La justice ordonne l'exhumation de Dali

Espagne La dépouille de l'artiste doit permettre d'établir s'il est le père biologique d'une femme vivant en Catalogne, comme elle le prétend.

Outre sa peinture, Salvador Dali était connu pour ses extravagances... et ses moustaches.

Outre sa peinture, Salvador Dali était connu pour ses extravagances... et ses moustaches. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La justice espagnole a ordonné, presque 30 ans après sa mort, l'exhumation des restes du peintre Salvador Dali en vue d'un prélèvement d'ADN, car une voyante de 61 ans assure être sa fille.

Cette habitante de la ville de Gérone (Catalogne), Pilar Abel, a présenté il y a des années une requête devant la justice pour être reconnue en tant que telle. Mais l'affaire suscite le scepticisme en Catalogne, la région où Dali est né en 1904 et où il a été enterré en 1989, dans la ville de Figueras.

«Le Tribunal de Première instance n°11 de Madrid a ordonné l'exhumation du cadavre du peintre Salvador Dali, afin d'obtenir des échantillons de ses restes et déterminer s'il est le père biologique d'une femme de Gérone», a déclaré lundi le service de communication du Tribunal supérieur de justice de Madrid. «L'étude de l'ADN du cadavre du peintre est nécessaire car il n'existe pas d'autres restes biologiques ni personnels pour effectuer une comparaison», a fait valoir le tribunal dans un communiqué.

Cette décision - prise par une juridiction civile - peut encore être contestée en justice. Et la Fondation Salvador Dali, siégeant au sein du musée du même nom à Figueras, a aussitôt fait valoir que ce n'était qu'«une étape de plus dans le cadre d'une procédure». «La décision n'est pas définitive et peut faire l'objet d'un recours», a dit à l'AFP une porte-parole.

Doutes

Dans un témoignage peu clair, diffusé en mars 2015 à la télévision catalane TV3, Pilar Abel avait assuré avoir eu les premiers doutes sur l'identité de son père quand elle avait huit ans. Sa grand-mère lui aurait alors dit : «Je sais que tu n'es pas la fille de mon fils, je sais que ton père est un grand peintre». «Elle m'avait dit le nom : Dali», avait-elle affirmé. Pilar Abel affirme que sa mère, «amoureuse de Dali», lui a confirmé cette histoire, avant d'être atteinte de démence sénile.

Le journal catalan La Vanguardia l'avait présentée en 2015 sous le titre «la voyante qui se prend pour la fille de Salvador Dali». «L'histoire paraît totalement invraisemblable», prévenait le quotidien, expliquant que cette femme née en 1957 dans une clinique de Figueras disait être le fruit d'amours clandestines à Cadaquès. Le journal rappelait à cet égard qu'elle avait déjà vainement réclamé 600'000 euros à l'écrivain espagnol Javier Cercas pour de présumées injures dans un de ses romans.

Une figure extravagante

Grand nom du surréalisme, Salvador Dali est mort à 84 ans le 24 janvier 1989 dans un hôpital de Figueras, après une vie intense et trépidante, alimentée par ses créations géniales et ses extravagances. Richissime et désespéré, il avait vécu ses sept dernières années reclus dans son château de Pubol, à quelques kilomètres de Gérone, au milieu d'une cour de soignants et de secrétaires. Il est enterré au sein du théâtre-musée de Figueras qu'il avait lui-même imaginé et a reçu en 2016 plus d'1,1 million de visiteurs.

Cette demande en paternité, 28 ans après sa mort, l'aurait peut-être amusé, lui qui, volontiers facétieux, avait vendu un faux poil de sa moustache 10'000 dollars à Yoko Ono, selon un récit de l'actrice et ancienne chanteuse Amanda Lear.

(afp/nxp)

Créé: 26.06.2017, 15h39

Galerie photo

Salvador Dali, un maître du surréalisme revisité

Salvador Dali, un maître du surréalisme revisité L'exposition «Dali», qui se déroule au centre Georges Pompidou, à Paris, invite le public à redécouvrir le travail sulfureux et haut en couleurs de l'artiste catalan (20.11 20127.

Articles en relation

Le corps de Salvador Dali sera exhumé

Espagne L'artiste espagnol disparu il y a 28 ans serait le père d'une femme qui prétend être sa fille et se bat pour être reconnue. Plus...

Parkinson détectable sur des tableaux de Dali

Peinture Les peintres souffrant des maladies de Parkinson et d'Alzheimer pourraient être diagnostiqués grâce à leurs coups de pinceau. Plus...

Amanda Lear annonce ses adieux

Showbiz A la veille de son 66e anniversaire, Amanda Lear, l'une des égéries de Salvador Dali, a annoncé ses «adieux définitifs» pour le 1er mai 2017. Plus...

Une oeuvre de Dali, volée il y a sept ans, refait surface

Pays-Bas Une bande criminelle s'est retrouvée avec ce tableau, et un autre signé De Lempicka, entre les mains. Mais elle n'en voulait pas. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

«Christian Constantin dérape une fois de trop», paru le 23 septembre 2017.
(Image: Valott) Plus...