Des dizaines de morts autour d'un hôpital assiégé

SyrieDe violents combats autour d'un hôpital assiégé dans le nord-ouest de la Syrie ont fait 72 morts dimanche.

La ville de Jisr al-Choughour prise par les rebelles syriens.

La ville de Jisr al-Choughour prise par les rebelles syriens.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Au moins 72 personnes ont été tuées ce dimanche dans des combats autour de l'hôpital de Jisr al-Choughour, dans le nord-ouest de la Syrie, où sont retranchés 250 soldats et civils assiégés par des rebelles et des combattants d'Al-Qaïda, a indiqué ce lundi 11 mai une ONG.

Ces violents affrontements ont coûté la vie à 32 soldats du régime et à 40 rebelles et djihadistes, selon un décompte de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

La situation était «calme» ce lundi matin, a indiqué le directeur de l'ONG, Rami Abdel Rahmane.

Le siège du complexe hospitalier a commencé le 25 avril, date de la prise de cette ville de la province d'Idleb par les combattants anti-régime.

Quatre ans de conflit

L'armée syrienne a lancé une contre-attaque mercredi et une unité s'est rapprochée dimanche à environ deux kilomètres de l'hôpital lorsque les rebelles et les djihadistes ont lancé l'assaut en menant un attentat à la voiture piégée attribué au Front Al-Nosra, la branche syrienne d'Al-Qaïda.

Environ 250 personnes, dont au moins 150 soldats bien armés et des membres de leurs familles, sont retranchées dans l'hôpital.

Le président syrien Bachar el-Assad, que les rebelles combattent depuis quatre ans dans un conflit qui a fait plus de 220'000 morts, a promis que les assiégés seraient bientôt secourus.

La province d'Idleb est à la fois proche de la frontière avec la Turquie, pays favorable à la rébellion et hostile à Assad, et de la province de Lattaquié, fief du régime syrien.

(afp/nxp)

Créé: 11.05.2015, 09h36

Dossiers

Galerie photo

La Syrie en guerre civile (août 2013 - septembre 2015)

La Syrie en guerre civile (août 2013 - septembre 2015) Accusé par la communauté internationale de s'en prendre à la population civile, Bachar al-Assad se maintient au pouvoir d'une main de fer

Articles en relation

Des traces de gaz sarin trouvées en Syrie

Armes chimiques Des inspecteurs de l'OIAC ont trouvé de «traces de précurseurs de VX et de sarin sur un site» en Syrie. Plus...

Les USA entraînent des rebelles syriens anti-EI

Syrie/Irak Un responsable américain a annoncé l'entraînement de rebelles syriens modérés volontaires en Jordanie pour lutter contre le groupe Etat islamique. Plus...

Vue du ciel, Kobané est un champ de ruines

Syrie Des images terribles tournées depuis un drone montrent la ville de Kobané ravagée après des mois de combats. Plus...

Assad admet que son armée a subi des revers

Syrie Pour la première fois, le président syrien a reconnu avoir eu des revers face aux rebelles. Il affirme toutefois que la guerre n'est pas perdue. Plus...

La coalition anti-djihadiste tue 52 civils en Syrie

Bavure Au moins 52 civils sont morts dans des raids aériens de la coalition anti-djihadistes sur un village du nord de la Syrie, a affirmé samedi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.