Passer au contenu principal

Les dons de suprémacistes mettent les républicains dans l'embarras

Après le massacre de Charleston, les dons de racistes et l’utilisation du drapeau confédéré font polémique aux Etats-Unis.

Un homme brandit une pancarte contre le drapeau des Confédérés pendant une manifestation à Columbia, en Caroline du Sud le 20 juin dernier. Image d'illustration.
Un homme brandit une pancarte contre le drapeau des Confédérés pendant une manifestation à Columbia, en Caroline du Sud le 20 juin dernier. Image d'illustration.
AFP

Le massacre raciste commis à Charleston par Dylann Roof, un jeune suprémaciste blanc, a remis sous les feux des projecteurs la mouvance d’extrême droite aux Etats-Unis. Ainsi que la persévérance de symboles esclavagistes dans le sud du pays. Des thèmes qui se sont invités dans la campagne pour la présidentielle de 2016. The Guardian a en effet révélé dimanche que Earl Holt, président d’une organisation nationaliste blanche citée comme source d’inspiration par l’homme qui a reconnu avoir tué neuf Afro-Américains dans une église en Caroline du Sud mercredi dernier, a dépensé quelque 65 000 dollars (près de 60 000 francs) pour soutenir des candidats républicains. Parmi eux figurent trois prétendants à l’investiture du parti conservateur: Ted Cruz, Rand Paul et Rick Santorum.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.