Deux candidats pour succéder à Rajoy à droite

EspagneA l'issue du 1er tour de la primaire de la droite espagnole, l'ex numéro 2 du gouvernement et une figure montante du parti sont arrivés en tête.

Soraya Sáenz de Santamaría, ex numéro 2 du gouvernement espagnol.

Soraya Sáenz de Santamaría, ex numéro 2 du gouvernement espagnol. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'ancienne numéro deux du gouvernement Soraya Sáenz de Santamaría et une figure montante, Pablo Casado, sont arrivés jeudi en tête du premier tour de la primaire du Parti Populaire pour désigner le successeur de Mariano Rajoy à la tête de la droite espagnole.

Selon les résultats officiels, Soraya Sáenz de Santamaría, 47 ans, est arrivée en tête du scrutin devant Casado, 37 ans, actuel vice-secrétaire général en charge de la communication du PP.

Figurant parmi les favoris, l'ancienne ministre de la Défense et actuelle numéro deux du PP, María Dolores de Cospedal, arrivée troisième, est la grande perdante de ce scrutin pour lequel s'étaient inscrits seulement 7,6% des 800'000 militants revendiqués par le parti.

2e tour les 20 et 21 juillet

Le deuxième tour de ces premières primaires de la droite espagnole aura lieu lors du congrès du parti les 20 et 21 juillet.

Renversé le 1er juin par une motion de censure socialiste après la condamnation de son parti dans un procès pour corruption, Rajoy avait annoncé le 5 son retrait de la scène politique espagnole après quatorze ans à la tête de la droite espagnole. Mais sans désigner de successeur, une première pour le parti.

Rajoy avait été lui-même choisi par l'ancien chef du gouvernement Jose Maria Aznar en 2004 pour lui succéder. (afp/nxp)

Créé: 06.07.2018, 00h28

Articles en relation

La San Fermin veut lutter contre les abus sexuels

Espagne Pampelune, ville de 200'000 habitants dans le nord de l'Espagne, s'est proclamée «ville libre d'agressions sexistes», avant la fête de la San Fermin. Plus...

Six dirigeants catalans transférés en Catalogne

Espagne Incarcérés pour la tentative de sécession ratée, les leaders catalans vont être transférés dans leur région en signe d'apaisement. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.