Deux enquêtes visent Obama et Clinton

Etats-UnisDes républicains ont annoncé deux enquêtes parlementaires visant l'ex-président américain et l'ex-candidate démocrate.

Barack Obama et Hillary Clinton lors de la Convention démocrate à Philadelphie, le 27 juillet 2016.

Barack Obama et Hillary Clinton lors de la Convention démocrate à Philadelphie, le 27 juillet 2016. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des élus républicains ont annoncé mardi l'ouverture de deux nouvelles enquêtes parlementaires, l'une visant l'ancien président démocrate Barack Obama, l'autre l'ancienne candidate démocrate à la présidence Hillary Clinton, qui s'ajoutent au flot d'investigations déjà en cours dans la capitale américaine.

L'une de ces nouvelles enquêtes vise à faire la lumière sur la décision du FBI et du ministère de la Justice, lors de la campagne présidentielle de 2016, de ne pas poursuivre celle qui était alors candidate, dans l'affaire de l'utilisation d'un serveur personnel pour l'envoi de courriels alors qu'elle était secrétaire d'Etat.

La deuxième vise une décision prise en 2013 par l'administration Obama qui avait consisté à approuver la vente du groupe minier canadien Uranium One à la société russe Rosatom. Cette décision, prise après que le groupe minier eut fait plusieurs dons à la Fondation Clinton de l'ancien président Bill Clinton, avait eu pour conséquence de mettre entre les mains de Rosatom 20% des stocks d'uranium américains.

Ces enquêtes interviennent au moment où les républicains et le président Donald Trump sont sous le feu des projecteurs en raison d'une série d'enquêtes sur une possible ingérence russe lors de la campagne présidentielle de 2016.

«Détourner l'attention»

Les démocrates ont ainsi immédiatement réagi, accusant les élus républicains de chercher à faire distraction. «Cette nouvelle enquête vise à nettement détourner l'attention du manque de contrôle des républicains sur l'administration Trump et de la menace à la sécurité nationale que représente la Russie», ont déclaré les représentants démocrates Elijah Cummings et John Conyers dans un communiqué.

Mais en annonçant l'enquête visant Hillary Clinton, les élus républicains Bob Goodlatte et Trey Gowdy ont souligné que leur camp ne pouvait pas être le seul à faire l'objet d'enquêtes. «La loi est ce qu'il y a de plus fort en matière d'égalitarisme dans ce pays, aucune entité ni individu ne peut être exempté de tout contrôle», ont-ils déclaré dans un communiqué.

L'enquête visant Barack Obama intervient après la publication d'informations de presse la semaine dernière selon lesquelles le FBI aurait enquêté sur l'affaire Uranium One/Rosatom en 2013. Les élus républicains veulent savoir pourquoi le Congrès n'a pas été informé de cette enquête. «L'accord sur l'uranium avec la Russie, avec l'aide de Clinton et au su de l'administration Obama, est la plus grande histoire que les Faux Médias (»Fake Media«) ne veulent pas suivre!» avait tweeté le président américain jeudi dernier. (afp/nxp)

Créé: 25.10.2017, 05h07

Articles en relation

Cinq ex-présidents à un concert de charité

Ouragans aux USA Barack Obama, George W. Bush, Bill Clinton, George H.W. Bush et Jimmy Carter ont chanté ensemble l'hymne national à un concert pour les victimes des ouragans. Plus...

Barack Obama de retour: «On est au 21e siècle!»

Etats-Unis L'ex-président américain a fait son retour, jeudi, dans l'arène politique, déplorant le retour en arrière de la nouvelle administration. Plus...

Nouveau duel à distance entre Hillary Clinton et Bernie Sanders

Etats-Unis Les deux rivaux dans les primaires démocrates de 2016 se déchirent à l’occasion de la sortie de leurs livres respectifs. Plus...

Hillary Clinton a encore des choses à dire

Etats-Unis La candidate malheureuse à la dernière présidentielle américaine publie mardi un récit personnel sur sa défaite. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 11 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...