Les deux conducteurs de trains arrêtés

Drame en EgyptePlus de 40 personnes sont mortes dans la collision de deux trains près d'Alexandrie dans le nord de l'Egypte.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le drame est arrivé vendredi après-midi. Il y aurait 41 morts et de 132 blessés.

L'accident a entraîné l'interpellation des deux conducteurs et la suspension de responsables de l'Autorité des chemins de fer.

Plusieurs heures après l'accident survenu vendredi après-midi, les ouvriers ont réussi à dégager et rouvrir samedi la voie ferrée très fréquentée qui permet de rejoindre la grande métropole d'Alexandrie, sur les bords de la Méditerranée, depuis la capitale égyptienne.

Toute la nuit, à la lumière des projecteurs, les sauveteurs ont fouillé les carcasses des wagons à la recherche de victimes après l'un des plus graves accidents de train survenu en Egypte, selon des journalistes sur place.

Depuis l'accident, le bilan n'a cessé de monter. Samedi, le ministère de la Santé a fait état de 41 morts et de 132 blessés dont 53 étaient toujours hospitalisés. Sur les lieux du drame, des couvertures blanches couvertes du sang des victimes étaient éparpillées. Durant des heures, les ambulances ont effectué des rotations pour emmener les blessés, allongés dans un champ le long du train, vers les hôpitaux d'Alexandrie.

Comme une explosion

L'accident s'est produit à l'entrée de la métropole septentrionale quand un train a percuté l'arrière d'un autre, arrêté sur la voie en raison vraisemblablement d'une panne, selon l'Autorité des chemins de fer. Les deux trains se dirigeaient vers Alexandrie, l'un depuis Le Caire, l'autre depuis Port Saïd (est).

En raison du choc violent, plusieurs wagons ont déraillé dans un champ et d'autres se sont encastrés les uns dans les autres. Les secours ont dû employer deux grues pour réussir à détacher les amas de tôles emmêlés.

«Peu après la prière du midi, nous avons entendu un bruit énorme. C'était comme une explosion, nous avons couru et vu l'accident», a raconté une femme qui habite à quelques dizaines de mètres du lieu du drame.

Selon un secouriste, qui a requis l'anonymat, en plus des corps retirés des wagons, «il y avait beaucoup de restes humains qui ont été entassés dans une grande valise pour les besoins d'identification».

Il a fallu deux grues pour soulever quatre wagons qui bloquaient la voie ferrée. Un train a traversé dans la journée la voie, mais il a dû ralentir en raison d'un rail légèrement courbé.

Signalisation vétuste

Le ministre des Transports Hicham Arafat, cité par une télévision égyptienne, a affirmé que les conducteurs des deux trains accidentés avaient été appréhendés pour interrogatoire alors que deux responsables et deux employés de l'Autorité des chemins de fer avaient été suspendus jusqu'à la fin des investigations.

Sur les lieux de l'accident, il a ensuite affirmé ignorer pourquoi le train s'était arrêté mais suggéré que c'était peut-être en raison «de feux de signalisation vétustes». «C'est un gros problème et nous cherchons à les moderniser».

Le président Abdel Fattah al-Sissi avait dès vendredi ordonné l'ouverture d'une enquête afin que les responsables de l'accident «rendent des comptes».

L'Egypte connaît régulièrement de graves accidents routiers ou ferroviaires dus à une circulation anarchique, des véhicules vétustes, des routes et des voies ferrées mal entretenues et peu surveillées. Les Egyptiens reprochent depuis longtemps au gouvernement de ne pas avoir réussi à réduire les accidents de transports.

L'accident ferroviaire de vendredi est le plus meurtrier depuis la collision en 2012 entre un bus scolaire et un train à un passage à niveau dans la province d'Assiout (centre) qui avait fait 47 morts. (ats/nxp)

Créé: 12.08.2017, 18h02

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

La caisse maladie demande aux thérapeutes de revoir leurs tarifs à la baisse «pour correspondre aux conditions du marché». Si tel n'est pas le cas, leurs prestations ne seront pas remboursées. Paru le 23 août.
Plus...