Daech menace les fondateurs de Facebook et Twitter

TerrorismeMark Zuckerberg et Jack Dorsey sont dans le collimateur du groupe djihadiste en représailles à la suppression de milliers de ses comptes.

Image tirée de la vidéo de Daech menaçant Jack Dorsey et Mark Zuckerberg.

Image tirée de la vidéo de Daech menaçant Jack Dorsey et Mark Zuckerberg. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C'est à travers la messagerie Telegram que le groupe djihadiste Deach a proféré mercredi de nouvelles menaces. Cette fois-ci, ce ne sont pas des états qui sont visés mais deux entrepreneurs, et pas n'importe lesquels puisqu'il s'agit des fondateurs des réseaux sociaux Facebook et Twitter. Dans une vidéo de 25 minutes intitulée «Flames Of The Supporters» (ndlr: Les flammes des supporters), l'Etat islamique s'en prend directement à Mark Zuckerberg et Jack Dorsey, rapporte le site Vocativ.

«Tous les jours, vous annoncez la fermeture de nos comptes. [...] C'est tout ce dont vous êtes capables? Vous n'êtes pas dans notre camp. Si vous fermez un compte, on en ouvrira dix en retour, et on effacera bientôt vos noms lorsque nous supprimerons vos sites», déclarent les terroristes dans leur message.

Ces menaces interviennent après que Twitter ait annoncé au début du mois de février avoir fermé depuis mi-2015 quelque 125 000 comptes liés au groupe islamiste. De son côté, Facebook déclarait en novembre dernier, par la voix de son porte-parole Andrew Souvall, qu'il n'y avait «pas de place pour les terroristes sur sa plateforme», assurant par la même occasion que tout contenu faisant l'apologie du terrorisme serait supprimé.

Dans leur vidéo, les hackers de Daech, qui s'identifient comme «Les fils de l'armée du Califat», assurent avoir piraté quelque 10 000 profils et plus de 150 groupes sur Facebook, ainsi que 5000 comptes Twitter. Ils affirment que certains de ces comptes piratés ont d'ores et déjà été mis à disposition de sympathisants, et que d'autres le seront. Sans doute dans le but de diffuser de la propagande djihadiste.

En 2014 déjà, des extrémistes affiliés à l'Etat islamique avait appelé via la plateforme de micro-blogging à assassiner des employés de Twitter, dont le fondateur Jack Dorsey. En revanche, selon un expert en terrorisme interrogé par USA Today, ce serait la première fois que Mark Zuckerberg est ainsi directement visé par Daech, du moins publiquement.

Extrait de la vidéo (Source: The Mirror):

Créé: 25.02.2016, 12h07

Articles en relation

Une société suisse a contribué aux bombes de l'EI

Etat islamique Une étude montre que près de 50 sociétés de 20 pays, dont la Suisse, sont impliquées dans la fourniture de composants utilisés pour fabriquer les bombes de Daech. Plus...

Quatre terroristes présumés comparaîtront à Bellinzone

Justice fédérale Quatre Irakiens sont accusés d'avoir soutenu l'Etat islamique (EI) et d'avoir voulu implanter une cellule de Daech en Suisse. Leur procès s'ouvrira lundi prochain. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...