Damas doit communiquer plus sur les victimes

ONUL'ONU souhaite que le gouvernement syrien communique davantage avec les familles des disparus et des détenus.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La commission d'enquête de l'ONU sur la Syrie a demandé mercredi au Conseil de sécurité de faire pression sur le gouvernement syrien pour qu'il communique aux familles des informations sur le destin des personnes disparues ou détenues. La guerre a fait 360'000 morts et des millions de déplacés.

Après une réunion informelle à huis clos avec les membres du conseil, le président de la commission a déclaré qu'il était crucial de pousser le régime de Damas à fournir des informations complètes, après que celui-ci a commencé ces derniers mois à notifier des décès.

«La question des détenus et des disparus ne devrait pas être traitée après la paix, mais maintenant», a plaidé Paulo Pinheiro, chef de la commission d'enquête indépendante et internationale.

En mai, la police militaire et l'armée ont fourni pour la première fois des informations aux bureaux d'Etat civil sur certains décès, permettant aux familles d'être enfin fixées sur le sort de leurs proches après des années d'incertitudes.

Organisme indépendant

«L'Etat commence à publier cette information, mais peu d'autres choses», a dit Hanny Megally, membre de cette commission chargée d'enquêter sur les violations des droits de l'homme pendant la guerre. «Les familles ont le droit de savoir ce qui s'est passé, où sont les corps, d'obtenir des informations à ce sujet», a-t-il poursuivi. Un organisme international indépendant doit avoir accès à tous les lieux de détention afin de confirmer qui est toujours vivant, a-t-il ajouté.

Les efforts de l'ONU sont éclipsés par les diplomaties parallèles de la Russie et de l'Iran, alliés du régime syrien, ainsi que de la Turquie, soutien des rebelles, qui supervisent le processus de paix d'Astana initié en janvier 2017. (ats/nxp)

Créé: 29.11.2018, 03h39

Articles en relation

200 morts en trois jours après un assaut de l'EI

Syrie L'organisation djihadiste a mobilisé 500 combattants dont des kamikazes dans la province de Deir Ezzor afin d'assaillir les forces soutenues par Washington. Plus...

La Russie bombarde des zones rebelles en Syrie

Attaque au chlore L'armée russe pilonne des positions occupées par des rebelles syriens, accusés d'avoir mené des attaques au gaz toxique sur Alep, samedi. Plus...

A Alep, pluie d'obus et «gaz toxiques»

Syrie Les médias officiels accusent les rebelles d'avoir utilisé des «gaz toxiques» dans des bombardements à Alep. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.