Demandeur d'asile jugé pour le meurtre d'une ado

AllemagneUn jeune sans-papier est accusé d'avoir tué son ex-amie âgée de 15 ans qui venait de le quitter. Il est actuellement jugé en Allemagne.

Les faits remontent à fin décembre.

Les faits remontent à fin décembre. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un jeune demandeur d'asile débouté, qui affirme être Afghan, comparaît depuis lundi en Allemagne pour le meurtre de son ancienne petite amie, un procès très médiatisé qui s'ouvre en pleine crise gouvernementale autour des migrants.

Les faits remontent à fin décembre dans la petite ville de Kandel, dans le sud-ouest de l'Allemagne. Selon plusieurs témoins, l'accusé, présenté dans la presse comme s'appelant Abdul D., a suivi son ancienne petite amie, une lycéenne allemande de 15 ans, dans un supermarché puis l'a mortellement poignardée à plusieurs reprises. «Le Parquet considère que le mobile (du meurtre) est la jalousie», la victime ayant mis fin à sa relation avec Abdul D., a indiqué à la presse Robert Schelp, le porte-parole du tribunal de Landau, où se tiennent les audiences jusqu'à fin août.

L'âge de l'accusé étant incertain, son procès se tient à huis clos devant un tribunal pour mineurs, où les peines encourues n'excèdent pas 10 ans de prison : Abdul D. affirme avoir 15 ans mais selon une expertise, il pourrait avoir entre 17 ans et demi et 20 ans.

Son pays d'origine n'est également pas clairement établi : arrivé sans papier en Allemagne en avril 2016, il avait indiqué aux autorités allemandes venir d'Afghanistan et être mineur. Sa demande d'asile avait été rejetée en février 2017 mais il n'avait pas été immédiatement expulsé.

Affaires médiatisées

Ce crime fait partie d'une série d'affaires très médiatisées en Allemagne impliquant des demandeurs d'asile et qui ont alimenté la colère contre les migrants et la chancelière allemande Angela Merkel, qui a ouvert depuis 2015 la porte à plus d'un million de candidats à l'asile.

Dernier fait divers en date à avoir exacerbé la colère contre la chancelière : le viol et l'assassinat récents dans l'ouest de l'Allemagne d'une adolescente par un jeune demandeur d'asile irakien débouté.

Depuis plusieurs jours, la question migratoire est au cœur d'une querelle gouvernementale qui secoue l'Allemagne. Lundi, l'aile droite de la coalition de Mme Merkel lui a fixé un ultimatum de deux semaines pour obtenir la fermeture des frontières aux migrants, au risque de provoquer une crise politique majeure en Allemagne, voire en Europe. (afp/nxp)

Créé: 18.06.2018, 15h21

Articles en relation

Migrants: Merkel accepte un compromis

Crise migratoire L'aile droite de la coalition gouvernementale allemande veut acculer Angela Merkel à la fermeture des frontières. Elle a cédé sur un point. Plus...

Migrants: le compromis de Merkel ne passe pas

Allemagne Le compromis de la chancelière Angela Merkel, censé éviter une crise au sein de la coalition, n'a pas convaincu l'opposition. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.