Les députés grecs lancent une commission d'enquête

Affaire NovartisLe géant Novartis a-t-il versé des pots de vin à des responsables politiques? Une commission va enquêter.

Novartis a indiqué pour sa part qu'elle allait coopérer.

Novartis a indiqué pour sa part qu'elle allait coopérer.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le parlement grec a décidé jeudi matin de constituer une commission d'enquête sur l'affaire des pots de vin présumés versés par le groupe pharmaceutique Novartis à une dizaine d'importants responsables politiques, dont un ancien Premier ministre, lorsqu'ils étaient en fonctions.

A la suite d'un débat qui s'est poursuivi dans la nuit de mercredi à jeudi, une large majorité s'est prononcée en faveur d'une telle commission préliminaire d'enquête, qui était réclamée par les responsables politiques incriminés eux-mêmes, soucieux de blanchir leurs noms.

«Y-a-t-il quelqu'un qui doute des pratiques opaques de cette compagnie?», a lancé le Premier ministre, Alexis Tsipras, devant les députés, ajoutant que des milliers de médecins avaient été rémunérés illégalement pour prescrire des produits de Novartis, que la compagnie avait contribué à «manipuler» les prix de ses produits et qu'elle avait blanchi de l'argent par l'intermédiaire de congrès médicaux au «mérite douteux». «La justice sera rendue», a poursuivi Alexis Tsipras.

«Tsipras me déteste»

Seul le Parlement dispose du pouvoir de lancer une enquête à l'encontre d'anciens ministres lorsqu'ils étaient en fonctions. Parmi les politiques mis en cause et désignés par des témoins protégés dans une enquête pour l'essentiel américaine, figurent l'ancien Premier ministre conservateur Antonis Samaras, le commissaire européen aux Migrations Dimitris Avramopoulos et Yannis Stournaras, gouverneur de la Banque de Grèce. Tous rejettent les accusations portées à leur encontre «Je sais que (Alexis) Tsipras me déteste, mais vous êtes allés trop loin. Vous répondrez de cette machination contre moi», a déclaré Antonis Samaras devant les députés.

La commission parlementaire dispose d'un mois pour recommander des poursuites à l'encontre de tout suspect confirmé.

Novartis est soupçonné d'avoir versé entre 2006 et 2015 des pots de vin à des responsables politiques et à des médecins pour acquérir une position dominante sur le marché grec, et écouler des médicaments à prix élevés alors même que des alternatives meilleur marché étaient disponibles. Des estimations judiciaires portent à quelque 3 milliards d'euros les pertes pour les caisses publiques grecques.

«Calomnies ignobles»

L'opposition à Alexis Tsipras accuse le gouvernement de vouloir avec cette affaire détourner l'attention sur les questions économiques et internationales. Dimitris Avramopoulos, qui fut ministre de la Santé de 2006 à 2009, poursuit en justice pour diffamation et parjure les témoins qui l'auraient nommé et réclame que leurs identités soient rendues publiques. Yannis Stournaras, l'ancien ministre des Finances de Antonis Samaras, a qualifié les accusations d'«idiotes» et de «calomnies ignobles».

Selon l'Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE), l'achat de médicaments en Grèce a grimpé de 23,6% des dépenses totales dans le domaine de la santé en 2006 à 30,7% en 2011. Elles sont retombées à 25,9% en 2015, à la suite des pressions des créanciers internationaux.

Novartis a indiqué pour sa part qu'elle coopérait depuis quatorze mois avec les autorités grecques et américaines, tout en conduisant de son côté un audit interne. (afp/nxp)

Créé: 22.02.2018, 09h40

Articles en relation

L'ex-premier ministre grec contre-attaque

Scandale Novartis Antonis Samaras a porté plainte pour «diffamation» contre Alexis Tsipras alors qu'il est mis en cause dans l'affaire Novartis. Plus...

Athènes commence à demander des comptes à Novartis

Soupçons de corruption Une enquête a été lancée lundi par le Premier ministre Tsipras sur les pots-de-vin qu'aurait versés Novartis à des ministres grecs. Les pertes aux caisses publiques seraient de plus de 3 milliards. Plus...

Un cadre de Novartis est poursuivi pour corruption

Grèce Le parquet grec a lancé des poursuites contre un dirigeant en Grèce de Novartis, et demandé au Parlement d'éclaircir le rôle d'ex-ministres dans ce dossier de pots-de-vin présumés. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...