Deux drones rebelles interceptés par Ryad

YémenLes rebelles yéménites ont intensifié ces dernières semaines les attaques contre le royaume saoudien qui intervient militairement depuis 2015 dans le pays.

Le conflit au Yémen a tué des dizaines de milliers de personnes, dont de nombreux civils.

Le conflit au Yémen a tué des dizaines de milliers de personnes, dont de nombreux civils. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La défense anti-aérienne saoudienne a intercepté deux drones tirés par les rebelles Houthis depuis le Yémen voisin, ont annoncé mardi des médias d'Etat.

Les rebelles yéménites, soutenus par l'Iran, ont intensifié ces dernières semaines les attaques de ce genre contre le royaume saoudien qui intervient militairement depuis 2015 au Yémen à la tête d'une coalition progouvernementale.

La base aérienne du roi Khaled visée

Lundi, les drones ont pris pour cible la ville de Khamis Mushait, dans le sud-ouest de l'Arabie saoudite, mais n'ont pas fait de victimes ni de dégâts, a déclaré la coalition dans un bref communiqué publié mardi matin par l'agence officielle saoudienne SPA. Les rebelles avaient déclaré plus tôt, via leur chaîne de télévision Al-Massirah, qu'ils avaient visé la base aérienne du roi Khaled, près de Khamis Mushait.

Dans la nuit, l'agence SPA avait indiqué que la coalition avait intensifié ses raids aériens contre des positions rebelles dans la province de Hajjah (nord-ouest du Yémen). Le mois dernier, les Houthis ont revendiqué une série de tirs de drones vers l'Arabie saoudite, dont une attaque ayant endommagé le 14 mai deux stations de pompage d'un oléoduc.

Deux jours plus tôt, quatre pétroliers, dont deux saoudiens, avaient été endommagés par des «actes de sabotage» attribués à l'Iran par l'Arabie saoudite.

Des dizaines de milliers de personnes tuées

La guerre au Yémen oppose principalement des forces progouvernementales, soutenues par l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, à des rebelles Houthis qui contrôlent de vastes territoires dans le nord et l'ouest ainsi que la capitale Sanaa.

Le conflit au Yémen a tué des dizaines de milliers de personnes, dont de nombreux civils, selon diverses organisations humanitaires. Environ 3,3 millions de personnes sont toujours déplacées et 24,1 millions, soit plus des deux tiers de la population, ont besoin d'assistance, selon l'ONU. (afp/nxp)

Créé: 11.06.2019, 07h57

Galerie photo

Le Yémen plongé dans une guerre civile dévastratrice

Le Yémen plongé dans une guerre civile dévastratrice Les forces armées yéménites ont lancé une vaste opération contre les djihadistes.

Articles en relation

Raids aériens après une attaque contre Riyad

Yemen La coalition a mené des frappes sur la capitale yéménite jeudi, après l'attaque par les rebelles houthis d'installations pétrolières sur le territoire saoudien. Plus...

Déjà plus d'un million récolté pour le Yémen

Suisse Jeudi, la Chaîne du Bonheur a lancé une récolte de fonds pour les victimes du conflit au Yémen. Plus...

Frappe meurtrière près d'un hôpital au Yémen

Golfe d'Aden Une frappe aérienne a fait sept morts dont quatre enfants près d'un hôpital yéménite, selon Save The Children. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.