Demande d'annulation pour le scrutin d'Istanbul

TurquieLe parti du président turc Recep Tayyip Erdogan a officiellement déposé mardi un recours pour demander la tenue d'un nouveau scrutin à Istanbul.

Refusant de concéder la défaite à Istanbul, M. Erdogan a dénoncé des «irrégularités» massives et commises selon lui de manière «organisée».

Refusant de concéder la défaite à Istanbul, M. Erdogan a dénoncé des «irrégularités» massives et commises selon lui de manière «organisée». Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Nous sommes venus pour déposer notre recours extraordinaire demandant l'annulation de l'élection pour la municipalité métropolitaine d'Istanbul et la tenue d'un nouveau scrutin», a déclaré mardi un vice-président de l'AKP (islamo-conservateur) au pouvoir, Ali Ihsan Yavuz.

Un cuisant revers

M. Yavuz, qui s'exprimait devant le siège du Haut comité électoral (YSK) à Ankara, a justifié cette démarche en affirmant que le scrutin avait été marqué par des «irrégularités», ajoutant que l'AKP avait fourni «trois valises pleines de documents» étayant ses accusations. Ce recours extraordinaire intervient plus de deux semaines après le scrutin municipal du 31 mars et alors que les opérations de recomptage en cours à Istanbul sont en passe d'être terminées.

D'après les résultats provisoires de ces élections municipales, l'AKP de M. Erdogan est arrivé en tête à l'échelle nationale, mais a subi un cuisant revers en perdant la capitale Ankara et la plus grande ville du pays Istanbul sur fond de récession économique. Refusant de concéder la défaite à Istanbul, M. Erdogan a dénoncé des «irrégularités» massives et commises selon lui de manière «organisée».

Recomptage

L'AKP affirme que des bureaux de vote ont minimisé le nombre de voix obtenues par son candidat, l'ex-Premier ministre Binali Yildirim, et soutient que plusieurs milliers de personnes ont été indûment inscrites sur les registres électoraux. Le parti présidentiel a déposé depuis deux semaines plusieurs recours auprès de l'YSK qui ont conduit à un recomptage partiel, en majorité des quelque 300'000 voix comptabilisées comme nulles le jour du scrutin.

Il restait mardi après-midi quelque 80 urnes à recompter dans le district stambouliote de Maltepe, a indiqué le parti d'opposition CHP (social-démocrate), ajoutant que son candidat, Ekrem Imamoglu, maintenait une avance de près de 14'000 voix sur M. Yildirim. (afp/nxp)

Créé: 16.04.2019, 17h16

Articles en relation

Le président Erdogan en disgrâce après les élections

L'invité Mehmet Korkmaz salue la porte ouverte vers le changement en Turquie. Plus...

Le parti d'Erdogan veut un nouveau vote

Turquie Le président turc dénonce des «irrégularités» massives lors du vote des municipales à Istanbul. Son parti demande un nouveau vote. Plus...

Erdogan tire à boulets rouges après sa défaite

Elections à Istanbul Le président turc a dénoncé, lundi, le déroulement du vote ayant conduit à l'échec de son parti aux municipales d'Istanbul. Plus...

Erdogan veut un recomptage des votes

Istanbul La formation du président turc tente d'inverser la tendance après le revers subi lors des élections municipales. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.