Donald Trump triomphe en trublion antisystème

Primaires américainesTroisième victoire pour le milliardaire provocateur. Même ses excès plaisent aux républicains, trop déçus par leurs élus au Congrès.

Donald Trump: un «ouragan à la gueule ouverte et la coiffure hors de contrôle».

Donald Trump: un «ouragan à la gueule ouverte et la coiffure hors de contrôle». Image: AP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Et de trois! Après ses victoires dans le New Hampshire et en Caroline du Sud, le truculent milliardaire new-yorkais Donald Trump vient de remporter haut la main la primaire du Nevada, décrochant ce mardi 46% des voix républicaines, très loin devant Marco Rubio (23,7%) et Ted Cruz (21,5%). C’est un triomphe pour celui qu’aucun expert ne voulait prendre au sérieux il y a encore quelques semaines. Horrifiés, ils se demandent à présent si ce populiste antisystème peut encore être vaincu.

Fort de ses victoires dans trois primaires sur quatre, Donald Trump prédit déjà «de superbes résultats» mardi prochain, le 1er mars, lors du fameux «Super Tuesday», qui voit douze Etats se prononcer simultanément. Cette perspective fait trembler l’establishment du Parti républicain, qui voudrait voir percer son chouchou, le jeune Marco Rubio, maintenant que Jeb Bush n’est plus dans la course à l’investiture…

L’ennui, c’est que même les jeunes et les Hispaniques semblent attirés par Trump. Et cela, alors qu’il traite les Mexicains de criminels et de violeurs! Un phénomène similaire se produit du côté des évangéliques ultraconservateurs courtisés par Ted Cruz. Au Nevada, ils ont été davantage à donner leur voix à ce tonitruant New-Yorkais… qui a pourtant tenu dans le passé des propos sur l’avortement qui n’étaient pas vraiment conservateurs.

Le leader attendu

Mais quel est donc le secret de cet «ouragan à la gueule ouverte et la coiffure hors de contrôle», comme le décrit le magazine conservateur American Thinker? Comment peut-on voter pour un homme qui offense ouvertement des femmes, qui veut fermer les frontières aux musulmans, qui a déjà insulté sur Twitter au moins 199 personnes ou institutions, selon le New York Times? Y compris son propre parti. Même ses supporters reconnaissent que ses propos peuvent être malhonnêtes, que ses attaques contre ses concurrents sont injustes et que son langage «crasse» et «non présidentiel» est le reflet de ses «mauvaises manières» et de son «mauvais goût», note le think tank Brookings. Même son programme ne leur semble pas toujours très «réaliste». Mais tous voient en lui un leader. Ce qui en dit long, conclut Brookings, sur le «désir de puissance» chez les républicains, qui estiment leur pays très affaibli.

Surtout, analyse American Thinker, «l’énigme» Trump a tout à voir avec la profonde désillusion des électeurs républicains, qui se sentent trahis par leurs élus au Congrès, ceux-ci n’ayant même pas bloqué l’Obamacare. Du coup, chacun des excès du milliardaire est un gage de sa sincérité, de son authenticité… à l’exact opposé des discours bien léchés des politiciens honnis à Washington.

Créé: 24.02.2016, 22h50

Articles en relation

Trump remporte le caucus républicain du Nevada

Primaires américaines Le milliardaire new-yorkais a largement dominé Ted Cruz et Marco Rubio. Plus...

Hillary Clinton gagne, Donald Trump triomphe

Etats-Unis Hillary Clinton a timidement gagné dans le Nevada contre Bernie Sanders. Trump est annoncé vainqueur en Caroline du Sud. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.