La Havane doit faire plus, selon Washington

Attaques sonoresAu moins 22 personnes au sein de l'ambassade américaine à La Havane ont été blessées par des appareils acoustiques.

L'ambassade américaine à Cuba.

L'ambassade américaine à Cuba. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La Maison Blanche a estimé jeudi que Cuba ne fait pas suffisamment pour empêcher les attaques contre les diplomates américains, sans toutefois accuser la Havane d'être directement à l'origine de ces attaques.

«Nous pensons que le gouvernement cubain a les moyens de stopper les attaques contre nos diplomates», a estimé le secrétaire général de la Maison Blanche, John Kelly, lors d'une conférence de presse.

Ces mystérieuses attaques, dont les responsables américains pensent qu'elles ont pu être menées à l'aide d'appareils acoustiques, ont affecté au moins 22 personnes au sein de l'ambassade américaine à La Havane. La dernière attaque a été recensée au mois d'août.

Les personnes affectées ont souffert de «migraines et nausées», mais aussi «de légères lésions cérébrales d'origine traumatique et d'une perte définitive d'audition». En réponse, les Etats-Unis ont retiré plus de la moitié de leur personnel diplomatique à Cuba et ordonné l'expulsion de 15 diplomates cubains du territoire américain.

Après une rupture de 50 ans, les Etats-Unis ont rétabli en 2015 leurs relations diplomatiques avec Cuba, qui se sont détériorées avec l'arrivée du président Donald Trump à la Maison Blanche. (afp/nxp)

Créé: 12.10.2017, 22h37

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

L'affaire Harvey Weinstein, le célèbre producteur-harceleur de Hollywood, prend une dimension mondiale: des appels à «dénoncer les cochons» ont été lancés sur Twitter. La parole des femmes se libère.
(Image: Bénédicte) Plus...