Trump annule des sanctions contre Pyongyang

Etats-UnisLe président américain a annulé de son propre chef des sanctions que son propre ministère des Finances avait annoncées contre la Corée du Nord.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président américain Donald Trump a annoncé vendredi qu'il annulait des sanctions imposées par son propre ministère des Finances et visant à resserrer l'étau autour de la Corée du Nord pour qu'elle renonce à son programme nucléaire.

«Le Trésor américain a annoncé aujourd'hui que des sanctions supplémentaires à grande échelle seraient ajoutées à celles pesant déjà sur la Corée du Nord. J'ai ordonné aujourd'hui que ces sanctions supplémentaires soient retirées!», a tweeté Donald Trump.

Le président américain, qui a rencontré deux fois le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, semblait faire référence aux sanctions annoncées jeudi contre deux entreprises de transport maritime chinoises, accusées d'avoir commercé avec la Corée du Nord en dépit des sanctions internationales.

Mais selon le «Washington Post» qui cite des responsables au sein de l'administration de Donald Trump, le tweet du président faisait référence à des sanctions futures qui n'ont pas été annoncées et qui étaient programées pour les «prochains jours». «Le président Trump apprécie le dirigeant Kim et il ne pense pas que ces sanctions soient nécessaires», a de son côté dit la porte-parole de l'exécutif américain, Sarah Sanders.

«Incompétence flagrante»

Adam Schiff, un démocrate qui préside la commission du Renseignement à la Chambre des représentants, a vivement critiqué le président pour cette annulation de sanctions «imposées hier seulement et promues par son propre conseiller à la Sécurité nationale, parce qu'il aime Kim». «Une imprudente naïveté est déjà assez dangereuse. L'incompétence flagrante et la confusion à la Maison Blanche, c'est encore pire», a-t-il tweeté.

Jeudi, le conseiller à la Sécurité nationale de M. Trump, John Bolton, avait déclaré que les sanctions visaient à empêcher la Corée du Nord de se livrer à des «pratiques illicites dans le trafic maritime».

La Chine avait dénoncé ces sanctions contre deux de ses entreprises de transport maritime, affirmant qu'elle respectait les mesures internationales prises pour forcer la Corée du Nord à renoncer à son programme nucléaire. (ats/nxp)

Créé: 22.03.2019, 21h29

Articles en relation

Pyongyang se retire du bureau de liaison coréen

Corée du Nord La Corée du Nord a décidé de ne plus faire partie du bureau qui a favorisé sa 1ère rencontre avec Trump à Kaesong. Plus...

Les USA pour une dénucléarisation «totale»

Washington Le gouvernement américain s'oppose à toute sortie «progressive» du nucléaire en Corée du Nord. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.