Un proche d'Obama à la tête du parti démocrate

Etats-UnisLes démocrates américains ont élu samedi soir à leur tête Tom Perez, progressiste, proche des caciques du parti.

Tom Perez (gauche), proche de Barack Obama et apprécie d'Hillary CLinton, a été préféré à Keith Ellison (à droite), incarnant l'aile gauche 'Bernie Sanders'du parti démocrate. Tom Perez a immédiatement fait de Keith Elllison le numéro 2 du parti.(Image - samedi 25 février 2017)

Tom Perez (gauche), proche de Barack Obama et apprécie d'Hillary CLinton, a été préféré à Keith Ellison (à droite), incarnant l'aile gauche 'Bernie Sanders'du parti démocrate. Tom Perez a immédiatement fait de Keith Elllison le numéro 2 du parti.(Image - samedi 25 février 2017) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les démocrates américains ont élu leur nouveau leader samedi à Atlanta, avec Tom Perez, un Hispanique proche de Barack Obama, et sa feuille de route est claire: contrer le président Donald Trump et réorganiser le parti pour revenir dans la majorité en 2018 et 2020.

Sarcastique, Donald Trump a aussitôt félicité les démocrates pour leur choix: «Je ne pouvais pas être plus heureux pour lui, ou pour le parti Républicain!», a ironisé le président sur Twitter.

Originaire de République dominicaine, Tom Perez, ancien secrétaire au Travail, est devenu, à 55 ans, le premier Hispanique à prendre la tête du parti. Barack Obama, qui a quitté le pouvoir le 20 janvier, a immédiatement salué l'élection de son «ami», se disant convaincu qu'il saurait rassembler sa famille politique et «faire émerger une nouvelle génération de leaders».

Elu avec 235 voix (sur 435 votants), ce représentant de l'establishment démocrate a immédiatement tendu la main à l'aile «Bernie Sanders» du parti, en nommant son principal adversaire, Keith Ellison, qui a obtenu 200 voix, au poste de numéro deux. Lançant un appel à l'unité, Tom Perez, qui était l'un des finalistes pour le poste de vice-président d'Hillary Clinton, a souligné qu'il s'agissait d'un moment à part dans l'histoire de son parti que les Américains étudieraient dans plusieurs années.

'Où étiez-vous en 2017 ?'

«Ils nous demanderont: où étiez-vous en 2017 lorsque nous avions le pire président de l'histoire des Etats Unis ? Et nous serons capables de répondre que nous avons rassemblé le parti démocrate et que ce président n'a fait qu'un mandat».

Le président du parti n'a pas la même fonction aux Etats-Unis que dans d'autres démocraties. Il n'est pas traditionnellement le visage de l'opposition (c'est plutôt le rôle des chefs de groupes au Congrès) et ne fixe pas à lui seul les grands axes du parti. Sa tâche consiste à lever des fonds et à animer le mouvement au niveau national, notamment en organisant le maillage du territoire et en gérant des bases de données d'électeurs. Son rôle est crucial lors des primaires présidentielles, dont il doit garantir la transparence et l'impartialité.

Mais après la défaite d'Hillary Clinton, cette élection a suscité une attention particulière. Beaucoup de militants veulent que le nouveau chef porte la contradiction à Donald Trump de façon plus médiatique et plus forte.

Alors que la vague de manifestations anti-Trump ne faiblit pas depuis son arrivée au pouvoir, les démocrates veulent convertir cette énergie en puissance électorale pour les législatives de novembre 2018 et la présidentielle de 2020.

Lutter contre les divisions

Dans une message vidéo vendredi, Hillary Clinton avait encouragé ces manifestants à continuer le combat. «Que la résistance et la persistance soient synonymes de progrès pour notre parti et notre pays», avait-elle déclaré.

Après sa défaite, Keith Ellison a immédiatement lui aussi appelé à l'unité. «Je vous demande de faire tout votre possible pour soutenir Tom Perez (...) Nous ne pouvons pas nous permettre de quitter cette pièce divisée», a-t-il lancé.

Aile Sanders

Premier musulman élu au Congrès américain, en 2006, Keith Ellison, homme noir de 53 ans, représente une circonscription urbaine du Minnesota, autour de la ville de Minneapolis (nord).

Il fut l'un des premiers à soutenir Bernie Sanders aux dernières primaires présidentielles, et le sénateur du Vermont lui avait rendu la pareille très tôt dans la course à la présidence du DNC.

Donald Trump «a volé le message des démocrates» sur les travailleurs, déplore souvent cet avocat.

Destituer Trump

Promettant d'être combatif, il s'est dit favorable au lancement d'une procédure de destitution («impeachment») du président américain.

Durant les débats, Tom Perez comme Keith Ellison ont souligné que leur parti devait retisser le lien perdu avec les classes populaires et les travailleurs, notamment blancs, dont beaucoup ont été séduits par le discours populiste de Donald Trump en novembre. (ats/nxp)

Créé: 25.02.2017, 22h00

Articles en relation

Les démocrates américains en quête d'un nouveau chef

Etats-Unis Samedi le parti démocrate élit son nouveau chef. L'enjeu est grand puisqu'il faudra rassembler lors des futures élections de mi-mandat en 2018. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.