Passer au contenu principal

Afrique du NordDeux soldats turcs ont été tués en Libye

Le président Recep Tayyip Erdogan a confirmé la mort de deux soldats en Libye, faisant pour la première fois état de pertes dans ce pays.

L'impérialisme turc passe très mal en Libye.
L'impérialisme turc passe très mal en Libye.
AFP

Deux soldats turcs ont été tués en Libye où Ankara a déployé des militaires pour soutenir le gouvernement de Tripoli, a déclaré mardi le président Recep Tayyip Erdogan, faisant pour la première fois état de pertes dans ce pays.

«Nous avons eu deux martyrs là-bas, en Libye», a déclaré M. Erdogan lors d'une conférence de presse à Ankara. Le président turc n'a pas précisé quand, ni dans quelles circonstances ces soldats avaient été tués.

La Turquie a déployé ces dernières semaines des militaires pour soutenir le gouvernement libyen d'union nationale (GNA) de Fayez al-Sarraj, face à une offensive de l'homme fort de l'Est libyen, le maréchal Khalifa Haftar.

Ce dernier est soutenu par plusieurs rivaux régionaux de la Turquie, notamment les Emirats arabes unis et l'Egypte. Selon plusieurs pays, des mercenaires russes combattent en outre à ses côtés.

Supplétifs syriens en Libye

Vendredi, M. Erdogan avait pour la première fois confirmé la présence de combattants syriens supplétifs d'Ankara en Libye. Officiellement, les militaires turcs ont été déployés en Libye pour «entraîner» les forces du GNA.

Si la Turquie est déterminée à appuyer le GNA, c'est parce qu'elle a signé avec lui un accord controversé de délimitation maritime qui permet à Ankara de faire valoir des revendications dans une zone riche en hydrocarbures de la Méditerranée orientale.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.