Deux pesticides tueurs d'abeilles interdits

FranceIl ne sera plus possible d'acheter du Transform et du Closer. Un tribunal administratif de Nice estime que ces produits sont dangereux pour les abeilles

Les deux pesticides visés servent à traiter les cultures de grands champs et les fruits et légumes contre les pucerons.

Les deux pesticides visés servent à traiter les cultures de grands champs et les fruits et légumes contre les pucerons. Image: Dmitry Grigoriev/Unsplash

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La vente de deux pesticides du fabricant américain Dow AgroSciences, accusés de présenter un risque pour les abeilles, a été interdite par un tribunal administratif de Nice. L'instance avait été saisie en 2017 par des défenseurs de l'environnement.

«Le tribunal a estimé que le sulfoxaflor, qui entre dans la composition de ces pesticides et a pour effet d'agir sur le système nerveux central des insectes, était susceptible, en l'état des connaissances scientifiques, de présenter un risque de toxicité important pour les insectes pollinisateurs», selon un communiqué diffusé mercredi du tribunal.

Ce dernier a fait valoir le principe de précaution pour justifier l'annulation de l'autorisation de mise sur le marché du Transform et du Closer accordée par l'agence nationale de sécurité sanitaire en septembre 2017. Selon Dow AgroSciences, ces deux produits sont déjà autorisés dans de nombreux pays.

«Néonicotinoïde de nouvelle génération»

Leur autorisation de mise sur le marché en France avait été immédiatement contestée par deux associations écologistes, Agir pour l'environnement et Générations Futures, et par l'Union nationale de l'apiculture française.

Les deux pesticides visés servent à traiter les cultures de grands champs et les fruits et légumes contre les pucerons grâce à une substance active, le sulfoxaflor, présenté par les associations comme «un néonicotinoïde de nouvelle génération» sur la base de diverses études scientifiques. Les pesticides de la famille des néonicotinoïdes sont en passe d'être interdits.

Le fabricant Dow avait contesté en 2017 tout amalgame entre les néonicotinoïdes et le sulfoxaflor, présenté au contraire comme «plus respectueux de la biodiversité». (ats/nxp)

Créé: 04.12.2019, 19h16

Articles en relation

Le canton de Berne veut interdire le chlorothalonil

Pesticide L'interdiction immédiate du pesticide chlorothalonil est demandée par le gouvernement bernois dans une lettre adressée au conseiller fédéral Guy Parmelin. Plus...

Accord entre Monsanto et la justice américaine

États-Unis Le géant agrochimique a reconnu avoir utilisé un pesticide interdit à Hawaï et va payer 10 millions de francs de pénalités. Plus...

La Suisse doit envisager l'abandon du glyphosate

Agriculture À la demande du Conseil national, le Conseil fédéral va produire un rapport sur l'éventualité d'un abandon progressif du pesticide controversé. Plus...

Le comité contre les pesticides lance la campagne

Suisse Les Suisses sont appelés à s'exprimer dans les urnes en 2020 sur l'initiative «Pour une Suisse sans pesticide de synthèse». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 16 janvier 2020
(Image: Bénédicte) Plus...