Passer au contenu principal

La démarche inédite de Cameron avec Rohani

Le Premier ministre britannique a appelé mardi le président iranien, dans une démarche inédite en plus d'une décennie qui intervient avant la reprise mercredi de négociations sur le nucléaire iranien à Genève.

Avant la reprise des négociations à Genève sur le dossier nucléaire iranien, David Cameron a appelé Hassan Rohani.
Avant la reprise des négociations à Genève sur le dossier nucléaire iranien, David Cameron a appelé Hassan Rohani.
Photo d'illustration, AFP

David Cameron est devenu le «premier Premier ministre britannique à appeler un président iranien depuis plus d'une décennie», a indiqué Downing Street dans un communiqué. Le dernier coup de fil comparable remonte à 2002, entre Tony Blair et Mohammad Khatami, a précisé une porte-parole à l'AFP.

MM. Cameron et Rohani ont discuté de l'amélioration des relations entre le Royaume-Uni et l'Iran, avec la nomination de chargés d'affaires non-résidents le 11 novembre, étape dans un processus de normalisation entamée après l'élection en juin du président iranien modéré.

Améliorer les relations

Les relations directes étaient gelées depuis fin 2011, quand le Royaume-Uni avait fermé son ambassade à Téhéran après la mise à sac du bâtiment par des manifestants protestant contre l'annonce de nouvelles sanctions de Londres contre Téhéran en raison de son programme nucléaire controversé.

L'ambassade d'Iran à Londres avait également été fermée. Les deux dirigeants «ont décidé de continuer les efforts pour améliorer les relations de façon progressive et réciproque», poursuit le communiqué.

«A propos du programme nucléaire iranien, les deux dirigeants ont convenu que des progrès significatifs avaient été réalisés dans les récentes négociations de Genève et qu'il était important de saisir l'opportunité que représente la prochaine série de discussions qui commence mercredi», a ajouté Downing Street.David Cameron a «souligné la nécessité pour l'Iran de répondre à l'ensemble des préoccupations de la communauté internationale sur son programme nucléaire, notamment le besoin d'une plus grande transparence». Condoléances de Cameron

Sur le conflit en Syrie, les deux dirigeants sont «d'accord sur la nécessité d'une solution politique pour mettre fin au carnage», a conclu le communiqué.

David Cameron a également présenté ses condoléances à Hassan Rohani à propos du double attentat suicide revendiqué par un groupe lié à Al-Qaïda contre l'ambassade d'Iran à Beyrouth qui a fait mardi au moins 23 morts, et exprimé une «position de fermeté contre le terrorisme», a indiqué à l'AFP la porte-parole de Downing Street.

10 ans de négociations en images:

L'Iran a commencé le travail de démantèlement de ses centrifugeuses nucléaires. A l'image: le site de Natanz. (Lundi 2 novembre 2015)
L'Iran a commencé le travail de démantèlement de ses centrifugeuses nucléaires. A l'image: le site de Natanz. (Lundi 2 novembre 2015)
Keystone
Le parlement iranien approuve l'accord sur le nucléaire trouvé avec les grandes puissances occidentales (mardi 13 octobre 2015).
Le parlement iranien approuve l'accord sur le nucléaire trouvé avec les grandes puissances occidentales (mardi 13 octobre 2015).
AFP
U.S. Secretary of State John Kerry, 2nd left, rides a bike after a bilateral meeting with Iranian Foreign Minister Mohammad Javad Zarif (not pictured) for a new round of Nuclear Iran Talks, in Lausanne, Switzerland, Monday, March 16, 2015. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)
U.S. Secretary of State John Kerry, 2nd left, rides a bike after a bilateral meeting with Iranian Foreign Minister Mohammad Javad Zarif (not pictured) for a new round of Nuclear Iran Talks, in Lausanne, Switzerland, Monday, March 16, 2015. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)
Keystone
1 / 82

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.