les routes. Au Bengale occidental, des équipes spéciales sont passées dans les villages de vacances en demandant aux touristes de se mettre à l'abri et des milliers de personnes ont été évacuées de villages côtiers.

Des mesures de précaution ont également été prises dans les Etats côtiers de l'Andhra Pradesh, au sud de l'Odisha, et du Tamil Nadu, où vivent respectivement 50 et 70 millions de personnes. Les services indiens de la protection civile ont diffusé des images d'arbres déracinés le long du littoral de l'Andhra Pradesh.

Les vents violents ont été ressentis jusqu'au massif de l'Everest, où des tentes ont été arrachées au Camp 2 (6'400 mètres d'altitude). Les autorités népalaises ont déconseillé aux hélicoptères de prendre l'air.

(afp/nxp)

Créé: 03.05.2019, 17h26

Articles en relation

Evacuations monstres à cause de «Fani»

Inde Le puissant cyclone devrait heurter les côtes de l'est de l'Inde vendredi. Plus d'un million de personnes sont évacuées. Plus...

800'000 évacués à l'approche de «Fani»

Inde Le service de météorologie indien a dit s'attendre à ce que la tempête «Fani» touche terre vendredi après-midi, au sud de Calcutta. Plus...

L'Inde se prépare à l'arrivée du cyclone Fani

Météo Un gros cyclone, accompagné de rafales de vent atteignant les 205 km/h, s'approche de la côte orientale de l'Inde. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...